Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
6 687.79 PTS
-0.14 %
6 690.5
+0.02 %
SBF 120 PTS
5 128.57
-0.21 %
DAX PTS
14 343.19
-0.72 %
Dow Jones PTS
33 596.34
-1.03 %
11 549.69
-2.01 %
1.047
+0.08 %

Graines Voltz considère comme possible, pour l'exercice prochain, l'hypothèse d'une croissance de 5 à 10%

| Boursier | 656 | Aucun vote sur cette news

Lors de la visite d'investisseurs institutionnels organisée le 21 septembre sur le site de Brain-sur l'Authion, le Président-directeur général, Serge...

Graines Voltz considère comme possible, pour l'exercice prochain, l'hypothèse d'une croissance de 5 à 10%
Credits Reuters

Lors de la visite d'investisseurs institutionnels organisée le 21 septembre sur le site de Brain-sur l'Authion, le Président-directeur général, Serge Voltz a apporté un certain nombre de précisions sur la publication de l'activité des 9 premiers mois, sur les perspectives et sur la solidité des fondamentaux du groupe.

Il a ainsi expliqué : "C'est la conjonction inédite de plusieurs crises : un conflit majeur en Europe, la résurgence brutale de l'inflation et une des trois pires saisons météorologiques des soixante dernières années, toutes postérieures à février 2022, qui est la cause du ralentissement de la croissance du second semestre. Son caractère imprévisible est renforcé par le fait que l'essentiel du chiffre d'affaires du 4ème trimestre et une partie de celui du 3ème trimestre, ne sont pas des commandes " structurelles ", qui sont connues relativement en amont via le carnet de commande accumulé en début d'exercice. Ce sont des commandes de réassort qui sont commandées par les clients en fin de saison pour réaliser des récoltes supplémentaires. Le contexte anxiogène, la météo détestable et les menaces de restriction de l'arrosage ont conduit un certain nombre de professionnels, notamment les industriels, à ne pas prendre le risque de ces récoltes supplémentaires. C'est de ce fait principalement l'activité de vente de semences en France qui a été affectée."

Graines Voltz qui a commencé à percevoir ce fléchissement de la demande au mois de juin mais sans pouvoir le quantifier de manière précise, avait alerté le marché, dès l'annonce de ses résultats semestriels le 29 juin, en révisant à la baisse ses prévisions de croissance de l'activité sur la base d'une hypothèse moyenne de 10% de croissance à périmètre courant. "Elle ne pouvait alors pas prévoir la canicule exceptionnelle des mois de juillet et d'août qui s'est traduite par le basculement vers l'hypothèse basse", ajoute la société.

À cela s'est ajouté la sous performance de niches comme le Smart Garden qui a généré moins de commandes dans un environnement post COVID et économe en énergie et les mesures d'embargo contre la Russie qui ont pénalisé certains producteurs marocains de légumes, clients de la filiale marocaine du groupe, qui travaillaient avec la Russie.

En dépit de cette situation exceptionnelle, la société réalisera une croissance de son chiffre d'affaires à périmètre courant entre 6,5% et 8%, malgré un effet de base très défavorable. Pour mémoire, l'activité avait progressé de plus de 40% au cours de l'exercice précédent dans un contexte COVID finalement favorable.

Concernant la suite, la société ajoute : "Bien qu'il soit encore trop tôt pour en avoir une idée précise, on observe à ce jour que, dans les activités où les intentions de commandes commencent à être formulées, ces dernières sont en ligne avec celles de l'année dernière, avant la crise. Chez André Briant Jeunes Plants (ABJP), société acquise en février 2022, par exemple, la situation est très bonne puisque les précommandes enregistrées aujourd'hui représentent déjà plus de 85% des prévisions de chiffre d'affaires pour 2023 de cette entité, alors que les synergies commerciales avec Graines Voltz commencent seulement à se mettre en place."

Sur cette base, et sauf nouvelle dégradation du contexte, le groupe considère comme possible pour l'exercice prochain l'hypothèse d'une croissance, à périmètre courant, de 5 à 10%.

Concernant les résultats de l'exercice 2021/2022, l'effet de ciseau sur l'activité de réassort au troisième et surtout au quatrième trimestre, l'augmentation brutale des coûts de l'énergie et des transports qui n'ont pas pu être répercutés immédiatement sur les prix de vente compte tenu de la difficulté de changer les catalogues en cours de saison et la sous performance des filiales non stratégiques du Maghreb auront mécaniquement un effet sur le résultat qui sera nécessairement en dessous de l'objectif initial. Sans pouvoir donner de chiffre précis alors que l'exercice n'est pas terminé, il a été précisé que le résultat opérationnel courant serait inférieur à 10MEUR.

Le groupe confirme sa capacité à répercuter l'augmentation de ses coûts (énergie, et transport notamment) sur les prix de vente dès la saison prochaine.

Sur le front de la croissance externe, la société explique que plusieurs dossiers, "dont la taille unitaire a sensiblement progressé", ont été étudiés. Mais au-delà de leur taille, qui pose la question de leur financement, le groupe considère que ces dossiers sont trop chers au regard de ses critères d'investissement dans le contexte d'incertitude actuel.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

Bourse Direct vous souhaite la bienvenue
et vous offre vos frais de courtage*

Découvrir l'offre

Valable jusqu'au 03 janvier
*Voir conditions

UNE OFFRE EXCLUSIVE EN FRANCE AVEC

Grâce à un partenariat exclusif en France avec Morgan Stanley, Bourse Direct propose, à ses clients et en exclusivité, la plus large gamme de produits de bourse jamais présentée jusqu'ici sur le marché français.

» Découvrir

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Produits à destination d'investisseurs avertis disposant des connaissances et de l'expérience nécessaires pour évaluer les avantages et les risques. Consultez la rubrique “facteurs de risques”.

CONTENUS SPONSORISÉS
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 05/12/2022

Le chiffre d'affaires consolidé atteint 793 millions d'euros au cours des 9 premiers mois de 2022

Publié le 05/12/2022

H2O Innovation a récemment remporté deux nouveaux projets de systèmes de traitement d'eau...

Publié le 30/11/2022

Technicolor Creative Studios publie aujourd'hui un point sur l'activité des neuf premiers mois et du troisième trimestre 2022...

Publié le 30/11/2022

Par rapport à l'exercice précédent, le chiffre d'affaires de Signaux Girod progresse de 6,3% sur le 4ème trimestre à 26,6 ME et de 8,2% sur l'exercice...

Publié le 30/11/2022

GEA annonce son Chiffre d'affaires annuel (du 1er octobre au 30 septembre) qui s'élève à 37...

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 06/12/2022

Manitou Group espère offrir de nouvelles perspectives innovantes à ses clients, avec une mise sur le marché d'un chariot télescopique 100% hydrogène à horizon 2026...

Publié le 06/12/2022

La société biopharmaceutique Lysogene a demandé l'ouverture d'une procédure de sauvegarde. La cotation est suspendue...

Publié le 06/12/2022

Le risque que le jugement soit confirmé serait faible...

Publié le 06/12/2022

L'amélioration significative des free cash-flows sera une priorité d'Abéo au second semestre de l'exercice 2022-2023...

Publié le 06/12/2022

Airbus SE considère que l'objectif d'atteindre "environ 700" livraisons d'avions commerciaux en 2022 est "hors de portée"...

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne

WEBINAIRES

Impôt sur le revenu : comment le réduire à quelques jours de la fin de l'année ?

Jeudi 08 décembre
de 19h à 20h

M'INSCRIRE GRATUITEMENT