En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 154.58 PTS
-1.57 %
4 138.00
-1.91 %
SBF 120 PTS
3 262.43
-1.67 %
DAX PTS
9 525.77
-0.47 %
Dow Jones PTS
21 052.53
-1.69 %
7 528.11
-1.41 %

Air France KLM pourrait couper ses capacités de 90% !

| Boursier | 448 | Aucun vote sur cette news

Les grandes compagnies européennes luttent pour leur survie face à l'épidémie de coronavirus...

Air France KLM pourrait couper ses capacités de 90% !
Credits Air France

Le secteur aérien européen est encore une fois dans l'oeil du cyclone ce matin alors que les gouvernements du Vieux continent multiplient les mesures pour restreindre les déplacements de leurs concitoyens.

Une offre réduite jusqu'à 90% chez Air France KLM

Chez Air France KLM, afin de faire face aux restrictions croissantes sur la possibilité de voyager et à une demande fortement orientée à la baisse qui se sont traduites sur les dernières semaines par une baisse du trafic et des ventes, le Groupe va réduire au cours des prochains jours progressivement son activité de manière très significative, avec une offre en sièges kilomètres offerts (SKO) qui pourrait baisser entre 70% et 90%. Cette réduction de capacités est actuellement programmée pour une durée de 2 mois, et le Groupe continuera de suivre l'évolution du contexte au quotidien pour la faire évoluer si nécessaire. Du fait de cette baisse des capacités, Air France immobilisera l'ensemble de sa flotte Airbus 380 et KLM l'ensemble de sa flotte Boeing 747.

80% du personnel en chômage partiel ?

Pour faire face à cette situation, le Groupe souligne avoir d'ores et déjà engagé des mesures fortes pour sécuriser sa trésorerie : un plan additionnel d'économies qui génèrera au cours de l'année 2020 200 millions d'euros ; une première révision du plan d'investissement a réduit ce dernier de 350 ME, auxquels s'ajoutera l'impact de la baisse d'activité sur le montant des investissements de maintenance ; Air France et KLM consulteront les instances représentatives de leur personnel sur des mesures prenant en compte les impacts de la baisse d'activité, dont la mise en oeuvre d'activité partielle. Selon plusieurs articles de presse, près de 80% des effectifs du transporteur pourraient être mis en chômage partiel.

Une trajectoire financière fortement dégradée

Malgré ces mesures, la dégradation de l'environnement liée à l'épidémie et la forte réduction de son activité qui en découle aujourd'hui amènent le groupe à prévoir une trajectoire financière fortement dégradée par rapport aux perspectives présentées à l'occasion de la publication de ses résultats annuels. Le Groupe estime en effet que les baisses de revenus de l'activité passage découlant de la réduction des capacités ne seront compensées qu'à hauteur de 50% environ par la baisse des coûts variables avant mesures d'économie. Dans ce contexte extrêmement difficile, le groupe Air France-KLM a accueilli positivement les déclarations exprimées par l'Etat Français et l'Etat Néerlandais qui ont indiqué chacun étudier toutes les conditions possibles d'un soutien au Groupe.

L'Etat à la rescousse ?

Plusieurs rumeurs circulent d'ailleurs dans les salles de marché depuis plusieurs jours. Le quotidien 'Les Echos' a fait état d'une réflexion du gouvernement sur d'un possible renflouement d'AF. Une montée de l'Etat français au capital du groupe "n'est pas d'actualité aujourd'hui", a néanmoins déclaré à Reuters une source au ministère français des Finances. Les Pays-Bas ont pour leur part indiqué qu'ils feront "tout ce qu'il faut" pour que la compagnie continue de fonctionner, a déclaré dimanche le ministre néerlandais des Finances, Wopke Hoekstra, après l'annonce par KLM d'un projet de suppression de 1.500 à 2.000 emplois.

Une baisse des capacités d'au moins 75% chez IAG en avril et mai

Alors qu'IAG a suspendu tous ses vols vers la Chine, réduit ses capacités sur les lignes asiatiques, annulé tous les vols à destination, en provenance et à l'intérieur de l'Italie et apporté diverses modifications à son réseau, la maison-mère de British Airways indique qu'elle prévoit de réduire ses capacités sur les mois d'avril et mai d'au moins 75% par rapport à la même période de l'an passé. Le transporteur, qui souligne prendre diverses mesures pour réduire ses coûts opérationnels et préserver sa trésorerie, note qu'étant donné l'incertitude persistante quant à l'impact potentiel et à la durée de COVID-19, il ne lui est toujours pas possible de fournir une guidance de résultats précise pour l'ensemble de l'année 2020.

easyjet pourrait immobiliser la majorité de la flotte

easyJet explique pour sa part continuer à procéder à d'importantes annulations de vols. "Ces actions se poursuivront sur une base continue dans un avenir prévisible et pourraient entraîner l'immobilisation de la majorité de la flotte d'easyJet". La compagnie à bas coûts, qui affirme continuer à organiser des vols "de sauvetage pendant de courtes périodes là où elle le peut afin de rapatrier ses clients", précise prendre "toutes les mesures nécessaires pour éliminer les coûts et les dépenses non critiques de l'entreprise à tous les niveaux. L'immobilisation des avions au sol permettra de supprimer des niveaux importants de coûts variables". easyJet, qui met en avant son bilan solide avec un solde de trésorerie de 1,6 milliard de livres sterling et une facilité de crédit renouvelable de 500 millions de dollars non utilisée, explique également que compte tenu de la situation actuelle, il ne lui est pas possible de fournir des orientations financières pour le reste de l'exercice 2020.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 03/04/2020

Le groupe publiera son chiffre d'affaires du premier trimestre le 15 avril

Publié le 03/04/2020

Unibel a annoncé que, compte tenu des incertitudes résultant du contexte actuel lié au COVID-19, l'assemblée générale du 14 mai 2020 se tiendra au siège social, 2, Allée de Longchamp 92 150…

Publié le 03/04/2020

Dans son communiqué du 11 mars dernier, Transgène a initialement prévu une consommation nette de trésorerie de l'ordre de 25 millions d'euros pour 2020. Malgré les effets difficilement…

Publié le 03/04/2020

Transgene prévient qu'elle pourrait souffrir de dysfonctionnements dans la chaîne d'approvisionnement et d'expédition dont elle dépend

Publié le 03/04/2020

Le Crédit Agricole a adapté son dispositif d’accompagnement des clients aux particularités du marché des agriculteurs. Il intensifie ses actions pour accompagner ses clients exploitants…