5 389.79 PTS
-1.11 %
5 375.00
-1.25 %
SBF 120 PTS
4 316.38
-1.17 %
DAX PTS
12 657.77
-1.37 %
Dowjones PTS
24 987.47
+0.00 %
7 251.41
+0.00 %
Nikkei PTS
22 278.48
-1.77 %

Engie : confirme ses ambitions 2017

| Boursier | 303 | Aucun vote sur cette news

L'Ebitda sur la période s'élève à 6,6 MdsE, en variation brute de -3,6%...

Engie : confirme ses ambitions 2017
Credits Reuters

Au 30 septembre 2017, le chiffre d'affaires d'Engie s'élève à 46,8 milliards d'euros, en variation de +1,3% en brut et de +2,9% en organique. La progression organique du chiffre d'affaires s'explique notamment par l'effet de mises en service d'actifs et de hausses tarifaires en Amérique Latine et par les révisions tarifaires de 2016 des activités d'infrastructures en France. Compte tenu des effets climatiques défavorables, ces évolutions positives sont en partie compensées par la baisse des ventes de gaz naturel aux professionnels en France et par une moindre production d'électricité renouvelable en France, principalement d'origine hydraulique.

L'Ebitda sur la période s'élève à 6,6 MdsE, en variation brute de -3,6%. Le résultat opérationnel courant est de 3,6 MdsE, en baisse de -10,5% en brut et en hausse de +1,8% en organique par rapport à fin septembre 2016.

Au 30 septembre 2017, la dette nette s'établit à 23,3 MdsE, en baisse de -1,5 MdE par rapport à fin 2016, grâce aux effets du programme de rotation de portefeuille et d'un impact change favorable. Le cash-flow des opérations (CFFO) ressort à 4,9 MdsE sur les 9 premiers mois de l'année, en baisse de 1,9 MdE par rapport au 30 septembre 2016. Cette évolution reflète principalement une évolution défavorable de la variation de besoin de fonds de roulement de -1,2 MdE. Néanmoins, la génération de cash-flow opérationnel intrinsèque reste solide. A fin septembre 2017, le ratio dette nette (hors dette interne E&P) sur Ebitda est à 2,35, en ligne avec l'objectif d'un ratio inférieur ou égal à 2,5x. Le coût moyen de la dette brute est en baisse à 2,6% par rapport à fin décembre.

Le Groupe Engie confirme ses objectifs financiers pour 2017, sans changement de traitement comptable sur l'E&P. Engie prévoit un résultat net récurrent part du Groupe compris entre 2,4 et 2,6 MdsE, attendu milieu de fourchette. Cet objectif repose sur une fourchette indicative d'Ebitda de 9,3 à 9,9 MdsE. Engie anticipe un ratio dette nette/Ebitda inférieur ou égal à 2,5x et le maintien d'une notation de catégorie A.

Un dividende de 0,70 euro par action au titre de 2017. Il sera payable en numéraire.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 19/06/2018

Orange Fab US, en partenariat avec plusieurs investisseurs de premier plan dont Cathay Innovation, Iris Capital, Michelin Ventures, Total Energy Ventures et Homebrew, lance Fab Connect(ai). Il s'agit…

Publié le 19/06/2018

Alstom a signé un contrat de près de 100 millions d'euros avec VGF (Stadtwerke Verkehrsgesellschaft Frankfurt am Main), l'opérateur des transports de Francfort, en Allemagne. L’accord porte sur…

Publié le 19/06/2018

Donald Trump a déclaré au patron d'Apple Tim Cook que les iPhones assemblés en Chine seraient exonérés des droits de douane sur les produits chinois, révèle Reuters citant le New York Times.…

Publié le 19/06/2018

Il faudra patienter, au maximum, jusqu'au 23 juillet pour connaitre la position de la Commission européenne sur le projet d'acquisition de Gemalto par...

Publié le 19/06/2018

STMicroelectronics est une des principales victimes parisiennes du regain de tensions commerciales entre la Chine et les Etats-Unis...