En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 893.56 PTS
+0.08 %
4 882.50
-0.08 %
SBF 120 PTS
3 866.74
-0.06 %
DAX PTS
12 627.93
-0.37 %
Dow Jones PTS
27 433.48
+0.17 %
11 139.39
+0. %
1.177
-0.1 %

OL Groupe : stoppé dans sa progression par la crise sanitaire

| Boursier | 341 | Aucun vote sur cette news

La performance de l'entreprise OL Groupe a été fortement affectée par la crise du Covid-19, qui s'est traduite par l'arrêt brutal des principales...

OL Groupe : stoppé dans sa progression par la crise sanitaire
Credits Reuters

La performance de l'entreprise OL Groupe a été fortement affectée par la crise du Covid-19, qui s'est traduite par l'arrêt brutal des principales activités du Groupe à mi-mars. Au 30 juin 2020, le total des produits des activités s'établit à 276,3 millions d'euros (309 ME au 30 juin 2019). Il recule de 32,7 ME, soit -11% de repli.

OL Groupe rappelle qu'au 31 mars, le groupe affichait sur les 9 premiers mois de l'exercice un total des produits des activités record à 265,7 ME, en forte progression de 41,9 ME, soit +19% par rapport aux 9 premiers mois de l'exercice précédent (223,8 ME au 31 mars 2019).

Situation financière

Le Groupe a pris, dès les premiers jours de la crise, l'ensemble des mesures possibles visant à protéger prioritairement la santé de tous et à réduire l'impact de la crise sanitaire sur la performance financière de l'exercice 2019-2020. Différents dispositifs ont été activés tels que le chômage partiel (pour les effectifs sportifs et une large partie des effectifs administratifs), le report des échéances de charges sociales, d'impôts directs et d'emprunts. Par ailleurs, le Groupe a activé les dispositifs de l'ordonnance du 7 mai 2020 lui permettant de procéder à l'émission d'avoirs sur des billets émis en 2019/2020 pour des événements annulés, avoirs d'une validité de 18 mois et remboursables au terme des 18 mois en cas de non-utilisation.

En parallèle de la réduction de la masse salariale et des charges sociales, le Groupe a entrepris des mesures volontaristes de réduction des charges d'exploitation en complément des effets mécaniques de réduction de charges liés à l'arrêt des activités pendant la durée de l'épidémie de Covid 19. L'ensemble de ces mesures devraient générer un impact favorable de l'ordre de 35 à 40 ME au 30 juin 2020.

OL Groupe bénéficie également d'une aide exceptionnelle de 12,9 ME au 30 juin 2020 au titre du PGE souscrit par la LPF (d'un montant total de 224,5 ME) permettant aux clubs de percevoir un montant égal au solde des droits TV non versés par les diffuseurs Canal+ et BeIN. Ce produit sera enregistré sur la ligne "autres produits et charges opérationnels courants" au 30 juin 2020.

Compte tenu des différents impacts de la crise sanitaire décrits ci-dessus, et avant audit, le Résultat net de l'exercice 2019-2020 devrait être négatif, malgré un Excédent Brut d'Exploitation largement positif qui devrait être compris entre 45 et 50 ME.

Au 30 juin 2020, OL Groupe disposait d'une trésorerie bancaire de 32,5 ME (plus une réserve de tirage RCF de 80 ME), soit une trésorerie brute globale disponible de 112,5 ME. En outre suite au pré-accord obtenu de ses prêteurs bancaires et obligataires le 23 juin dernier, le club a mis en place et souscrit le 23 juillet, un PGE (Prêt Garanti par l'Etat) de 92,6 ME, d'une maturité de 12 mois, au terme de laquelle une option d'amortissement de 1 à 5 ans pourra être activée. "Ces financements viennent renforcer la trésorerie disponible d'OL Groupe dans le contexte actuel de crise liée au Covid-19 et donnent au Groupe la flexibilité nécessaire pour envisager, avec sérénité, l'avenir et les développements futurs", explique le groupe de football.

Perspectives

Le Groupe devrait bénéficier d'une augmentation de l'ordre de 15 ME de sa ligne de produits de droits TV de Ligue 1 (par rapport à 2018/2019, dernière saison normative, et à performances sportives équivalentes), en relation avec la mise en application des contrats signés avec Mediapro, BeIN et Free représentant un montant global de 1,2 MdE par saison pour la période 2020/2024 (+60% par rapport à la période précédente). Trois grands événements sont d'ores et déjà programmés au Groupama Stadium. Les revenus de partenariats (27,2 ME réalisés en 2019-2020) devraient connaître une progression significative (31,3 ME réalisés en 2018-2019) grâce au nouveau contrat de partenariat signé avec Emirates pour 5 ans, à compter de cette saison. Un nouveau contrat de 'naming' est toujours en cours de discussion.

Si la crise sanitaire actuelle est résolue à court terme, le Groupe reste confiant dans sa capacité à atteindre les objectifs à horizon 2023-2024, présentés en février dernier, de 420 ME à 440 ME de Total des produits des activités (incluant le trading joueurs) et d'un EBE supérieur à 100 ME.

Le planning prévisionnel d'implantation des nouvelles infrastructures sur OL City, désormais dénommée "OL Vallée" a également été impacté par la crise sanitaire du Covid-19. Le centre de loisirs devrait être inauguré début 2021, l'académie de tennis ("All In Tennis Academy") courant 2022 et la nouvelle Arena devrait entrer en exploitation au cours du deuxième semestre civil 2023, à proximité du stade, sous réserve de l'obtention des autorisations administratives en cours.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 10/08/2020

Alstom (-1,90% à 43,43 euros) accuse l’une des plus fortes baisses du SBF 120, après avoir constaté des difficultés surprises chez Bombardier Transport, la branche ferroviaire du canadien…

Publié le 10/08/2020

A la suite de la réalisation des augmentations de capital réservées aux fonds Vine, le Conseil d’administration d’EuropaCorp, réuni le 8 août 2020, a procédé à l'unanimité, sur…

Publié le 10/08/2020

Alstom indique que les résultats de Bombardier Inc dévoilés le 6 août montrent "des évolutions négatives et non prévues quant à Bombardier Transport, laquelle fait face actuellement à des…

Publié le 07/08/2020

Delfingen a enregistré au premier semestre 2020 un chiffre d’affaires de 84 millions d'euros, en baisse de 26,6 %. Il a reculé de 27,3% en données comparables. Pour le marché automobile, le…

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne