En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 742.38 PTS
-1.47 %
4 751.5
-1.10 %
SBF 120 PTS
3 769.59
-1.63 %
DAX PTS
10 622.07
-1.54 %
Dowjones PTS
24 043.31
-1.42 %
6 593.26
-0.30 %
1.137
-0.16 %

Air Frane KLM : le marché mise sur un compromis entre direction et syndicats

| Boursier | 353 | Aucun vote sur cette news

Air Frane KLM se maintient en tête du SRD à Paris, sur un gain de près de 5% à 8,8 euros...

Air Frane KLM : le marché mise sur un compromis entre direction et syndicats
Credits Air France

Air Frane KLM se maintient en tête du SRD à Paris, sur un gain de près de 5% à 8,8 euros. Les investisseurs semblent croire à l'avancée des négociations entre syndicats et direction. Alors que le directeur général exécutif de la compagnie, Ben Smith, a rencontré samedi dernier l'ensemble des syndicats avant le début des négociations salariales, une offre de hausse salariale de 4% sur 2018 et 2019 a été proposée aux représentants du personnel.

Une ouverture que le Spaf, deuxième syndicat de pilotes, a acceptée, au contraire de l'intersyndicale d'Air France qui demande à la direction de la compagnie de "clarifier ses intentions". L'organisation, qui regroupe neuf organisations, demande que la direction "confirme que les 2% versés au 1er janvier 2019 ne constituent pas une avance sur les négociations annuelles obligatoires (NAO) 2019 mais qu'ils serviront bien à compenser l'inflation 2012-2018". "Nous attendons toujours la réponse. Sans cette précision et une formulation écrite de la proposition, il nous est impossible de nous prononcer. La direction doit être honnête avec ses salariés et clarifier ses intentions", déclare-t-elle.

"C'est peu, si on envisage les huit années de disette sans augmentation des barèmes pilotes, et beaucoup si on évalue les maigres résultats des négociations passées", déclare de son côté le Spaf. "Il s'agit évidemment d'un compromis. C'est aussi un pari sur l'avenir que nous assumons".

L'intersyndicale, à l'origine des mouvements de grève du début d'année, réclame une hausse généralisée des salaires de 5,1% chez Air France en 2018, tandis que les pilotes veulent une augmentation supplémentaire pour tenir compte de leurs conditions spécifiques de travail.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 10/12/2018

GenOway, société de biotechnologie dans la conception et le développement de modèles de recherche génétiquement modifiés et Merck, société scientifique et technologique dans la modification…

Publié le 10/12/2018

  CAISSE REGIONALE DE CREDIT AGRICOLE MUTUEL ALPES…

Publié le 10/12/2018

GTT a reçu une commande d’un chantier coréen portant sur la conception des cuves GNL de deux nouveaux méthaniers, d’une capacité de 174 000 m3, pour le compte d’un armateur européen. La…

Publié le 10/12/2018

METabolic EXplorer a annoncé la levée d'une condition suspensive déterminante avec la délivrance par la préfecture de la région Grand-Est, de...

Publié le 10/12/2018

Amundi - Communiqué de Presse Déclaration de transactions sur actions propres Période du 03 au 07 décembre 2018     Paris, le 10 décembre 2018,   Conformément à la…