En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
6 024.26 PTS
+0.88 %
5 994.00
+0.44 %
SBF 120 PTS
4 743.30
+0.77 %
DAX PTS
13 576.68
+1.41 %
Dow Jones PTS
28 989.73
-0.58 %
9 141.47
-0.82 %
1.102
+0. %

Air France suspend le survol des espaces aériens iranien et irakien

| Boursier | 203 | Aucun vote sur cette news

A l'image d'un grand nombre de compagnies aériennes, annonce avoir suspendu tout survol des espaces aériens de l'Iran et de l'Irak...

Air France suspend le survol des espaces aériens iranien et irakien
Credits Reuters

A l'image d'un grand nombre de compagnies aériennes, Air France annonce avoir suspendu tout survol des espaces aériens de l'Iran et de l'Irak. "Par mesure de précaution et dès l'annonce de frappes aériennes en cours, Air France a décidé de suspendre jusqu'à nouvel ordre tout survol des espaces aériens iranien et irakien", affirme le transporteur national dans un communiqué.

Malaysia Airlines, Vietnam Airlines, Singapore Airlines et Qantas Airways avaient annoncé un peu plus tôt avoir pris une décision similaire. "Au vu des derniers développements dans la région, tous les vols de SIA à destination et en provenance de l'Europe sont détournés de l'espace aérien iranien", a par exemple déclaré Singapore Airlines. "Nous suivons la situation de près et nous apporterons les ajustements appropriés à nos routes si nécessaire".

Mardi soir, la 'Federal Aviation Administration', l'agence gouvernementale chargée des réglementations et des contrôles concernant l'aviation civile aux États-Unis, avait interdit aux opérateurs américains tout survol de l'espace aérien au-dessus de l'Irak, de l'Iran, des eaux du Golfe persique et du Golfe d'Oman.

Ces décisions font suite à l'annonce de tirs de missiles iraniens sur des bases de l'armée américaine en Irak. Téhéran a tiré plus d'une dizaine de missiles balistiques depuis le territoire iranien contre au moins deux bases militaires irakiennes abritant des forces de la coalition menée par les Etats-Unis.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 24/01/2020

Au 1er février 2020, les tarifs réglementés hors taxe d'Engie baissent de 3,3% par rapport au barème en vigueur applicable depuis le 1er janvier 2020...

Publié le 24/01/2020

METabolic EXplorer a fait le point vendredi soir sur le litige lié à l'abandon de son projet en Malaisie en 2014. Ainsi, la Cour d'Appel de Douai a rendu le 23 janvier 2020 un arrêt aux termes…

Publié le 24/01/2020

Le titre Alstom gagnait finalement 1,4% en clôture ce vendredi à 47,12 euros, Bloomberg ayant indiqué que Bombardier aurait eu des discussions...

Publié le 24/01/2020

L’Olympique Lyonnais a annoncé le transfert de l’attaquant international zimbabwéen Tino Kadewere, en provenance du Havre AC, pour un montant de 12 millions d’euros, auquel pourra s’ajouter…

Publié le 24/01/2020

À l'issue de l'offre publique d'achat simplifiée initiée par Coyote System visant les actions de la société Traqueur non détenues par lui, au prix...