En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 451.59 PTS
-
5 457.0
-
SBF 120 PTS
4 365.94
-
DAX PTS
12 326.48
+0.88 %
Dowjones PTS
26 656.98
+0.95 %
7 569.03
+1.05 %
1.178
+0.04 %

Une cybermenace "de plus en plus prégnante et protéiforme", selon un rapport

| AFP | 273 | Aucun vote sur cette news
Un rapport du ministère de l'Intérieur, consulté par l'AFP mercredi, alerte sur une cybermenace
Un rapport du ministère de l'Intérieur, consulté par l'AFP mercredi, alerte sur une cybermenace "de plus en plus prégnante et protéiforme" ( Kirill KUDRYAVTSEV / AFP/Archives )

Un rapport du ministère de l'Intérieur, consulté par l'AFP mercredi, alerte sur une cybermenace "de plus en plus prégnante et protéiforme", selon Gérard Collomb, qui promet de faire de la France une nation "en pointe" dans la lutte contre ce fléau.

Vol de données personnelles de particuliers ou d'entreprises, rançongiciels, propagande jihadiste sur internet, ingérences d'un Etat étranger: la délégation ministérielle aux industries de sécurité et à la lutte contre les cybermenaces (DMISC) dessine, dans un rapport remis il y a quelques semaines au ministre de l'Intérieur, Gérard Collomb, "un phénomène qui touche aujourd'hui le monde économique et tout un chacun dans la vie quotidienne".

Selon le ministre, qui s'exprime en préambule de ce rapport, ce document servira de base à des propositions qui lui seront remises dès l'été afin de "mieux prévenir les cybermenaces, gérer les cybercrises et lutter contre la cybercriminalité".

"Elles viendront nourrir une feuille de route pluriannuelle qui devra se donner pour objectif de faire de la France une des nations les plus en pointe en matière de lutte contre les cybermenaces", écrit-il.

La cybermenace, "de plus en plus prégnante et protéiforme" selon le ministre, n'est pas toujours connue aussi "finement" qu'elle le devrait.

La montée en puissance du phénomène peut toutefois être estimée à l'aune de certaines données comme la hausse de 32% entre 2016 et 2017 des faits portés à la connaissance de la gendarmerie dans le domaine de la cybercriminalité, soit plus de 63.500.

Le rapport souligne en outre que près de 80% des entreprises ont constaté avoir été victimes au moins une fois d'une cyberattaque en 2017, avec des conséquences pécuniaires potentiellement importantes. "Le coût estimé d'une violation de sécurité est en moyenne de plusieurs centaines de milliers euros pour une entreprise de taille moyenne", expose la DMISC.

Parmi les grandes tendances de cybercriminalité, la France est "particulièrement touchée par le vol des données personnelles, qui reste l'objectif principal des intrusions dans les systèmes de traitement automatisé de données".

En 2017, les services de police et de gendarmerie ont également enregistré 320.000 victimes d'escroqueries et infractions assimilées, chiffre en augmentation de 5,6 % en moyenne par an depuis 2012.

A l'inverse, les contenus de provocation et d'apologie au terrorisme signalés à la plateforme PHAROS ont connu une "baisse significative" pour la deuxième année consécutive: 6.300 signalements contre 11.400 en 2016 et 31.300 en 2015.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 20/09/2018

Le Dow Jones a décroché un nouveau record aujourd'hui à 26 654,19 points. Vers 17h30, l'indice vedette de Wall Street s'adjuge 0,86% à 26 631,87 points. Le Nasdaq, grimpe, lui, de 0,8% à 8 013,36…

Publié le 20/09/2018

Une ligne de production de chaussettes Kindy, le 18 septembre 2018 à l'usine de Moliens ( DENIS CHARLET / AFP )Racheté il y a un an après avoir été proche de la disparition, Kindy, qui se…

Publié le 20/09/2018

La fin des méga-promotions dans la distribution en France, à l'instar du Nutella vendu avec un rabais de 70% par Intermarché cet hiver, colle aux nouvelles tendances de consommation, même si…

Publié le 20/09/2018

Après avoir finalisé, le 6 juillet 2018, l'acquisition du bloc de 73.04% du capital de Direct Energie à 42 euros par action, Total se félicite des résultats de l'offre publique d'acquisition tels…

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 20/09/2018

Le résultat opérationnel du premier semestre 2018 de Soft Computing s'élève à 1...

Publié le 20/09/2018

Comme publié précédemment, Mauna Kea a enregistré une baisse de son chiffre d'affaires de 18% à 2,707 ME, principalement imputable au T1, mais avec...

Publié le 20/09/2018

Kerlink, spécialiste et leader mondial des réseaux et solutions dédiés à l'Internet des Objets (IoT), annonce aujourd'hui que la société a été choisie...

Publié le 20/09/2018

Au 1er semestre 2018, Alpha MOS a réalisé un chiffre d'affaires consolidé de 1,6 ME en baisse de (0,5) ME par rapport à la même période de l'année...

Publié le 20/09/2018

Balyo annonce le recrutement d'un Directeur Industriel et le déploiement d'un plan de recrutement ambitieux pour accompagner sa croissance...