En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 614.38 PTS
+0.65 %
5 605.00
+0.48 %
SBF 120 PTS
4 424.03
+0.61 %
DAX PTS
12 430.97
+0.35 %
Dowjones PTS
27 349.88
-0.03 %
7 923.62
-0.54 %
1.121
-0.46 %

Air Liquide : dans les tuyaux

| Boursier | 259 | Aucun vote sur cette news

Air Liquide campe sur les 123 euros après avoir signé un accord à long terme avec Gulf Coast Growth Ventures (GCGV), une coentreprise détenue à parts...

Air Liquide : dans les tuyaux
Credits Air Liquide

Air Liquide campe sur les 123 euros après avoir signé un accord à long terme avec Gulf Coast Growth Ventures (GCGV), une coentreprise détenue à parts égales par ExxonMobil et SABIC, afin de fournir via son réseau de canalisations, de l'oxygène et de l'azote à la future usine de craquage d'éthane de GCGV près de Corpus Christi, au Texas. Dans le cadre de cet accord, et afin de fournir des volumes additionnels, Air Liquide prévoit d'investir près de 140 millions de dollars américains dans la construction d'une nouvelle unité d'envergure mondiale de séparation des gaz de l'air à Bay City, au Texas, ainsi que dans les infrastructures associées.

Air Liquide fournira 2.000 tonnes par jour d'oxygène et 900 tonnes par jour d'azote à la future usine de craquage d'éthane de GCGV, d'une capacité de 1,8 million de tonne par an. Air Liquide construira également près de 13 kilomètres supplémentaires de canalisations afin de raccorder GCGV à son réseau (Gulf Coast Pipeline System). Cela renforcera sa capacité dans la région du golfe du Mexique aux Etats-Unis, notamment sa position dans le bassin industriel en plein développement de Corpus Christi, où il est présent depuis le milieu des années 1930.
En plus d'assurer la totalité des besoins en oxygène et en azote de la future usine pétrochimique de GCGV, la capacité de production de la nouvelle ASU de Bay City, reliée au vaste réseau de canalisations d'Air Liquide sur la côte du golfe du Mexique, lui permettra de fermer des actifs plus anciens et moins efficaces.

Côté brokers, Crédit Suisse reste à 'sousperformance' sur le dossier, mais avec un cours cible ajusté de 100 à 116 euros...

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 16/07/2019

New Port compte désormais parmi ses associés plus de 150 managers de Nexity...

Publié le 16/07/2019

La première cotation sur Euronext Growth devrait intervenir au plus tôt le 17 septembre...

Publié le 16/07/2019

Les résultats semestriels 2019 seront publiés le 1er août...

Publié le 16/07/2019

La détention de Naxicap Partners représente environ 19,1% du capital...

Publié le 16/07/2019

Le chiffre d'affaires total du 1er semestre 2019 de EosImaging est en forte baisse à 6 ME contre 17,54 ME sur le S1 2018...