En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 471.06 PTS
+2.87 %
4 479.00
+3.11 %
SBF 120 PTS
3 521.13
+3.07 %
DAX PTS
10 465.01
+3.87 %
Dow Jones PTS
22 679.99
+0. %
8 081.66
+0. %

Air France KLM : et maintenant ?

| Boursier | 903 | Aucun vote sur cette news

Dans la tempête sur fond de crise sanitaire internationale, le titre Air France KLM tente de se reprendre un peu, en hausse de 0,6% à 4,58 euros...

Air France KLM : et maintenant ?
Credits Air France

Dans la tempête sur fond de crise sanitaire internationale, le titre Air France KLM tente de se reprendre un peu, en hausse de 0,6% à 4,58 euros. En l'espace d'un mois la valeur a été divisée par plus de deux en Bourse de Paris... Le groupe, afin de faire face aux restrictions croissantes sur la possibilité de voyager et à une demande en forte baisse, a annoncé réduire son activité de manière drastique, avec une offre en sièges kilomètres offerts (SKO) qui va baisser de 70% à 90%. Cette réduction de capacités est actuellement programmée pour une durée de 2 mois... Du fait de cette baisse des capacités, Air France immobilisera l'ensemble de sa flotte Airbus 380 et KLM l'ensemble de sa flotte Boeing 747.

Chômage partiel

Pour faire face à cette situation, le groupe aérien souligne avoir d'ores et déjà engagé des mesures fortes pour sécuriser sa trésorerie : un plan additionnel d'économies qui génèrera au cours de l'année 2020 200 millions d'euros ; une première révision du plan d'investissement a réduit ce dernier de 350 ME, auxquels s'ajoutera l'impact de la baisse d'activité sur le montant des investissements de maintenance.

Air France et KLM consulteront les instances représentatives de leur personnel sur des mesures prenant en compte les impacts de la baisse d'activité, dont la mise en oeuvre d'activité partielle. Selon plusieurs articles de presse, près de 80% des effectifs du transporteur pourraient être mis en chômage partiel...

Vers une nationalisation d'Air France ?

Le groupe estime que les baisses de revenus de l'activité 'passage' découlant de la réduction des capacités ne seront compensées qu'à hauteur de 50% environ par la baisse des coûts variables avant mesures d'économie.
Dans ce contexte extrêmement tendu, le groupe Air France-KLM a accueilli positivement les déclarations exprimées par l'Etat Français et l'Etat Néerlandais qui ont indiqué chacun étudier toutes les conditions possibles d'un soutien au groupe, ce qui pourrait aller jusqu'à une nationalisation.

Les filiales low cost du groupe, Transavia et Hop!, ont rejoint dernièrement la liste des compagnies qui vont cesser intégralement leur activité.
Par ailleurs, Air France a indiqué maintenir quelques vols domestiques, vers les DOM et l'Afrique. La compagnie a prévu de réduire son activité long-courrier de 90% et de 95% pour les court et moyen-courriers.
Les rotations vers l'Algérie devraient se terminer avant la fin de semaine. "Tout le monde devrait être rentré du Maghreb vendredi", a indiqué au 'Journal du Dimanche' la direction générale de l'aviation civile, la DGAC.

Parmi les dernières notes de brokers, Commerzbank est repassé de 'conserver' à 'alléger' sur le dossier en ciblant un cours de seulement 3,50 euros. HSBC était passé auparavant d'acheter à 'conserver' en visant un cours de 4,50 euros.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 07/04/2020

Compte tenu de l'épidémie du Covid-19 et des mesures administratives prises pour interdire les rassemblements collectifs pour des motifs sanitaires,...

Publié le 07/04/2020

total a signé un accord pionnier pour affréter ses deux premiers tankers de type-VLCC (Very Large Crude Carrier) équipés de propulsion GNL. Ces deux navires, d'une capacité de 300 000 tonnes de…

Publié le 07/04/2020

Confronté à la chute du pétrole, Halliburton se serre la ceinture. La société américaine de services pétroliers a annoncé la suppression d'environ 350 postes dans l'Oklahoma. Elle avait…

Publié le 07/04/2020

Chargeurs a indiqué que compte tenu de la crise sanitaire liée au Covid-19, l'assemblée générale mixte du mardi 28 avril se tiendra à huis clos. Les documents prévus par l'article R.225-83 du…

Publié le 07/04/2020

Vinci a annoncé, hier, que pour prolonger et amplifier les nombreuses initiatives prises par ses entreprises en France et dans le monde, le groupe a décidé d'apporter son soutien à tous ceux qui…