En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 344.93 PTS
-0.08 %
5 350.5
+0.08 %
SBF 120 PTS
4 288.07
-0.06 %
DAX PTS
12 210.55
-0.22 %
Dowjones PTS
25 669.32
+0.43 %
7 377.54
+0.04 %
1.144
+0.00 %

Ecoslops : le seuil de rentabilité opérationnel est franchi en 2017

| Boursier | 383 | Aucun vote sur cette news

En croissance de 40%

Ecoslops : le seuil de rentabilité opérationnel est franchi en 2017
Credits Ecoslops

En 2017, deuxième année d'exploitation de l'usine de Sines au Portugal, Ecoslops a généré un un chiffre d'affaires de 6 ME, en hausse de 40% dont +80% sur les produits raffinés, et dégagé une rentabilité positive au niveau de l'EBITDA (environ 25% du chiffre d'affaires) comme de l'EBIT.

Vincent Favier, PDG d'Ecoslops, déclare : "Cette performance est due à la valorisation de nos productions auprès de grands clients internationaux (GALP, SOPREMA...), la très bonne performance industrielle de l'unité et les effets de la baisse des coûts fixes initiée en 2016. Notre projet de Marseille a fortement accéléré en 2017 avec le dépôt du permis unique, le lancement des études de détail, la signature d'accords d'approvisionnement locaux en déchets couvrant d'ores et déjà près de 65% de la capacité. Le début de construction est prévu mi-2018 pour une mise en service début 2019. Anvers suivra Marseille avec environ 12 mois de décalage étant donné les ressources internes communes aux deux projets. De nombreux autres projets sont en cours d'analyse (Canal de Suez, Mini-P2R...) et alimenteront le pipeline des années futures."

Fin décembre 2017, Ecoslops disposait de près de 8,3 ME de trésorerie grâce aux produits de l'augmentation de capital (4,8 ME net des frais) et la génération de cash-flow opérationnel de Sines. Pour rappel, les ORNANES émises en février 2016 (5,5 ME) ont toutes été converties en actions en 2017 permettant de renforcer encore le bilan de la société. La dette brute s'élève à 1,9 ME, hors subvention en partie remboursable de IAPMEI.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 17/08/2018

Sur la semaine, le marché parisien abandonne 1,3%

Publié le 17/08/2018

A 08h00 en Allemagne
Indice des prix à la production de juillet.
source : AOF

Publié le 17/08/2018

Pendant ce temps, la SEC poursuivrait ses investigations

Publié le 17/08/2018

Communiqué de presse                                 Tours-en-Savoie, le 17 août 2018   Transfert du contrat de liquidité TIVOLY   TIVOLY…

Publié le 17/08/2018

Fox21 acquiert les droits d'adaptation du jeu vidéo à succès Vampyr, développé et coproduit par Dontnod Entertainment et édité par Focus Home Interactive, pour la production d'une série…