Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
7 065.39 PTS
+2.91 %
7 065.0
+2.97 %
SBF 120 PTS
5 479.61
+2.7 %
DAX PTS
15 813.94
+2.82 %
Dow Jones PTS
35 753.16
+1.49 %
16 309.40
+2.92 %
1.125
-0.31 %

Recylex restructure sa dette financière

| Boursier | 380 | Aucun vote sur cette news

Au 30 septembre 2021, la trésorerie et équivalents de trésorerie de Recylex SA s'élevait à 3,5 ME...

Recylex  restructure sa dette financière
Credits recylex

Suite à la perte de contrôle définitive et la déconsolidation des entités qui constituaient l'ancien sous-groupe allemand en mai 2020, le Groupe Recylex, dans sa nouvelle configuration, est réduit aux activités suivantes :
- segment Plomb : activité de recyclage de batteries au plomb-acide usagées de Recylex SA (usines de Villefranche-sur-Saône et Escaudoeuvres),
- segment Plastique : activité de recyclage des déchets en polypropylène de C2P SAS,
- autres activités : activité de holding de Recylex SA, y compris la mise en équivalence de la participation de 50% dans Recytech SA
"Le chiffre d'affaires consolidé publié au 30 septembre 2021 se limite donc aux activités du Groupe Recylex dans sa nouvelle configuration, alors que le chiffre d'affaires consolidé publié au 30 septembre 2020 incluait celui des entités de l'ancien sous-groupe allemand jusqu'à la date de leur déconsolidation", explique Recylex.

Le chiffre d'affaires consolidé au 30 septembre 2021 s'est ainsi élevé à 67,4 ME.

Le segment Plomb a représenté 89% du chiffre d'affaires consolidé au 30 septembre 2021, et regroupe le chiffre d'affaires des activités des deux usines de recyclage de batteries plomb-acide usagées de Recylex SA. Son chiffre d'affaires a atteint 59,8 ME au 30 septembre, en forte hausse par rapport au chiffre d'affaires à périmètre comparable de la même période en 2020 (+68%). Le segment Plastique a représenté 11% du chiffre d'affaires consolidé au 30 septembre 2021. Il concerne l'activité de C2P SAS. Son chiffre d'affaires a atteint 7,4 ME au 30 septembre, en forte hausse (+25%) par rapport au chiffre d'affaires au 30 septembre 2020 à données comparables. Cette évolution s'explique principalement par les effets de la crise sanitaire de SARS-CoV-2 qui avaient conduit C2P SAS à mettre temporairement à l'arrêt son activité durant le 2e trimestre 2020.

Restructuration de la dette

Au 30 septembre 2021, l'endettement financier net de la société (hors dette de loyer IFRS 16) s'élève à 48,9 ME. Il se décompose comme suit :
- un emprunt de 16 ME (17,9 ME incluant les intérêts capitalisés) souscrit en 2014 auprès de Glencore International AG. Recylex SA bénéficie d'une renonciation temporaire et conditionnelle du droit de Glencore International AG à déclarer l'exigibilité immédiate du prêt jusqu'au 31 janvier 2022 au plus tard ;
- La dette relative à l'amende de la Commission Européenne pour un montant de 25,3 ME, y compris les intérêts sur échéances suspendues. La Société a temporairement suspendu en septembre 2020 le paiement de l'amende et a engagé des discussions avec la Commission Européenne. Les échéances non réglées s'élèvent à 1,8 ME au 30 septembre 2021 ;
- La clause de retour à meilleure fortune issue du plan de continuation 2005-2015 pour un montant de 4,1 ME. Les montants exigibles de cette dette s'élèvent à 2,6 ME au 30 septembre 2021 avec pour principal créancier Glencore International AG à hauteur de 2,5 ME. Recylex SA a obtenu de Glencore International AG la renonciation conditionnelle jusqu'au 31 janvier 2022 de son droit à déclarer l'exigibilité immédiate de cette dette aux mêmes conditions que la renonciation temporaire de son droit à déclarer l'exigibilité immédiate du prêt de 16,0 ME ci-avant ;
- La dette rééchelonnée, à échéance 2026, issue du plan de continuation de Recylex SA pour un montant de 5,1 ME envers Glencore International AG.

En complément, l'endettement financier net Recylex sera potentiellement impacté et aggravé par la décision du Tribunal administratif de Marseille du 26 mai 2021. En première instance, le Tribunal administratif de Marseille a condamné Recylex SA, solidairement avec la société Retia, à verser à SNCF Réseau un montant provisoire de 5,7 ME au titre de la remise en état du domaine public ferroviaire proche du secteur de l'Estaque. Les deux sociétés devront également verser le surplus, jusqu'à concurrence de 63,3 ME au fur et à mesure des appels de fonds de SNCF Réseau. Recylex SA entend contester cette décision par tout moyen de droit jugé utile, tant sur le fond que sur son exigibilité, et a, en conséquence, interjeté appel de cette décision le 22 juillet 2021. En complément de cette procédure d'appel, Recylex SA a introduit une requête aux fins de sursis à exécution le 29 octobre 2021.

Au 30 septembre 2021, la trésorerie et équivalents de trésorerie de Recylex SA s'élevait à 3,5 ME.

Pour rappel, Recylex SA fait face à un certain nombre de dettes et de passifs hérités de son passé industriel, dont certains sont décrits ci-dessus. Les montants et échéances de ces dettes et passifs sont disproportionnés par rapport au périmètre actuel des activités du Groupe. Malgré le contexte favorable actuel du cours du Plomb et la demande soutenue de la fonderie de Nordenham en matières secondaires issues du traitement des batteries au plomb-acide usagées, la capacité de génération de trésorerie du Groupe reste incompatible avec l'apurement de ces dettes et passifs.

Recylex SA a engagé, depuis plusieurs mois, un processus de restructuration de la dette avec pour objectif d'adapter le montant et l'échéancier de la dette à ses capacités de génération de trésorerie.
Suite aux discussions initiées avec les principaux créanciers du Groupe, à savoir Glencore International AG et la Commission Européenne, Recylex SA a entamé un processus de cession d'actifs, la priorité étant la préservation des emplois associés à ces activités et la restructuration de la dette.
L'avancée de ces différents processus en cours met en évidence les aspects suivants :
- Si une cession de la participation détenue à 50% dans Recytech SA venait à se réaliser, le produit de cession serait entièrement absorbé à concurrence des engagements donnés par Recylex SA à Glencore International AG dans le cadre des nantissements de premier et second rangs des titres de Recytech SA Le montant des engagements s'élève en effet à 60,7 ME au 30 Septembre 2021. Ainsi, sans abandons de créances significatifs, la question de la restructuration de la dette des autres créanciers resterait pleine et entière.
- Recylex SA a reçu des marques d'intérêt de plusieurs acteurs opérant dans des métiers proches du recyclage des batteries plomb-acide usagées et du polypropylène. La Société poursuit, dans le cadre d'un processus de cession compétitif et structuré, les discussions avec ces acteurs intéressés afin de permettre une reprise partielle ou totale des activités de recyclage. Néanmoins, au vu du niveau des offres indicatives déjà reçues à ce jour, il est manifeste que la majeure partie de la dette existante devra faire l'objet d'abandons très significatifs de la part des créanciers.
- Au-delà de la restructuration de la dette, Recylex SA a également engagé un processus de cession du site arrêté de l'Estaque, site qui fait l'objet d'un programme de réhabilitation environnementale depuis plusieurs années. Au vu des offres indicatives reçues à ce jour, une éventuelle cession du site ne permettrait pas de participer au remboursement de la dette au regard du montant des coûts de réhabilitation restants à supporter.

L'issue de la restructuration de la dette repose sur le résultat des cessions d'actifs envisagées, ainsi que sur la volonté des créanciers à accepter des abandons de créances significatifs et reste de ce fait très incertaine. Pour rappel, et pour cette raison, la société n'est pas en mesure d'arrêter ses comptes semestriels 2021 et de publier son rapport financier semestriel au 30 juin 2021.
Thomas Hüser, Président du Conseil d'administration de Recylex SA, a déclaré : "L'avancée récente des processus de cession des actifs ainsi que l'alourdissement potentiel de notre endettement par la récente condamnation du Tribunal administratif de Marseille rendent l'issue de cette restructuration très incertaine. Si aucun accord ne venait a? être trouvé avec les créanciers en ce qui concerne un abandon significatif de créances, les conséquences en termes d'exigibilité des dettes amèneraient Recylex SA a? devoir déclarer sa cessation de paiement, en l'état actuel de ses prévisions de trésorerie".

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

UNE OFFRE EXCLUSIVE EN FRANCE AVEC

Grâce à un partenariat exclusif en France avec Morgan Stanley, Bourse Direct propose, à ses clients et en exclusivité, la plus large gamme de produits de bourse jamais présentée jusqu'ici sur le marché français.

» Découvrir

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Produits à destination d'investisseurs avertis disposant des connaissances et de l'expérience nécessaires pour évaluer les avantages et les risques. Consultez la rubrique “facteurs de risques”.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 07/12/2021

DBT précise que le lancement réussi de la nouvelle borne rapide Tiny a également permis d'adresser un marché plus large

Publié le 07/12/2021

Orange a déclaré avoir emprunté sur le marché obligataire 1 milliard d’euros à 12 ans avec un coupon de 0,625%. Grâce à cette émission, l'opérateur de télécommunication entend poursuivre…

Publié le 07/12/2021

A l’occasion de son point d’activité du troisième trimestre de son exercice 2021, Quadient a revu à la baisse ses objectifs annuels. Le groupe vise désormais une croissance organique du…

Publié le 07/12/2021

Au 30 septembre 2021, SII a enregistré un résultat net semestriel de 27,89 millions d'euros, soit une multiplication par 3,9 sur un an. La rentabilité du groupe a nettement progressé en France…

Publié le 07/12/2021

Rallye a annoncé que le Tribunal de Commerce de Paris avait ordonné ce mardi la mainlevée de l’inaliénabilité portant sur les actions de la société Groupe Go Sport détenues par Rallye et a…

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne