En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 580.38 PTS
+0.31 %
5 528.00
+0.48 %
SBF 120 PTS
4 415.60
+0.30 %
DAX PTS
12 222.39
+0.57 %
Dowjones PTS
26 559.54
+0.00 %
7 689.72
+0.00 %
1.125
+0.08 %

Airbus se défend face aux accusations des Etats-Unis

| Boursier | 164 | Aucun vote sur cette news

Airbus se défend face aux dernières attaques des Etats-Unis dans le conflit qui l'oppose à Boeing...

Airbus se défend face aux accusations des Etats-Unis
Credits Airbus / P.Pigeyre / Master Films

Airbus se défend face aux dernières attaques des Etats-Unis dans le conflit qui l'oppose à Boeing. L'USTR, l'agence en charge du commerce, a menacé de taxer une liste de produits européens représentant un volume d'activité de 11 milliards de dollars. Dans le viseur de Washington, notamment, les avions et les hélicoptères...

"Nous ne voyons aucune base légale pour cela. Airbus a pris les mesures nécessaires pour se conformer aux éléments relativement mineurs qui subsistaient (...) en ce qui concerne les subventions à Airbus", a déclaré le porte-parole de l'avionneur européen, Rainer Ohler. "Le montant est largement exagéré et sera de toute façon défini par l'OMC et pas les Etats-Unis".

Les Etats-Unis et l'Union européenne s'accusent mutuellement devant l'Organisation mondiale du commerce depuis 2004 d'aides publiques illégales au bénéfice de leurs constructeurs d'avions respectifs, Boeing et Airbus.

Bruno Le Maire a par ailleurs déclaré ce matin à Paris que les décisions de l'OMC avaient clairement montré que Boeing a bénéficié de subventions aux États-Unis. "Il est dans l'intérêt des États-Unis et de l'Union européenne de trouver un accord à l'amiable sur la question des sanctions dans le secteur aéronautique". "Quand je vois le ralentissement de la croissance mondiale, je ne pense pas qu'on puisse se permettre une guerre commerciale, même si ce n'est que dans un seul secteur industriel", a ajouté le ministre de l'économie, selon des propos repris par 'Bloomberg'.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 18/04/2019

Pour l'exercice 2018, Wedia affiche un chiffre d'affaires consolidé de 10,8 ME, en hausse de 16% par rapport à l'exercice 2017, soit 9,3 ME...

Publié le 18/04/2019

Les revenus locatifs de Carmila pour les 3 premiers mois de l'année 2019 s'élèvent à 89,2 millions d'euros, contre 82,1 millions d'euros en 2018 sur...

Publié le 18/04/2019

Implanet affiche pour l'exercice 2018 une perte nette de 5,55 ME, contre 6,61 ME un an auparavant...

Publié le 18/04/2019

L'assemblée générale des actionnaires de CNP Assurances qui s'est réunie le 18 avril 2019 à Paris a approuvé les comptes sociaux et consolidés de...

Publié le 18/04/2019

Accor a fait le point sur son activité du premier trimestre 2019. Ainsi, le groupe hôtelier a réalisé un chiffre d'affaires de 987 millions d’euros sur la période, en progression de 34,2% en…