En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
6 100.72 PTS
+1.02 %
6 101.50
+1.12 %
SBF 120 PTS
4 798.09
+0.9 %
DAX PTS
13 526.13
+0.72 %
Dow Jones PTS
29 348.10
+0.17 %
9 173.73
+0.53 %
1.109
-0.42 %

Accor : une transformation saluée !

| Boursier | 236 | Aucun vote sur cette news

En tête du CAC40, Accor s'adjuge 1,1% à 42,1 euros, les investisseurs saluant la finalisation de la transformation du groupe hôtelier en un modèle...

Accor : une transformation saluée !
Credits Reuters

En tête du CAC40, Accor s'adjuge 1,1% à 42,1 euros, les investisseurs saluant la finalisation de la transformation du groupe hôtelier en un modèle "asset-light" suite à la cession d'Orbis pour 1,06 milliard d'euros et à l'accord de "sale & management back" du portefeuille des hôtels Mövenpick en location.

Combinés aux récentes cessions d'une participation de 5,2% dans AccorInvest et d'une participation de 5% dans Huazhu, Accor a fortement renforcé sa capacité financière et va retourner 1 milliard d'euros supplémentaires à ses actionnaires d'ici deux ans.

Outre ce retour de cash aux actionnaires, Accor compte également utiliser son trésor de guerre pour réaliser de nouvelles acquisitions ciblées. Alors que le patron de la société n'a pas caché sa volonté de poursuivre ce type d'opérations, Bryan Garnier estime la force de frappe d'Accor à au moins 1,5 MdE. Après les opérations réalisées depuis trois ans comme Atton, SBE, Mantis, Rixos ou 25 hours, qui ont permis au groupe de consolider ses positions de leader dans ses métiers en développant son offre sur le segment haut de gamme, le broker s'attend à de nouvelles transactions à l'avenir. BG est à l''achat' sur le dossier avec une 'fair value' de 51 euros.

Jefferies estime que le titre reste sous-évalué et réitère son conseil 'achat' et sa cible de 52 euros. La confirmation que l'entreprise restitue le produit aux investisseurs et se concentre sur la croissance de son coeur de métier est une "bonne nouvelle", selon le courtier.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 17/01/2020

Vinci Aéroport, filiale du groupe Vinci, a vu son trafic croître de 5,7% en 2019 dans les 46 aéroports qu'elle gère, à 255 millions de passagers. Les seuils de 50 millions de passagers, des 30…

Publié le 17/01/2020

Marie Brizard Wine & Spirits (MBWS) a annoncé la conclusion ce vendredi d'un accord tripartite portant sur la cession, par les prêteurs bancaires de MBWS, de la dette bancaire de la société à…

Publié le 17/01/2020

Vinci Airports annonce aborder avec confiance l'année 2020

Publié le 17/01/2020

Imerys a conclu un accord pour l'acquisition du premier producteur indien de panneaux à base de silicate de calcium pour des projets d'isolation thermique dans des industries telles que le ciment, la…

Publié le 17/01/2020

Marie Brizard Wine & Spirits annonce la conclusion d'un accord tripartite portant sur la cession, par les prêteurs bancaires de MBWS, de la dette...