En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 806.20 PTS
+0.00 %
4 838.0
+0.83 %
SBF 120 PTS
3 820.27
-
DAX PTS
10 780.51
-
Dowjones PTS
24 370.24
-0.22 %
6 704.24
+0.00 %
1.133
+0.07 %

A Dubaï, Airbus reste cloué au sol

| Boursier | 313 | Aucun vote sur cette news

Emirates continue à envoyer des piques à l'avionneur européen sur son A380...

A Dubaï, Airbus reste cloué au sol
Credits Airbus / P.Pigeyre / Master Films

Emirates joue à domicile lors du salon aéronautique de Dubaï, et cela se sent. Le transporteur occupe le terrain médiatique, surtout lorsqu'il s'agit d'exhorter Airbus à s'engager sur une nouvelle version de l'A380, le très gros porteur largement utilisé par la compagnie, qui est aussi la meilleure cliente de l'avionneur européen. Tim Clark, le patron d'Emirates, dispose d'un arsenal de phrases bien senties propres à agacer les négociateurs d'Airbus, qui espèrent toujours repartir du Golfe avec une commande pour le très gros porteur, ou du moins un engagement de commande. Des phrases mais aussi des actes, puisqu'Emirates a opté pour le B787-10 de Boeing aux dépens de l'A350 d'Airbus en ouverture du salon, en commandant 40 "Dreamliner". Clark n'a pas fermé la porte à l'A350 à l'avenir ("il ne faut jamais dire jamais"), mais il s'est employé ce matin à rappeler qu'Airbus avait réagi trop tard avec sa proposition d'un appareil à la capacité accrue. Ambiance, ambiance... Il ne reste que deux jours au groupe européen pour que sa virée au salon de Dubaï ne tourne pas au fiasco.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT