5 414.81 PTS
+1.22 %
5 410.0
+1.27 %
SBF 120 PTS
4 321.05
+1.27 %
DAX PTS
13 311.83
+1.59 %
Dowjones PTS
24 651.74
+0.58 %
6 466.32
+1.20 %
Nikkei PTS
22 901.77
+1.55 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Neopost : chiffre d'affaires T3 en repli organique de 2,5%

| Boursier | 93 | Aucun vote sur cette news

Neopost a publié un chiffre d'affaires consolidé de 263 millions d'euros pour le 3ème trimestre de l'exercice 2017

Neopost : chiffre d'affaires T3 en repli organique de 2,5%

Neopost a publié un chiffre d'affaires consolidé de 263 millions d'euros pour le 3ème trimestre de l'exercice 2017 (clos le 31 octobre), en baisse de 6,1% par rapport au 3ème trimestre 2016. Hors effets de change, la décroissance est de -2,9%. Hors effets de périmètre liés à la cession de DMTI Spatial, la baisse organique s'établit à -2,5%.

Cette évolution est liée à "une sous-performance ponctuelle de la division Enterprise Digital Solutions (EDS)", à la poursuite d'une croissance à deux chiffres de Neopost Shipping, ainsi qu'à une baisse des activités Mail Solutions dans la fourchette anticipée - à savoir entre -4% et -6% - au sein de la division SME Solutions. Les activités Communication & Shipping Solutions représentent 28% du chiffre d'affaires total du Groupe au 3ème trimestre 2017 contre 27% l'année précédente.

Sur les neuf premiers mois de l'exercice 2017, le chiffre d'affaires atteint 821 millions d'euros, soit une baisse de -1,8% par rapport à la même période de l'exercice 2016. Hors effets de change et de périmètre, la baisse organique s'établit à -1,4%. Sur les neuf premiers mois de l'exercice, les activités Communication & Shipping Solutions atteignent 28% du chiffre d'affaires contre 25% l'année précédente.

Neopost poursuit son programme de réduction des coûts au sein de sa division SME Solutions. Conformément à ce qui avait été annoncé, ces actions structurelles d'optimisation de son organisation devraient permettre d'atteindre une réduction des coûts supérieure à 50 ME par an à partir de 2018.

La situation financière est jugée "saine". L'endettement reste entièrement dédié au financement des activités de location, de leasing et de financement des coûts d'affranchissement. Le groupe n'a pas d'échéance de refinancement significative avant 2021.

Par ailleurs, Neopost préserve un niveau de flux de trésorerie "suffisant pour soutenir son développement, respecter ses engagements en matière de distribution de dividende et maintenir une structure de bilan solide".

Le conseil d'administration a fixé à 0,80 euro par action le montant de l'acompte sur le dividende au titre de l'exercice 2017. Cet acompte sera entièrement payé en numéraire. Le détachement du coupon interviendra le 2 février 2018 et le règlement se fera le 6 février 2018. Le solde du dividende 2017 sera versé en août 2018.

La stratégie de transformation du Groupe se décline de la façon suivante :
- Au sein de la division Enterprise Digital Solutions, Neopost continue à investir afin de conforter sa position de leader et compte bénéficier du complément d'offres apporté par icon Systemhaus. Le groupe entend continuer à croître de plus de 10% par an et à améliorer la profitabilité ;
- Au sein de la division Neopost Shipping, le groupe a désormais constitué son offre et compte la déployer pour générer une forte croissance organique et améliorer la profitabilité ;
- Au sein de la division SME Solutions, le Groupe souhaite accélérer le déploiement des solutions digitales et logistiques afin d'atténuer la baisse du chiffre d'affaires des solutions liées au traitement du courrier. Dans le même temps, Neopost va poursuivre son plan de réduction nette des coûts de 50 ME minimum d'ici le 31 janvier 2018, afin de stabiliser la marge opérationnelle autour de 22% ;
- Enfin, le groupe continue à investir dans l'innovation en y allouant une enveloppe annuelle moyenne de l'ordre de 10 millions d'euros.

Cette stratégie permettra à Neopost "de renouer avec une croissance organique de son chiffre d'affaires à moyen terme". Elle permettra également, selon le groupe, de maintenir un niveau de marge opérationnelle courante, hors charges liées aux acquisitions, supérieur à 18% tout au long de cette période de transformation pour viser à terme une marge opérationnelle courante, hors charges liées aux acquisitions, supérieure à 20%.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 18/12/2017

CNP Assurances et Malakoff Médéric ont signé un accord d’une durée de cinq ans pour développer l’assurance santé, la prévoyance et l’épargne patrimoniale auprès de leur clientèle…

Publié le 18/12/2017

L'Autorité de la Concurrence vient d'accorder son feu vert au rachat de la Martinière Groupe (Le Seuil, Points…) par la société Médias-Participations (Dargaud, Dupuis…). L'Autorité a…

Publié le 18/12/2017

Avec le passage de la " Maturity Gate 6.2 ", ArianeGroup et ses partenaires industriels franchissent une nouvelle étape majeure du développement d'Ariane 6, programme phare de l'Agence spatiale…

Publié le 18/12/2017

Saison été 2018...

Publié le 18/12/2017

Le Syndicat Mixte Intercommunal de Traitement des Déchets Urbains du Val-de-Marne (SMITDUVM) a attribué à Suez, en partenariat avec TIRU, à travers la...

CONTENUS SPONSORISÉS