5 383.60 PTS
-1.23 %
5 374.00
-1.27 %
SBF 120 PTS
4 314.36
-1.21 %
DAX PTS
12 630.48
-1.59 %
Dowjones PTS
24 987.47
-0.41 %
7 251.41
+0.00 %
Nikkei PTS
22 278.48
-1.77 %

5,7 MdsE de synergies annuelles pour l'alliance Renault-Nissan-Mitsubishi

| Boursier | 133 | Aucun vote sur cette news

Renault-Nissan-Mitsubishi annonce des synergies annuelles d'un montant de 5,7 milliards d'euros, en hausse de 14%, par rapport aux 5 milliards d'euros...

5,7 MdsE de synergies annuelles pour l'alliance Renault-Nissan-Mitsubishi
Credits Reuters

Renault-Nissan-Mitsubishi annonce des synergies annuelles d'un montant de 5,7 milliards d'euros, en hausse de 14%, par rapport aux 5 milliards d'euros de 2016. "Les membres de la plus grande alliance automobile mondiale bénéficient en effet d'économies et de revenus supplémentaires ainsi que de mesures d'évitements de coûts" explique le groupe.
Ces synergies illustrent les économies d'échelle réalisées au sein de l'Alliance, premier groupe automobile mondial avec des ventes cumulées dépassant les 10,6 millions de véhicules particuliers et de véhicules utilitaires légers en 2017.

Comme le précise Carlos Ghosn, président-directeur général de Renault-Nissan-Mitsubishi : "l'Alliance a un impact positif direct sur la croissance et le profit de chacune de ses entreprises membres. En 2017, l'Alliance a contribué à l'amélioration de la performance du Groupe Renault, de Nissan Motor et Mitsubishi Motors - ce dernier bénéficiant pour la première fois d'une année complète de synergies."

"Les synergies continueront d'augmenter dans les années à venir, alimentées par la convergence renforcée de l'Alliance : nous partagerons davantage de sites industriels, de plateformes véhicules et de technologies, tout en profitant de la présence des trois entreprises sur les marchés matures ou émergents. Nous confirmons notre objectif de générer plus de 10 milliards d'euros de synergies annuelles d'ici fin 2022."

14 millions de véhicules

Le plan stratégique à moyen terme Alliance 2022 prévoit des ventes annuelles cumulées de plus de 14 millions de véhicules. Neuf millions de véhicules - dont des véhicules électriques et de segment B - seront fabriqués sur quatre plateformes communes et 75% des véhicules seront équipés de motorisations communes, contre un tiers aujourd'hui.

La convergence de l'Ingénierie renforce la compétitivité des membres de l'Alliance notamment grâce au partage des coûts de 'R&D' et des investissements. L'année dernière, Nissan et Mitsubishi Motors ont ainsi développé conjointement la prochaine génération de kei cars.

En 2017, l'"Alliance Purchasing Organization" (anciennement RNPO) a généré des synergies significatives ainsi que des réductions de coûts en centralisant les approvisionnements en pièces, équipements et outillages, en menant des négociations avec les fournisseurs au niveau mondial, et en mutualisant l'approvisionnement en énergies des différents sites.

Exemples de nouvelles synergies

Adoption par Mitsubishi Motors des capacités bancaires de Nissan Sales Finance et Renault RCI Bank and Services,

Benchmarking entre Nissan et Mitsubishi Motors dans la région ASEAN,

Partage des entrepôts des pièces de rechange entre Renault, Nissan et Mitsubishi Motors en Europe, au Japon et en Australie.

Plateformes communes

D'importantes synergies sont également réalisées dans le domaine du Manufacturing grâce à l'utilisation de plateformes communes - qui ont permis le développement de Datsun Redi-Go et de Renault Kwid - et au processus de fabrication croisée. Renault Alaskan, produit dans les usines Nissan de Cuernavaca (Mexique) et de Barcelone (Espagne) en est un exemple. Par ailleurs les coûts de transport des véhicules ont largement diminué en 2017. Nissan et Mitsubishi Motors ont ainsi mutualisé le transport des véhicules depuis les usines de Thaïlande vers leurs distributeurs dans le monde entier.

La création d'une Division Véhicules Utilitaires Renault-Nissan-Mitsubishi a renforcé le développement et la fabrication croisés, générant par la même des synergies pour des véhicules tels les pick-up une tonne de Renault et Daimler, basés sur une plateforme Nissan. Cette nouvelle entité permet à l'Alliance de couvrir 77% du marché des VUL, avec une gamme de 18 modèles Renault, Nissan et Mitsubishi Motors.

"Une convergence plus profonde et des synergies en augmentation renforceront la pérennité de l'Alliance", conclut Carlos Ghosn.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 19/06/2018

Par courrier reçu le 19 juin 2018 par l'AMF, la société par actions simplifiée Eximium, contrôlée par M...

Publié le 19/06/2018

Plus de 50% des actionnaires ont opté pour ce règlement...

Publié le 19/06/2018

Elon Musk, le PDG de Tesla, a accusé un salarié d'avoir commis un « sabotage important et préjudiciable » au groupe, a rapporté hier soir CNBC. Le média américain explique qu’il a pu se…

Publié le 19/06/2018

Sous pression...

Publié le 19/06/2018

D'après les chiffres de Médiamétrie...