En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 422.54 PTS
-
5 436.00
-
SBF 120 PTS
4 340.58
-
DAX PTS
12 661.54
+0.80 %
Dowjones PTS
25 119.89
+0.22 %
7 403.89
+0.63 %
Nikkei PTS
22 898.64
+0.89 %

L'optimisme général concernant la force de la croissance économique ne se reflète pas dans les statistiques économiques réelles

| OPCVM 360 | 482 | Aucun vote sur cette news
L'optimisme général concernant la force de la croissance économique ne se reflète pas dans les statistiques économiques réelles
Credits  ShutterStock.com

Luxembourg, le 7 juillet 2017 – L’optimisme exprimé par les autorités politiques et monétaires quant à la force de la croissance économique mondiale ne se reflète pas dans les statistiques économiques réelles. Ainsi qu’indiquent Guy Wagner, chief investment officer de BLI - Banque de Luxembourg Investments, et son équipe, dans leur analyse mensuelle, les ‘Highlights’.

 

L’optimisme exprimé par les autorités politiques et monétaires quant à la force de la croissance économique mondiale ne se reflète pas dans les statistiques économiques réelles. « Aux Etats-Unis, la plupart des indicateurs économiques demeurent inférieurs aux attentes, ce qui ne plaide pas pour une amélioration notable de l’activité au deuxième trimestre. L’Europe reste actuellement la région la plus robuste, sans pour autant afficher des signes d’accélération », affirme Guy Wagner, chief investment officer et administrateur-directeur de la société de gestion BLI - Banque de Luxembourg Investments. En Chine, les autorités publiques semblent être à même d’éviter un affaiblissement conjoncturel généralisé malgré un ralentissement engendré dans le secteur immobilier. Au Japon, la progression des salaires demeure faible malgré un taux de chômage au plus bas depuis 23 ans.

 

Une correction boursière aux Etats-Unis en été serait logique, mais est loin d’être certaine

Au cours de la deuxième moitié du mois de juin, les marchés boursiers ont légèrement corrigé aux Etats-Unis, en Europe, au Japon et au pays émergents. La légère faiblesse boursière a été déclenchée par la remontée des taux longs suite aux remarques de Mario Draghi, président de la Banque centrale européenne (BCE), qui a estimé que les forces actuelles qui pèsent sur l’inflation sont temporaires. Le secteur technologique a également quelque peu corrigé après un parcours particulièrement favorable au cours des derniers mois. « En raison de l’absence de mesures fiscales et d’amélioration conjoncturelle aux Etats-Unis, une correction boursière assortie d’une volatilité plus élevée au cours de l’été serait plus que logique, mais est loin d’être certaine compte tenu du manque d’alternatives aux placements en actions », pense l’économiste luxembourgeois.

 

Troisième augmentation des taux directeurs possible jusque fin de l’année

Conformément aux attentes, le comité monétaire de la Réserve fédérale a augmenté son principal taux directeur de 25 points de base pour la deuxième fois cette année. Malgré des perspectives inflationnistes favorables, les autorités monétaires semblent être enclines à augmenter les taux une troisième fois en septembre ou en décembre. De plus, la Réserve fédérale envisage d’amorcer en cours d’année une réduction très graduelle de la taille de son bilan. En Europe, la politique monétaire n’a pas été modifiée. A l’occasion du congrès annuel de la BCE, son président Mario Draghi a estimé que l’économie de la zone euro est en train de retrouver une dynamique de reflation.

 

Les marchés obligataires de la zone euro demeurent peu attrayants

Les propos de Draghi ont amené les investisseurs à délaisser les marchés obligataires. Son commentaire a été interprété comme un signal d’une réduction prochaine du programme de rachat d’obligations d’Etat par la Banque centrale européenne et d’une éventuelle remise en question de la politique de taux zéro. Ainsi, le rendement de l’emprunt à 10 ans a augmenté en Allemagne et en France, mais il a baissé en Italie et en Espagne.« Vu la faiblesse des rendements, les marchés obligataires de la zone euro demeurent peu attrayants », conclut Guy Wagner.

 

# # #

 

 

Les analystes de BLI autour de Guy Wagner publient mensuellement les « Highlights » et commentent les derniers développements boursiers ainsi que l’impact potentiel et futur sur les marchés. Une publication complémentaire est « Perspectives », l’analyse trimestrielle des marchés financiers.

 

Les commentaires et analyses reflètent l’opinion de BLI sur les marchés et leur évolution, en fonction des informations connues à ce jour. Les informations contenues dans ce document n’ont aucune valeur contractuelle et n’engagent pas la responsabilité de BLI. BLI décline toute responsabilité quant à leur exactitude ou à leur exhaustivité. Toute information peut être supprimée ou modifiée à tout moment sans préavis. Les performances passées ne sont ni une indication ni une garantie des performances futures. BLI n’assume aucune responsabilité et ne donne aucune garantie quant aux performances futures par rapport aux produits et mandats dont elle assume la gestion.

 ■
Les recommandations diffusées sur le site Bourse Direct sont des recommandations d'investissement à caractère général soumises aux dispositions législatives et réglementaires applicables aux communications à caractère promotionnel. Elles ne constituent en aucun cas un conseil personnalisé. Le client reconnaît et assure donc seul la responsabilisé de ses actes de gestion et des conséquences des positions prises ou non.
Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

SEMAINE TRICOLORE

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 24 juillet 2018

CODE OFFRE : BLEUS18

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : BLEUS18 lors de votre ouverture de compte.

SUR LE MÊME SUJET
Publié le 17/07/2018

A 11h00 en zone euroIndice définitif de l'inflation de juin.A 14h30 aux Etats-UnisPermis de construire et mises en chantier de juin.A 20h00 aux Etats-UnisLivre beige de la Fed.source : AOF

Publié le 17/07/2018

M&G ne voit pas de fin de cycle imminente aux Etats-Unis. Mieux, le gestionnaire d'actifs estime que la croissance peut encore se prolonger pendant au moins deux ans outre-Atlantique. "L'économie…

Publié le 17/07/2018

Le constat est sans appel : alors que 2018 devait être la grande année de normalisation des politiques monétaires, et donc de remontée des taux d'intérêt, ces derniers restent à des niveaux…

Publié le 16/07/2018

A 15h15 aux Etats-UnisIndice de la production industrielle de juin.A 16h00 aux Etats-UnisIndice immobilier NAHB de la confiance des promoteurs en juillet.source : AOF

Publié le 16/07/2018

Wall Street reculait peu après une ouverture en légère hausse lundi ( Bryan R. Smith / AFP/Archives )Wall Street reculait peu après une ouverture en légère hausse lundi, hésitant sur la…

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 17/07/2018

Le premier domaine d'application de ce partenariat concernera le raffinage...

Publié le 17/07/2018

Le Groupe anticipe une légère dégradation de son chiffre d'affaires sur l'exercice 2018-2019...

Publié le 17/07/2018

Le plan national égyptien vise à développer plus de 13 GW de capacité renouvelable...

Publié le 17/07/2018

Les OCA ne portent pas de bons de souscription d'actions (BSA), et portent sur 8 ME maximum de nominal...

Publié le 17/07/2018

Les ampoules seront commercialisées sous la marque AwoX avec le co-branding Deutsche Telekom Magenta SmartHome...