5 412.83 PTS
+0.39 %
5 350.50
+0.35 %
SBF 120 PTS
4 330.92
+0.30 %
DAX PTS
12 540.50
-0.21 %
Dowjones PTS
24 462.94
-0.82 %
6 667.75
-1.58 %
Nikkei PTS
22 162.24
-
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

La Fed prête à « allumer le feu »

| OPCVM 360 | 267 | Aucun vote sur cette news
La Fed prête à « allumer le feu »
Credits  ShutterStock.com

Il est courant de dire qu'il faut « acheter la rumeur et vendre la nouvelle ». L'évolution des indices actions en début de semaine illustre parfaitement ce dicton. Ainsi, après l'adoption par le Sénat américain du projet de réforme fiscale, l'enthousiasme des investisseurs s'est essoufflé, ces derniers craignant de possibles complications. La publication d'un Rapport d'emploi meilleur qu'attendu a rallumé la flamme en fin de semaine, permettant aux indices S&P 500 et Dow Jones de finir la semaine sur des hausses respectives de 0,35% et 0,40%. Les bourses européennes ont affiché des progressions plus importantes, à l'image de l'appréciation hebdomadaire de 1,81% de l'indice EuroStoxx 50 et de 1,28% de l'indice FTSE 100. Les places européennes ont été dopées par les avancées significatives sur le Brexit, à la satisfaction des deux parties, ce qui permet désormais d'ouvrir la deuxième phase de négociations sur les relations futures entre le Royaume-Uni et le reste de l'Union européenne.

 

Sur les marchés obligataires, le passage de cette première étape dans un processus qui s'annonce long et difficile a permis aux taux de se détendre fortement partout en Europe, sauf en Allemagne où, à 0,31% vendredi, le rendement du Bund à 10 ans est resté stable sur la semaine. Ce sont surtout les pays périphériques qui en ont profité (Espagne : -7 points de base ; Italie et Portugal : -6 points de base). Quant aux taux longs américains, leur rendement a entamé la semaine avec une poursuite de leur tendance baissière. Ainsi, après avoir atteint le seuil de 2,41% fin novembre, le rendement du taux à 10 ans s'est établi à un creux de 2,33% le 6 décembre avant de finir à 2,38%, en hausse d'un centime sur la semaine. Il faut dire que le fait que l'économie ait continué d'afficher de solides créations d'emplois (228 000 postes supplémentaires en novembre), dépassant largement les attentes du consensus (195 000), a fini par enlever tout suspens quant aux futures actions de la Réserve fédérale (Fed).

 

La Banque centrale américaine devrait, selon toute logique, relever une troisième fois cette année ses taux directeurs lors de sa réunion du 13 décembre prochain. Désormais, compte tenu de la vigueur de l'économie américaine, un nombre croissant d'investisseurs commencent à penser que la Fed relèvera plus que trois fois ses taux directeurs en 2018.

 

La perspective d'une remontée plus forte qu'attendu de son rendement a favorisé le dollar dont le taux de change effectif s'est fortement apprécié (+1,09% sur la semaine). Cette nouvelle tombe mal au moment où le département du commerce nous a appris que le solde commercial américain s'était creusé, passant de 44,9 en septembre à 48,7 milliards de dollars en octobre. Cette dégradation est due à une hausse des importations qui se sont établies au niveau record de 244,6 milliards de dollars, notamment en provenance de Chine (48,2 Mds$), de l'Union européenne (39,4 Mds$) et du Mexique (28,7 Mds$).

 

Cela devrait exacerber les tentations protectionnistes de l'Administration Trump. L'euro a reculé de 1,03% pour revenir à 1,1773 contre dollar. Le recul a été plus fort pour les devises liées aux matières premières. Ces dernières ont pâti de la baisse du pétrole (-1,75% pour le WTI et -1,17% pour le Brent) suite aux doutes sur l'efficacité des quotas sur la production du pétrole.

 

Rendez-vous lundi prochain

 

 

Source : Ecofi Investissements, au 8 décembre 2017.

Les performances passées ne sont pas un indicateur fiable des performances futures. Document non contractuel. Le présent document contient des éléments d'information, des opinions et des données chiffrées qu'Ecofi Investissements considère comme exacts ou fondés au jour de leur établissement en fonction du contexte économique, financier ou boursier du moment. Il est produit à titre d'information uniquement et ne constitue pas une recommandation d'investissement personnalisée.

 ■
Les recommandations diffusées sur le site Bourse Direct sont des recommandations d'investissement à caractère général soumises aux dispositions législatives et réglementaires applicables aux communications à caractère promotionnel. Elles ne constituent en aucun cas un conseil personnalisé. Le client reconnaît et assure donc seul la responsabilisé de ses actes de gestion et des conséquences des positions prises ou non.
Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 20/04/2018

Nexans Siège Social : 4 allée de l'Arche, 92400 Courbevoie, FranceTél : + 33 (0) 1 78 15 00 00 - www.nexans.comS.A. au capital de 43 494 691 euros…

Publié le 20/04/2018

Cette opération est hautement créatrice de valeur pour Eurazeo...

Publié le 20/04/2018

Les capitaux propres ont augmenté, et représentent désormais 32% du total bilan...

Publié le 20/04/2018

Une offre convergente alternative qui leur offre une qualité supérieure au meilleur prix...

Publié le 20/04/2018

Toutes les résolutions agréées par le Conseil d'administration ont été adoptées lors de l'Assemblée générale...