En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 842.71 PTS
+2.12 %
4 837.5
+2.18 %
SBF 120 PTS
3 849.47
+2.12 %
DAX PTS
10 870.16
+2.34 %
Dowjones PTS
24 423.26
+0.00 %
6 682.74
+0.00 %
1.134
-0.10 %

Airbus : la méga commande d'A380 d'Emirates serait en danger

| Boursier | 305 | Aucun vote sur cette news

près des mois de négociations, Emirates avait apporté un bol d'air frais à Airbus en passant une commande de 36 A380 (dont 16 en option).

Airbus : la méga commande d'A380 d'Emirates serait en danger
Credits Reuters

Coup dur pour Airbus et son A380? L'accord crucial de 16 milliards de dollars signé en début d'année avec Emirates serait en danger. Selon des personnes proches du dossier citées par Bloomberg, les discussions entre l'avionneur, Rolls-Royce et la compagnie du Golfe, premier client du superjumbo, seraient dans une impasse en raison des 'problèmes' rencontrés par le motoriste. La deadline en vue de la sélection du moteur aurait été dépassée, retardant la première livraison éventuelle en 2020, et menaçant même l'accord.

Les moteurs Rolls-Royce en question

Après des mois de négociations, Emirates avait apporté un bol d'air frais à Airbus en passant une commande de 36 A380 (dont 16 en option). La compagnie aérienne de Dubaï avait alors opté pour Rolls-Royce en tant que motoriste de ses futurs avions après avoir choisi la joint-venture entre General Electric et Pratt & Whitney pour équiper ses précédents appareils. Faute de commandes, cette dernière s'est en effet détournée du programme A380, laissant Rolls-Royce seul en piste.

Mais selon une des sources de Bloomberg, le groupe britannique n'a pas été en mesure de respecter les garanties d'économies d'énergie précédemment promises. Or, la consommation de carburant est un des principaux paramètres que regardent les transporteurs lors de leurs commandes d'appareils.

Un programme en péril

En manque de commandes, Airbus a déjà réduit la cadence de production de l'avion à six par an, contre 15 en 2017, afin d'étendre dans le temps le carnet restant. Sans nouvelle commande, l'abandon par Emirates de son dernier gros contrat pourrait venir mettre fin au programme A380.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 11/12/2018

Suite aux déclarations du Président de la République, Thomas Reynaud, Directeur général d'Iliad, en accord avec l’ensemble de l’équipe dirigeante du Groupe Iliad, a décidé l’attribution…

Publié le 11/12/2018

BUREAU VERITAS constituera ce jour le sous-jacent de notre conseil sur le produit dérivé à destination des investisseurs les plus actifs. L’outil sélectionné est le warrant Put X796S émis par…

Publié le 11/12/2018

À la suite de la déclaration du Président de la République, Altice France (Pôles Télécoms, Médias, Services Techniques et Services Clients) a décidé l’attribution d’une prime…

Publié le 11/12/2018

L'usine de GNL fonctionne désormais à pleine capacité, soit 16,5 millions de tonnes par an, moins d'un an après la première livraison de GNL en décembre 2017...

Publié le 11/12/2018

Il sagit dune correction du communiqué 17:33 10.12.2018 CET. Explication de la modification: mise à jour de la pièce jointe COMMUNIQUE FINANCIER Lesquin, le 10 Décembre…