En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 797.14 PTS
-0.33 %
4 793.0
-0.24 %
SBF 120 PTS
3 815.52
-0.43 %
DAX PTS
10 750.45
-0.35 %
Dowjones PTS
24 388.95
-2.24 %
6 613.28
+0.00 %
1.141
+0.18 %

AB Science s'envole, après la présentation corporate

| Boursier | 657 | 5 par 1 internautes

AB Science s'envole de 11,1% à 9,6 euros dans un volume représentant 2,1% du tour de table...

AB Science s'envole, après la présentation corporate
Credits Stefan Wermuth / Reuters

AB Science s'envole de 11,1% à 9,6 euros dans un volume représentant 2,1% du tour de table. Le marché salue les annonces du groupe, qui a fait un bel effort de communication et dévoilant hier une présentation corporate, comprenant un état des lieux et des perspectives 2018.

Nouvelle organisation

AB Science insiste notamment sur sa nouvelle organisation. Le groupe a en effet complètement réorganisé son département de développement clinique, avec six nominations de professionnels 'hautement expérimentés'. Le groupe a créé une nouvelle position et nommé Jean-Pierre Lehner en tant que vice-président scientifique senior. AB Science a également nommé un nouveau directeur d'assurance qualité, un nouveau directeur en charge de la pharmacovigilance et de la sécurité clinique, un nouveau responsable du développement clinique, un nouveau directeur de la biométrie, et un nouveau responsable data management et systèmes IT.

Levée attendue de la suspension ANSM

Suite aux actions préventives et correctives implémentées, AB Science estime que l'ANSM devrait lever sa suspension clinique. Le groupe explique qu'il a amélioré le système de pharmacovigilance et le système de gestion de la qualité. AB Science évoque l'implémentation d'actions correctives dans chaque département clinique, afin d'améliorer les process cliniques... Rappelons que l'Agence Nationale de la Sécurité des Médicaments (ANSM) avait demandé en mai la suspension des études cliniques du masitinib en France, suite aux conclusions du rapport d'inspection conduit dans le cadre de la procédure d'enregistrement du masitinib dans la mastocytose...

Nouveau composé

AB Science évoque, dans sa présentation, le nouveau composé AB8939. Il s'agit, selon le groupe, d'un nouveau candidat visant les microtubules, "100 fois plus puissant que doxorubicine" et capable de surmonter une résistance multitraitement.

Newsflow bien garni

Les opérateurs spéculent également ce jour sur le newsflow du groupe, attendu fourni en 2018, avec une dizaine d'événements marquants, dont la décision des régulateurs de l'Agence européenne des médicaments EMA sur masitinib dans la sclérose latérale amyotrophique (SLA). L'EMA devrait livrer sa décision sur une autorisation conditionnelle de mise sur le marché en avril. Trois résultats intermédiaires de phase 3 (en avril, juin, et au T3) et un résultat final (en juin pour Masitinib dans l'asthme sévère) sont également attendus cette année.

2018 verra aussi le lancement d'un nouveau composé en développement clinique (étude de phase 1/2 dans la Leucémie myéloïde aiguë - LMA attendue au T4 pour AB8939).

Du cash jusqu'à fin 2019

Le groupe rappelle également sa situation de cash, qui ressort à 39 millions d'euros, à la fin du second semestre 2017, alors que la consommation de trésorerie pour la période 2018/2019 est estimée à 41 millions d'euros. Compte tenu par ailleurs de la ligne equity en place auprès de Credit Agricole Investment Banking (CACIB), AB Science juge disposer des moyens suffisants pour tenir jusqu'à la fin de l'année prochaine.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 5
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 10/12/2018

L’équipe de TradingSat.com, séduite par les qualités graphiques de court terme de CREDIT AGRICOLE, entrevoit un potentiel intéressant sur cette action qui constituera le sous-jacent d’un turbo…

Publié le 10/12/2018

Départ du patron d'Aricent

Publié le 10/12/2018

ConocoPhillips investira 6,1 milliards de dollars, en 2019 un montant stable par rapport à 2018. Le groupe pétrolier entend verser à ses actionnaires environ 30% de sa génération de cash, contre…

Publié le 10/12/2018

   En application des dispositions des articles 241-1 à 241-8 du Règlement général de l'Autorité des marchés financiers et du Règlement européen n°596/2014 du 16…

Publié le 10/12/2018

BNP Paribas Chine a obtenu une licence pour souscrire aux obligations d'entreprise 'Panda Bonds' pour les émetteurs étrangers...