En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 418.13 PTS
-0.14 %
5 412.50
-0.03 %
SBF 120 PTS
4 295.80
-0.07 %
DAX PTS
11 643.04
-1.23 %
Dowjones PTS
25 887.38
-0.10 %
7 349.28
+0.00 %
1.135
+0.03 %

Les boîtes noires, indispensables pour comprendre un crash

| AFP | 152 | Aucun vote sur cette news
Une boîte noire en cours d'analyse au Bureau d'Enquêtes et d'Analyses (BEA), le 7 septembre 2018 au Bourget, au nord de Paris
Une boîte noire en cours d'analyse au Bureau d'Enquêtes et d'Analyses (BEA), le 7 septembre 2018 au Bourget, au nord de Paris ( ALAIN JOCARD / AFP/Archives )

Les boîtes noires d'un avion, qui enregistrent toutes les données d'un vol y compris les conversations dans le cockpit, révèlent des informations cruciales et des axes d'enquête pour déterminer les causes d'un accident aérien.

Les deux boîtes noires du Boeing 737 MAX 8 d'Ethiopian Airlines qui s'est écrasé dimanche en Ethiopie, faisant 157 morts, sont attendues ce jeudi en France pour y être analysées.

Elles ont été retrouvées lundi, mais sont endommagées, l'appareil ayant été pulvérisé lors de son impact sur le sol.

La compagnie aérienne éthiopienne a annoncé jeudi qu'elle avait envoyé les boîtes noires à Paris pour y être analysées par le Bureau d'enquêtes et d'analyses (BEA), étant donné que l'Ethiopie ne dispose pas de l'équipement nécessaire à leur lecture.

Selon le BEA, qui mène notamment les enquêtes pour le compte des autorités françaises dans l'aviation civile, le fonctionnement et l'utilisation des boîtes noires sont les mêmes pour tous les avions quel que soit le modèle de boîte noire.

Les boîtes noires ou enregistreurs de vol
Les boîtes noires ou enregistreurs de vol ( Sophie RAMIS / AFP )

Le "Cockpit Voice Recorder" (CVR), qui fonctionne comme un magnétophone, contient jusqu'à deux heures d'enregistrement audio: conversations entre les pilotes, communications entre le cockpit, le chef de cabine et les hôtesses et stewards, mais aussi bruits d'ambiance dans l'avion, notamment des alarmes éventuelles.

Le "Flight Data Recorder" (FDR) enregistre pour sa part tous les paramètres de vol (vitesse, altitude, régime des moteurs, inclinaisons, trajectoire, etc) seconde par seconde sur une durée de 25 heures.

L'une des boîtes noires avait ainsi révélé des problèmes de vitesse lors du vol du Boeing 737 MAX 8 de la compagnie Lion Air, qui s'est abîmé au large de l'Indonésie le 29 octobre 2018, faisant 189 morts.

Grâce aux boîtes noires, près de 90% des accidents aériens peuvent être expliqués.

D'un poids de sept à dix kilogrammes chacune, elles sont en fait orange avec des bandes blanches réfléchissantes, afin de les rendre plus visibles.

Elles sont équipées d'une balise qui se déclenche en cas d'immersion et émet un signal à ultrason toutes les secondes pendant au moins 30 jours, avec une portée de détection moyenne de deux kilomètres.

Ces enregistreurs, introduits dans l'aviation à partir des années 1960, se trouvent à l'intérieur de boîtes métalliques renforcées, conçues pour résister à des chocs extrêmement violents, à des feux intenses et à de longues immersions jusqu'à une profondeur de 6.000 mètres.

Celles du vol Air France AF447 Rio-Paris, disparu en mer le 1er juin 2009, avaient ainsi été récupérées au bout de 23 mois, immergées à 3.900 mètres de profondeur dans l'océan Atlantique, et leurs données avaient pu être intégralement exploitées.

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 15 avril 2019 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 20/03/2019

Hermès progresse de 0,85% à 595,25 euros, soutenus par des résultats 2018, une nouvelle fois, très solides. A l'image de ses concurrents Louis Vuitton et Gucci, le groupe a fait mentir les…

Publié le 20/03/2019

Dans un marché hésitant, Eutelsat (+1,6%) et SES (+0,6%) progressent en fin de matinée à Paris...

Publié le 20/03/2019

Kingfisher (-1,22% à 242,30 pence) occupe l’une des dernières places de l’indice FTSE 100 après avoir annoncé des résultats annuels en repli et le futur départ de sa directrice générale…

Publié le 20/03/2019

Elior (-7,20% à 12,50 euros) accuse le plus lourd repli du SBF 120 à Paris ce matin, dans le sillage d'informations de presse concernant la cession de ses activités de restauration de concession…

Publié le 20/03/2019

Dans le cadre de son programme « Mi-Vie » s’étalant de 2018 à 2026, Eurotunnel (filiale de Getlink) a signé avec Bombardier Transport un contrat pour la rénovation de 9 Navettes « PAX ».…