En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 154.58 PTS
-1.57 %
4 138.00
-1.91 %
SBF 120 PTS
3 262.43
-1.67 %
DAX PTS
9 525.77
-0.47 %
Dow Jones PTS
21 052.53
-1.69 %
7 528.11
-1.41 %

Actia : le CA dépasse pour la première fois les 500 ME

| Boursier | 365 | Aucun vote sur cette news

Sur 2019, le chiffre d'affaires d'Actia a dépassé pour la première fois les 500 ME, pour s'établir à 520,4 ME, en hausse de 43,9 ME (+9,2%), en ligne...

Actia : le CA dépasse pour la première fois les 500 ME
Credits Reuters

Sur 2019, le chiffre d'affaires d'Actia a dépassé pour la première fois les 500 ME, pour s'établir à 520,4 ME, en hausse de 43,9 ME (+9,2%), en ligne avec l'objectif annuel de 520 ME. Dans un marché automobile et véhicules commerciaux en baisse en 2019, Actia Group a bénéficié de la diversification de ses activités Automotive et confirmé le fort niveau d'activité atteint en 2018 dans les Télécommunications.

Au titre du 4ème trimestre 2019, le chiffre d'affaires est ressorti à 138,8 ME, en recul de 4,9% par rapport à la même période en 2018. L'activité est soutenue par la croissance des 3 segments de la division Automotive qui compense l'effet de base défavorable sur la division Télécommunications.

Pour ce 4ème trimestre, les ventes à l'international représentent 73,8% du chiffre d'affaires du Groupe, toujours soutenues, au-delà de l'Égypte (contrat Télécommunications), par la croissance des activités Automotive en Chine, aux Philippines et en Allemagne. Les ventes des filiales à l'étranger ressortent à 79,9 ME (+11,4%) et le chiffre d'affaires des sociétés françaises s'élève à 58,9 ME (-20,7%). Sur l'ensemble de l'exercice, l'international porte 75,7% des ventes.

L'activité Automotive, à 122,5 ME génère 88,3% du chiffre d'affaires trimestriel du Groupe et affiche une croissance de +5,5%. En fin d'année, la progression des activités OEM (Original Equipment Manufacturers, 68,1% du CA Automotive) est ralentie par la baisse du marché des véhicules commerciaux (bus & cars, poids lourds) et le démarrage laborieux des nouvelles technologies pour le ferroviaire. Ces tendances masquent la croissance générée dans la Télématique (+6,4 %), portée par les solutions pour véhicules légers et compensant le ralentissement constaté depuis deux trimestres pour les poids lourds. L'activité Diagnostic Constructeur a continué d'enregistrer un haut niveau de livraison lié à la saisonnalité des campagnes de renouvellement et aux succès des nouvelles solutions logicielles. Ces bonnes performances commerciales se retrouvent également dans les technologies IHM (Interface Homme Machine) et les chaines de traction développées par le Groupe, avec en particulier une légère reprise des ventes dédiées aux véhicules légers électriques.

La hausse des activités Aftermarket (12,3% du CA Automotive) s'est confirmée en fin d'année (+22,9%). Elle est portée par les produits Contrôle Technique qui ont bénéficié de l'effet habituel des ventes conclues suite au Salon EquipAuto et d'un nouveau contrat aux Philippines. Ceci compense le recul des Équipements de Garage au 2ème semestre et la lente mise en oeuvre des succès commerciaux en télématique 2ème monte.

L'activité Télécommunications représente 11,7% du chiffre d'affaires trimestriel du Groupe, soit 16,2 ME. Le niveau d'activité du 4ème trimestre tient compte de la répartition des ventes de l'année 2018 au cours de laquelle le 4ème trimestre avait représenté 51,1% du chiffre d'affaires annuel suite au démarrage du contrat égyptien. L'activité SatCom reste prépondérante et confirme l'avancée d'ACTIA dans ce domaine : après le succès de l'appel d'offres sur le marché français au 3ème trimestre, de nouvelles opportunités ont été conclues sur le marché égyptien.
Dans le domaine de l'Energie (smartgrid), le démarrage des nouveaux contrats attendu s'est matérialisé au 4ème trimestre mais ne compense pas le reste de l'année. Il en va de même dans le ferroviaire qui enregistre toutefois son plus haut niveau d'activité sur ce dernier trimestre mais reste impacté par la complexité des programmes du secteur. Avec la fin du déploiement de la 4G et l'arrêt du contrat avec le principal opérateur français, les activités Infrastructures Réseaux Telecom (IRT) deviennent non significatives tant en termes de contribution (<10 % du CA Télécommunications) que d'enjeux stratégiques et technologiques.

PERSPECTIVES

Actia a poursuivi sa croissance en 2019 et atteint son objectif de chiffre d'affaires dans un environnement international perturbé. Dans ce contexte, la stratégie menée depuis plusieurs années pour assurer une diversification autour d'activités complémentaires et un positionnement international sur des équipements et solutions à forte valeur ajoutée est un atout et un gage de résilience.

Conformément aux objectifs, le résultat opérationnel annuel sera en hausse et les conditions liées à la dette bancaire seront respectées. ACTIA a continué à pondérer la poursuite du contrat automobile historique à faible marge par la montée en puissance des nouveaux contrats à plus forte valeur ajoutée, et ce malgré le moindre dynamisme, au 4ème trimestre, des activités liées aux véhicules commerciaux. La situation du marché des composants est toutefois restée tendue avec des délais d'approvisionnement encore longs générant une hausse du BFR (stocks), et dont la normalisation dégagerait des marges de manoeuvres significatives.

Au regard de la situation en Chine, et plus spécifiquement des défis liés au Coronavirus, ACTIA n'a pas, à ce stade, enregistré de difficultés ou retards particuliers. Le Groupe est exposé aux mêmes risques d'approvisionnement que ses partenaires ou ses clients et reste extrêmement vigilant. L'évolution de l'épidémie et l'attitude du gouvernement chinois seront cruciales dans les prochaines semaines, conduisant ACTIA à ne pas annoncer prématurément d'objectifs d'évolution de ses résultats pour 2020. Au regard de son carnet de commandes et des avancées commerciales, ACTIA devrait poursuivre sa croissance en 2020. Cette croissance sera toutefois moins soutenue qu'en 2019 et reste dépendante du contexte international, de l'évolution estimée de ses marchés et d'un retour rapide à une activité normale en Asie.

PROCHAINS RENDEZ-VOUS

Résultats annuels 2019 : Mardi 31 mars 2020 (7h)
Réunion SFAF : Mercredi 1er avril 2020 (10h)
Chiffre d'affaires du 1er trimestre 2020 : Mercredi 13 mai 2020 (7h).

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 03/04/2020

Le groupe publiera son chiffre d'affaires du premier trimestre le 15 avril

Publié le 03/04/2020

Unibel a annoncé que, compte tenu des incertitudes résultant du contexte actuel lié au COVID-19, l'assemblée générale du 14 mai 2020 se tiendra au siège social, 2, Allée de Longchamp 92 150…

Publié le 03/04/2020

Dans son communiqué du 11 mars dernier, Transgène a initialement prévu une consommation nette de trésorerie de l'ordre de 25 millions d'euros pour 2020. Malgré les effets difficilement…

Publié le 03/04/2020

Transgene prévient qu'elle pourrait souffrir de dysfonctionnements dans la chaîne d'approvisionnement et d'expédition dont elle dépend

Publié le 03/04/2020

Le Crédit Agricole a adapté son dispositif d’accompagnement des clients aux particularités du marché des agriculteurs. Il intensifie ses actions pour accompagner ses clients exploitants…