En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 933.34 PTS
+0.9 %
4 906.50
+0.39 %
SBF 120 PTS
3 897.18
+0.98 %
DAX PTS
12 660.25
+0.47 %
Dow Jones PTS
27 184.10
+1.33 %
11 115.99
+0.18 %
1.186
+0.55 %

Air France : de retour sur les 4 euros

| Boursier | 384 | 5 par 2 internautes

Air France KLM recule de 0,5% ce jeudi à 4,05 euros, alors que la compagnie aérienne tente de faire passer auprès des représentants du personnel ses...

Air France : de retour sur les 4 euros
Credits Reuters

Air France KLM recule de 0,5% ce jeudi à 4,05 euros, alors que la compagnie aérienne tente de faire passer auprès des représentants du personnel ses orientations stratégiques et la réduction de ses effectifs consécutives à la crise du COVID-19 qui frappe le groupe. Pendant trois mois, l'activité et le chiffre d'affaires d'Air France ont chuté de 95%, et au plus fort de la crise, la compagnie a perdu 15 millions d'euros par jour... "La reprise s'annonce très lente en raison des nombreuses incertitudes qui persistent sur la situation sanitaire, la levée des restrictions de voyage et l'évolution de la demande commerciale" explique le groupe. Ainsi, même sur la base d'hypothèses de reprise ambitieuses, Air France prévoit que le niveau d'activité de 2019 ne reviendra pas avant 2024.

Le soutien de l'Etat français, sous la forme de prêts garantis à hauteur de 7 milliards d'euros, permet au groupe de traverser cette crise à court terme et s'accompagne d'engagements forts pour assurer sa pérennité : Air France doit accélérer sa transformation pour retrouver sa compétitivité, et renforcer son leadership en matière de transition durable.

Une baisse de 6.560 emplois à l'horizon fin 2022

Pour Air France, les projections des besoins d'effectifs font apparaître une baisse de 6.560 emplois à l'horizon fin 2022 sur un total actuel de 41.000. Les nombreux départs naturels prévus sur la période (plus de 3.500) permettront de compenser plus de la moitié de cette réduction d'emplois grâce à une pyramide des âges favorable.
Pour HOP!, le redimensionnement de l'activité et la restructuration de la compagnie, liée notamment à la simplification de la flotte, entraînent à l'horizon des trois ans une réduction de 1.020 emplois sur un effectif actuel de 2.420. En prenant en compte les départs naturels estimés, le sureffectif reste d'environ 820 à fin 2022.

Air France et HOP! travaillent avec les organisations syndicales pour mettre en place des dispositifs de départs privilégiant les mesures de volontariat, d'aménagement de fin de carrière et de mobilité professionnelle et géographique. La solidarité au sein du groupe Air France sera également mise en oeuvre avec des propositions d'offres d'emploi internes à tous les salariés dont le poste serait supprimé et qui n'auraient pas souhaité s'inscrire dans le plan de départs.
"Air France et HOP! mèneront l'ensemble de ces processus dans le respect du dialogue et avec responsabilité et transparence sur les enjeux de reconstruction du groupe Air France. Ce plan de reconstruction sera présenté fin juillet, avec celui du groupe Air France-KLM" a précisé le groupe aérien...
Parmi les derniers avis de brokers, Morgan Stanley reste à la vente avec un objectif de cours de 4 euros.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
2 avis
Note moyenne : 5
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 05/08/2020

Le groupe MND, spécialiste de la mobilité, des loisirs et de la sécurité en montagne, a annoncé avoir conclu des accords de financements avec l'État français, par l'intermédiaire du Fonds de…

Publié le 05/08/2020

Au 30 juin 2020, le chiffre d’affaires consolidé du groupe Pharmagest a atteint 77,93 millions d'euros, en progression de 1,37% par rapport à la même période l'an dernier. L’impact de…

Publié le 05/08/2020

SES a annoncé aujourd'hui qu'il allait faire appel à SpaceX pour la mise en orbite de 3 de ses satellites de bande C, via deux lancements distincts. Le spécialiste des solutions de connectivité a…

Publié le 05/08/2020

Accor prévoit un de retour de l’activité au niveau prévalant avant la crise sanitaire seulement en 2023. " Le choc que subit notre industrie est sans précédent et d'une violence inouïe » a…

Publié le 05/08/2020

Accor (-3,86% à 21,44 euros) échoue à la dernière place de l’indice CAC 40 en raison de pertes opérationnelles plus importantes que prévu au premier semestre. Le groupe hôtelier a enregistré…

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne