En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 967.69 PTS
-1.69 %
5 026.50
-0.47 %
SBF 120 PTS
3 976.99
-1.79 %
DAX PTS
11 274.28
-2.17 %
Dowjones PTS
25 191.43
-0.50 %
7 118.67
-0.32 %
1.147
-0.03 %

Airbus aurait enfin trouvé le successeur de John Leahy

| Boursier | 324 | Aucun vote sur cette news

Airbus cède 0,3% à 85,5 euros en ce début de semaine alors que l'avionneur européen aurait enfin trouvé un successeur à John Leahy...

Airbus aurait enfin trouvé le successeur de John Leahy
Credits Airbus SAS

Airbus cède 0,3% à 85,5 euros en ce début de semaine alors que l'avionneur européen aurait enfin trouvé un successeur à John Leahy. L'emblématique directeur commercial d'Airbus, qui a accepté de repousser son départ à la retraite jusqu'à la nomination de son successeur, devrait être remplacé par Eric Schulz. Reuters, qui cite trois sources au fait du dossier, précise que le responsable des avions civils chez Rolls-Royce aurait notamment été préféré à Christian Scherer, président exécutif du constructeur de turbopropulseurs ATR. Le Conseil d'Airbus aurait en effet privilégié une candidature totalement externe au groupe alors que Christian Scherer a travaillé 30 ans chez Airbus avant de rejoindre ATR.

Eric Schulz, ingénieur français de 54 ans, fait partie de l'équipe dirigeante du motoriste britannique qui a permis au groupe de solder en début d'année une affaire de corruption en échange d'une série d'amendes infligées par les autorités britanniques, américaines et brésiliennes. Eric Schulz dirige la division des avions civils de Rolls-Royce depuis janvier 2016. Il va désormais devoir gérer des équipes commerciales désorientées et ébranlées par le recul des ventes du groupe et par les enquêtes internes et externes ouvertes pour des soupçons de corruption. "Ils ont choisi une rupture franche, mais ce n'est pas sans risque", fait remarquer à Reuters, une source du secteur.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Les Produits de rendement : découvrir un nouveau support d'investissement
Lundi 5 novembre de 18h00 à 18h30

Tradez sur le CAC40 avec du levier
Mardi 6 novembre de 12h15 à 13h15

Les Différents Types d'Ordres de Bourse
Mardi 20 novembre de 12h30 à 13h30

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 23/10/2018

Cette évolution s'appuie sur un bon développement des activités Internationales et un recul des marchés européens...

Publié le 23/10/2018

La haute autorité des télécoms déplore une dégradation progressive et significative de la qualité de service en matière de téléphonie fixe...

Publié le 23/10/2018

Résultats trimestriels...

Publié le 23/10/2018

Eurobio Scientific a fait évoluer avec succès ses systèmes de management de la qualité pour continuer à justifier du marquage CE de ses produits au-delà de 2019...

Publié le 23/10/2018

'Oggy et les Cafards', le pari gagnant de Xilam. Ce succès mondial made in France compte 7 saisons et 500 épisodes...