Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 783.41 PTS
-2.28 %
5 794.5
-2.14 %
SBF 120 PTS
4 450.34
-2.31 %
DAX PTS
12 284.19
-1.97 %
Dow Jones PTS
29 590.41
-1.62 %
11 311.24
-1.66 %
0.969
-1.47 %

L'été ne fut pas si meurtrier

| OPCVM 360 | 667 | Aucun vote sur cette news
L'été ne fut pas si meurtrier
Credits  ShutterStock.com

En cette fin de trimestre, l'escalade commerciale tant redoutée à l'initiative de D.Trump à l'adresse des principaux acteurs commerciaux s'avère circonscrite. La Chine reste la principale cible des attaques américaines et ce phénomène a toutes les chances de s'ancrer durablement. Les tarifs douaniers imposés aux « partenaires » et les représailles en retour devraient avoir un impact, certes bien réel, mais plus limité sur la croissance mondiale que ce qu'on craignait.

Dans ce contexte un peu anxiogène, les marchés européens, plus vulnérables que les marchés américains car directement visés, ont oscillé pour au mieux se stabiliser (à l'exception notable du marché parisien en belle hausse) n'inversant que très peu la tendance des premières semaines de l'été en demiteinte.

On notera également que l'appétit pour le risque en Europe a évolué au gré des déclarations des principaux dirigeants italiens (évoquées plus loin) sur leur ambition affichée ou non de maintenir les règles d'orthodoxie budgétaire orientées par l'Europe.

A l'image du trimestre précédent, ce troisième trimestre met en relief une fois de plus l'excellente performance des marchés américains avec en tête le Dow à +9,63%, puis le S&P 500 à +7,71% qui domine légèrement, une fois n'est pas coutume, le Nasdaq à 7,42%.

Les indices européens sont loin derrière avec un Dax allemand à -0,48% (pénalisé toujours et encore par le secteur auto et sa sensibilité à l'export), une Italie toujours en panne à -3,63%. Seul le marché parisien continue à bien se distinguer avec un gain de 3,31% (NCac 40) sur la période. Pétrole et luxe sont les principaux responsables de cet exceptionnel maintien qui se prolonge depuis le début d'année.

Le Nikkei engrange quant à lui +8,81% ce trimestre signant un plus haut de près de 27 ans, favorisé entre autres par la dépréciation du yen de 2,65% contre dollaret assurant de fait un soutien à l'économie nipponne tournée traditionnellement vers l'export. Selon l'enquête trimestrielle Tankan de la Banque du Japon, les grands industriels japonais tablent en moyenne sur un dollar à 107,40 yens pour l'exercice fiscal en cours. Le yen étant plus bas que prévu par le Tankan, les entreprises pourraient donc revoir à la hausse leurs prévisions de bénéfices et cette perspective soutient le marché actions actuellement.

 

ALLOCATION D'ACTIFS

Les grands bénéficiaires de la rhétorique protectionniste et de la réforme fiscale outre-Atlantique restent, on le répète, les actions US au détriment des actifs émergents et européens, accroissant un peu plus le déséquilibre en faveur des actifs américains de la part des investisseurs internationaux.

En outre, la récente rotation sectorielle a repris tant sur les marchés actions des pays développés qu'émergents, privilégiant les titres défensifs plutôt que cycliques (à l'exception notable des valeurs pétrolières dopées par l'envolée des cours du baril), les investisseurs étant préoccupés par la guerre commerciale naissante. Ainsi, les services de télécommunications et de la pharmacie ont surperformé les segments plus cycliques.

La probabilité que les républicains perdent au moins une des deux chambres aux élections de mi-mandat (fameuses Midterms) est élevée, ce qui impliquerait moins de latitudes pour D.Trump en termes de dépenses budgétaires dans un contexte de déficit croissant et ses velléités protectionnistes pourraient tempérer l'optimisme exacerbé constaté depuis plusieurs mois sur les Etats-Unis. De plus, un cap a été franchi sur le plan des indicateurs avancés et des bonnes surprises économiques aux Etats-Unis.

Dans l'intervalle et avant que la croissance cale véritablement, on peut parier sur un retour de la thématique value européenne via notamment les commodities, les financières, et certaines valeurs automobiles, ces dernières ayant excessivement soufferts.

Par ailleurs, l'amélioration des fondamentaux de la plupart des pays émergents limite le risque d'une crise émergente en dehors du fait que resserrement monétaire et appréciation du dollar ne plaident pas naturellement en leur faveur. Néanmoins, sur certains titres technologiques chinois, notamment attaqués sur leurs modèles avec de nouvelles contraintes réglementaires nécessitant une adaptation et une patience que les investisseurs n'ont pas, le flux vendeur nous parait exagéré à l'image de Tencent ou Alibaba.

Il faudra surveiller dans les prochains mois le rythme de croissance nominale en Europe en parallèle de la fin du QE prévue pour décembre ainsi que les prochains chiffres américains qui pourraient montrer que le plan fiscal a au final peu d'effets de long terme sur la croissance, l'utilisation du cash par les entreprises ayant servi principalement à procéder aux rachats d'actions et peu à l'investissement.

 

Pour lire la suite de la lettre avec les illustrations, cliquez ICI

 ■
Les recommandations diffusées sur le site Bourse Direct sont des recommandations d'investissement à caractère général soumises aux dispositions législatives et réglementaires applicables aux communications à caractère promotionnel. Elles ne constituent en aucun cas un conseil personnalisé. Le client reconnaît et assure donc seul la responsabilisé de ses actes de gestion et des conséquences des positions prises ou non.
Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Pour toute 1ère ouverture de compte avant le 30 septembre

CODE OFFRE : SUMMER22

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : SUMMER22 lors de votre ouverture de compte.

UNE OFFRE EXCLUSIVE EN FRANCE AVEC

Grâce à un partenariat exclusif en France avec Morgan Stanley, Bourse Direct propose, à ses clients et en exclusivité, la plus large gamme de produits de bourse jamais présentée jusqu'ici sur le marché français.

» Découvrir

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Produits à destination d'investisseurs avertis disposant des connaissances et de l'expérience nécessaires pour évaluer les avantages et les risques. Consultez la rubrique “facteurs de risques”.

CONTENUS SPONSORISÉS
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 06/12/2018

Limitation du réchauffement planétaire à 2°C : où en sont les sociétés cotées  Adopté lors de la COP21, l'Accord de Paris engage les états signataires à lutter…

Publié le 05/12/2018

Mercredi 14 novembre 2018, Ecofi Investissements organisait la deuxième édition de sa conférence annuelle. Pour découvrir les images de l'événement qui a réuni plus de 200 personnes au…

Publié le 03/12/2018

Alors que les chutes de valorisation d'octobre inquiétaient les gérants obligataires qui voyaient leurs performances sombrer dans le territoire négatif, la poursuite du mouvement ces derniers jours…

Publié le 29/11/2018

Demain commence aujourd'hui. Certes, investir c'est avant tout vouloir faire fructifier son épargne. Toutefois, sciemment ou non, c'est aussi faire des choix qui impactent la société d'aujourd'hui…

Publié le 22/11/2018

Emission ETf Invest Rubrique : ETF News - Zoom sur le marché français des ETF Interview Isabelle Bourcier responsable des gestions indicielles et quantitatives chez BNP Paribas Asset Management…

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 23/09/2022

Vetoquinol, laboratoire spécialisé dans la santé animale, a souhaité apporter quelques compléments sur la stratégie mise en œuvre et ses perspectives. Les deux précédents plans stratégiques…

Publié le 23/09/2022

Le chiffre d'affaires d'Augros s'élève à 10...

Publié le 23/09/2022

Au premier semestre 2022, le chiffre d'affaires d'Augros Cosmetic Packaging s'élève à 10,20 millions d'euros, contre 7,71 millions d'euros au premier semestre 2021, soit une hausse de 32%. Cette…

Publié le 23/09/2022

Suite à la téléconférence organisée le 15 septembre 2022 pour présenter ses résultats semestriels Vetoquinol souhaite apporter quelques compléments...

Publié le 23/09/2022

Le constructeur ferroviaire Alstom a été choisi par APS Holding et l’agglomération de Padoue pour fournir les nouvelles rames de tramways Translohr qui circuleront sur « SMART », le futur…

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne

WEBINAIRES

Pour vous former en bourse

Nos webinaires d'octobre sont en ligne :
100% gratuits, 100% bonne humeur 😉


JE PARTICIPE