5 269.27 PTS
-0.39 %
5 269.0
-0.35 %
SBF 120 PTS
4 225.50
-0.33 %
DAX PTS
12 420.27
-0.54 %
Dowjones PTS
24 964.75
-1.01 %
6 779.69
+0.00 %
Nikkei PTS
21 970.81
+0.21 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Twitter promet plus de transparence sur les publicités politiques

| AFP | 180 | Aucun vote sur cette news
Twitter a promis mardi plus de transparence sur les publicités électorales
Twitter a promis mardi plus de transparence sur les publicités électorales ( Leon NEAL / AFP/Archives )

Twitter a annoncé mardi des mesures pour être plus transparent sur les publicités politiques apparaissant sur le réseau social, leurs annonceurs et les utilisateurs ciblés.

L'entreprise entend mettre en place une politique plus stricte concernant les contenus publicitaires, améliorer les contrôles déjà existants, et lancer un centre qui recensera des informations sur les annonceurs et le message de ces contenus sponsorisés ("ads"), selon Bruce Falck, un des responsables de Twitter.

"Pour que cela soit clair quand vous voyez un contenu qui fait de la publicité électorale, nous allons demander aux annonceurs d'identifier clairement leurs publicités en tant quel tel", a-t-il écrit sur un blog.

"Nous allons également changer l'apparence de ces publicités pour faire apparaitre visuellement qu'il s'agit de publicités politiques".

L'entreprise travaillera entre autres avec ses concurrents, les législateurs et les annonceurs pour identifier clairement ces contenus.

Les géants de la tech tentent de réagir après des ingérences attribuées à la Russie lors de la campagne présidentielle américaine de 2016.

Facebook, Twitter et Google ont ainsi trouvé sur leur site respectif des contenus financés par des intérêts russes pendant la campagne.

Moyennant finance, certains contenus sur les réseaux sociaux ou les moteurs de recherche peuvent être ciblés vers certains utilisateurs, selon leur profil, leur lieu géographique ou leurs historiques de recherche par exemple. Il peut s'agir de publicités classiques mais aussi de publications ou de pages sponsorisées.

470 comptes ont ainsi dépensé près de 100.000 dollars entre juin 2015 et mai 2017 pour publier des annonces mettant en avant de fausses informations sur Facebook.

Des sénateurs américains ont proposé la semaine dernière de soumettre les réseaux sociaux aux mêmes règles de transparence pour la publicité politique que les chaînes de télévision.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 21/02/2018

Le plus grand hôpital du sud de la Thuringe, le SRH Zentralklinikum de Suhl, a décidé de poursuivre sa collaboration fructueuse avec Spie Deutschland & Zentraleuropa, qui sera ainsi en charge des…

Publié le 21/02/2018

Le titre poursuit son mouvement de repli suite à la cassure d'une ligne de tendance haussière qui a soutenu les cours de février 2017 à janvier 2018. Du côté des indicateurs techniques, les…

Publié le 21/02/2018

Objectif rehaussé à 190 euros

Publié le 21/02/2018

Jeu disponible en mars...

Publié le 21/02/2018

La justice transalpine pourrait finalement avoir à trancher...

CONTENUS SPONSORISÉS