5 366.15 PTS
+0.48 %
5 364.00
+0.55 %
SBF 120 PTS
4 270.60
+0.45 %
DAX PTS
13 167.54
+0.83 %
Dowjones PTS
23 590.83
+0.69 %
6 378.63
+1.11 %
Nikkei PTS
22 416.48
-
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Les bons résultats d'entreprises supplantent la géopolitique

| OPCVM 360 | 229 | Aucun vote sur cette news
Les bons résultats d'entreprises supplantent la géopolitique
Credits  ShutterStock.com

La tendance haussière se poursuit sur les marchés, notamment en Europe où la Catalogne est restée au centre des préoccupations, même si la tension a baissé de plusieurs crans. En effet, si Carles Puigdemont, le Président de la région, a déclaré l’indépendance, le marché veut croire au scénario du dialogue avec Madrid. D’où une surperformance de la bourse espagnole (+0,7% pour l’IBEX 35) par rapport au reste des indices européens (+0,43% pour l’EuroStoxx).

 

Aux Etats-Unis, les indices ont encore atteint de nouveaux records, portés par le bon début de la saison des résultats. Ainsi, sur les 32 entreprises qui ont publié leurs résultats du troisième trimestre, seules quatre ont déçu les attentes des analystes. Cela a permis de mettre au second plan les risques géopolitiques (escalade des tensions entre l’Iran et les Etats-Unis) et au S&P 500 comme au Dow Jones d’établir de nouveaux records, dopés par Wal-Mart. Outre l’annonce d’un programme de rachat d'actions de 20 milliards de dollars qui a soutenu l’action du géant de la distribution, Wal-Mart s’attend à profiter de la bonne orientation des fondamentaux de la consommation. Les ventes au détail sont ainsi ressorties en forte hausse (+1,6 % en septembre) grâce au bond des ventes d’automobiles (+ 3,6%) et à la hausse du chiffre d’affaires des stations-services (+5,8%).

 

Notre scénario de rebond de la croissance dès le quatrième trimestre est aussi conforté par la publication de plusieurs indicateurs de bonne facture. Le moral des ménages, mesuré par l’Université du Michigan, est ressorti à un plus haut niveau de 13 ans, passant de 95,1 à 101,1 points en octobre. De même, la baisse des nouvelles demandes hebdomadaires d’allocation-chômage s’inscrit dans cette optique, tout comme la poursuite de la hausse des prix à la consommation (+0,5% en septembre).

 

En dépit de ce qui précède, le rendement des taux américains est repassé sous le seuil de 2,30% en terminant la semaine en recul de 7 points de base. L’explication à ce paradoxe est peut-être à rechercher du côté des Minutes de la Réserve fédérale (Fed). Les investisseurs ont préféré retenir dans ce compterendu les doutes exprimés par plusieurs dirigeants de la Fed sur la nécessité de procéder à de nouveaux tours de vis monétaires en l’absence d’inflation. Or, dans le même rapport, d’autres membres pointent du doigt le caractère temporaire de cette absence d’inflation et urgent l’institution à poursuivre le resserrement de sa politique monétaire afin d’assurer la stabilité financière. Dans cette confusion, nous pensons que la Fed procèdera à un nouveau relèvement de taux en décembre.

 

Par conséquent, l’explication de la baisse du rendement des taux longs américains est sans doute à rechercher du côté de la progression inférieure aux attentes de l’inflation (+2,2% contre +2,3% attendu par le consensus). En Europe, le rendement du taux à 10 allemand a reculé de 2 centimes (à 0,40%) tout comme le taux à 10 ans espagnol (1,61%), preuve de la détente opérée sur le dossier catalan.

 

Sur la scène des changes, la recherche d’une issue négociée entre Madrid et Barcelone a été bénéfique pour l’euro (+0,70% sur la semaine contre le dollar). La monnaie commune a aussi été soutenue par la bonne orientation de la production industrielle. Après sa hausse de 1,4% sur un mois en août, l’activité du secteur industriel dans la zone Euro est en hausse de 3,8% sur une année glissante, tractée par une dynamique en provenance d’Italie (+5,7%) et d’Allemagne (+4,7%). Compte tenu de l’évolution des indicateurs avancés qui restent sur des niveaux très élevés, il semble que cet élan se soit maintenu.

 

Rendez-vous lundi prochain…

 

 

Source : Ecofi Investissements, au 13 octobre 2017.

Les performances passées ne sont pas un indicateur fiable des performances futures. Document non contractuel. Le présent document contient des éléments d’information, des opinions et des données chiffrées qu’Ecofi Investissements considère comme exacts ou fondés au jour de leur établissement en fonction du contexte économique, financier ou boursier du moment. Il est produit à titre d’information uniquement et ne constitue pas une recommandation d’investissement personnalisée.

 ■
Les recommandations diffusées sur le site Bourse Direct sont des recommandations d'investissement à caractère général soumises aux dispositions législatives et réglementaires applicables aux communications à caractère promotionnel. Elles ne constituent en aucun cas un conseil personnalisé. Le client reconnaît et assure donc seul la responsabilisé de ses actes de gestion et des conséquences des positions prises ou non.
Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE BOURSE DU MOMENT

Jusqu'à
1000 € OFFERTS

sur vos frais de courtage !*

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 30 novembre 2017

CODE OFFRE : RENTREE17

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : RENTREE17 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 21/11/2017

Lors de la conférence annuelle de la RSNA 2017La toute dernière technologie offre de nouvelles modalités d'imagerie avec des vitesses et des...

Publié le 21/11/2017

L'Iran a mis en garde Total contre la perte de son investissement s'il se désengageait du champ gazier géant South Pars.

Publié le 21/11/2017

Le chiffre d'affaires du 3e trimestre de l'exercice 2017 d'ESI s'établit à 24,9 ME, en recul de 2,4% à taux constants par rapport à la même période...

Publié le 21/11/2017

Sur les 9 premiers mois de l'exercice 2017, le groupe réalise un chiffre d'affaires de 51 ME

Publié le 21/11/2017

Au troisième trimestre, ESI Group a réalisé un chiffre d'affaires de 24,9 millions d'euros en baisse de 2,4% à taux de change constant. L'effet de change sur la période est négatif à hauteur de…

CONTENUS SPONSORISÉS