En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 070.85 PTS
-0.49 %
5 086.50
-0.16 %
SBF 120 PTS
4 070.01
-0.19 %
DAX PTS
11 523.81
+0.00 %
Dowjones PTS
25 339.99
+1.15 %
7 157.21
+0.00 %
1.156
-0.00 %

The art of the deal

| OPCVM 360 | 115 | Aucun vote sur cette news
The art of the deal
Credits  ShutterStock.com

Tuaisceart ireann...ces mots gaéliques signifient Irlande du Nord. Ce territoire fidèle à la couronne des Windsor et enclavé sur l'île celtique est en train de devenir le symbole du blocage actuel concernant le Brexit entre les Britanniques et les Européens. Ce risque commence à poindre dans les discussions avec les dirigeants d'entreprise qui confirment le degré d'impréparation des autorités d'Albion. Devant les atermoiements des dirigeants du Vieux Continent au sommet informel de Salzbourg, Theresa May apparaît plus que fragilisée. Elle devra sauver sa tête lors du congrès des Conservateurs le 30 septembre. Cela n'empêche pas les marchés actions de rebondir notamment aux Etats-Unis où on enregistre simultanément des records de collecte sur les actions américaines (14,5 md$), une hausse des taux d'intérêt (le 2 ans est à 2,8% et le 10 ans est à presque 3,1%) et un record sur les indices.
 
Trois catalyseurs sont possibles pour enclencher un mouvement de rotation d'ampleur en faveur de la value sur les marchés actions : la confirmation de la croissance des bénéfices (en Europe surtout), une évolution haussière des taux d'intérêt à long terme (fruit éventuel de pressions inflationnistes et tensions salariales) et un événement lors des élections de mid-term américaines (victoire des Démocrates à la Chambre des Représentants) qui calmerait la logorrhée protectionniste de l'administration Trump.
 
L'Europe semble vouloir y croire et suivre la performance des actions américaines malgré les multiples situations de blocage dans les négociations diverses et variées (guerre commerciale Etats-Unis-Chine, Brexit, présentation du budget italien, relance du projet européen par le couple franco-allemand). L'environnement demeure anxiogène pour les investisseurs car l'intransigeance aveugle et le refus d'avancer de toutes les parties prenantes sur ces sujets stratégiques font peser un risque, certes non systémique à ce stade, mais réel sur l'économie.
 
Comme disait l'écrivain et philosophe français Montaigne, accepter de discuter c'est prendre le risque de penser autrement après qu'avant. Peut-être faudrait murmurer cet adage à l'oreille des responsables politiques.

 

Texte achevé de rédiger le 21 septembre 2018

 

 

Avertissement 

Ce document promotionnel est un outil de présentation simplifié, produit à titre purement indicatif. Les opinions sur les marchés communiquées correspondent aux analyses des gérants de DNCA Finance. DNCA Finance ne saurait être tenue responsable de toute décision prise ou non sur la base de ce document, ni de l'utilisation qui pourrait en être faite par un tiers. Ce document ne peut être reproduit, diffusé, communiqué, en tout ou partie, sans autorisation préalable de la société de gestion. Conseiller en investissement non indépendant au sens de la Directive MIFID II. DNCA Finance - 19, place Vendôme - 75001 Paris - Tél.: +33 (0)1 58 62 55 00 - email: dnca@dnca-investments.com - www.dnca-investments.com. Société de gestion agréée par l'Autorité des Marchés Financiers sous le numéro GP 00-030 en date du 18 août 2000 DNCA Investments, une marque commerciale de DNCA Finance.

 ■
Les recommandations diffusées sur le site Bourse Direct sont des recommandations d'investissement à caractère général soumises aux dispositions législatives et réglementaires applicables aux communications à caractère promotionnel. Elles ne constituent en aucun cas un conseil personnalisé. Le client reconnaît et assure donc seul la responsabilisé de ses actes de gestion et des conséquences des positions prises ou non.
Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 15/10/2018

Inventiva, société biopharmaceutique spécialisée dans le développement de traitements innovants pour la stéatohépatite non alcoolique (NASH), la...

Publié le 12/10/2018

Par courrier reçu le 12 octobre 2018 par l'AMF, la société The Capital Group Companies, Inc (Los Angeles, Californie) a déclaré à l'Autorité française...

Publié le 08/10/2018

Information8 octobre 2018 Déclaration au titre de l'article L. 233-8 II du Code de Commerce et de l'article 223-16 du Règlement général de l'Autorité des…

Publié le 08/10/2018

GTT Communications annonce qu'il va fournir des services Internet haut-débit aux membres de The Quilt, une coalition nationale de réseaux régionaux à...

Publié le 27/09/2018

Quatrième épisode...

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 15/10/2018

LCM reste à l’Achat sur GL Events, et abaisse son objectif de cours de 29 à 26 euros. L’augmentation de capital de 107 millions d’euros va permettre au groupe de conclure ses acquisitions en…

Publié le 15/10/2018

Engie et le fonds de pension canadien CDPQ (Caisse de dépôt et placement du Québec) prévoient de proposer 9 milliards de dollars pour acquérir le réseau de gazoducs du brésilien Petrobras, a…

Publié le 15/10/2018

La confiance revient rapidement

Publié le 15/10/2018

En plus du contrat de délégation de service public de l’assainissement de Bordeaux Métropole signé récemment par Alain Juppé et Antoine Frérot, c’est une série de nouveaux contrats que…