En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 569.67 PTS
-0.03 %
4 563.00
-0.08 %
SBF 120 PTS
3 624.38
+0.01 %
DAX PTS
11 598.07
+0.32 %
Dow Jones PTS
26 659.11
+0.52 %
11 350.74
+1.87 %
1.167
-0.62 %

Les Hôtels de Paris : très difficile semestre avec la crise sanitaire

| Boursier | 431 | Aucun vote sur cette news

Les Hôtels de Paris mène actuellement des négociations avec ses principaux créanciers, notamment Colcity...

Les Hôtels de Paris : très difficile semestre avec la crise sanitaire
Credits Reuters

Le chiffre d'affaires consolidé de Les Hôtels de Paris, réalisé au cours du 1er semestre 2020, s'établit à 8,2 millions d'euros, en recul de -57,1% par rapport à celui de la même période de l'année précédente (19,09 ME). Ce repli tient à la crise économique liée au COVID-19.

"Faute de clients et de réservations, nous avons été contraints d'interrompre temporairement, en mars, l'exploitation de 20 de nos établissements sur les 22 que compte notre groupe et en conséquence, de placer la quasi-totalité de notre personnel d'exploitation en chômage partiel. Depuis, les mesures de restriction de circulation empêchant la venue de touristes étrangers dans la capitale ainsi que la suppression ou la restriction d'accès aux salons professionnels et aux manifestations sportives et culturelles n'ont pas permis de retrouver une activité hôtelière normale. A ce jour, nous avons seulement pu ouvrir 6 de nos 20 établissements parisiens qui ont des taux d'occupation très faibles", explique Patrick Machefert, Président Fondateur de Les Hôtels de Paris.

Les Hôtels de Paris, qui a sollicité un Prêt Garanti par l'Etat, est toujours en discussion avec ses banques. Par ailleurs, la société mène actuellement des négociations avec ses principaux créanciers, notamment Colcity.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

Suivez la tendance avec
Nicolas PAGNIEZ,

du lundi au vendredi à 9h55, 12h30, 14h55 et 18h30 sur

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 29/10/2020

Le Conseil d'administration de Total SE, réuni le 29 octobre, a décidé de soumettre à l'Assemblée générale des actionnaires du 25 mai 2022 qui...

Publié le 29/10/2020

Le Conseil d'administration va compterait 42% de femmes et 67% d'administrateurs indépendants...

Publié le 29/10/2020

Quadient obtient le statut "Prime" d'ISS ESG pour son engagement en matière de responsabilité sociétale d'entreprise...

Publié le 29/10/2020

Au 3e trimestre 2020, le chiffre d'affaires de Guillemot Corporation progresse de 85% à 39,3 millions d'euros...

Publié le 29/10/2020

Le carnet de commandes recule mais reste ferme avec 39 mois d'activité sécurisés...

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne