En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 408.60 PTS
+0.54 %
5 407.5
+0.57 %
SBF 120 PTS
4 340.39
+0.51 %
DAX PTS
12 384.49
+0.43 %
Dowjones PTS
25 822.29
+0.25 %
7 397.23
+0.35 %
1.157
+0.71 %

Soupçons d'ingérence russe: Twitter a fermé 1.000 nouveaux comptes

| AFP | 251 | Aucun vote sur cette news
Le logo Twitter le 20 novembre  2017
Le logo Twitter le 20 novembre 2017 ( LOIC VENANCE / AFP/Archives )

Le réseau social Twitter a fermé plus de 1.000 nouveaux comptes douteux liés à une agence de propagande numérique basée en Russie, soupçonnée d'avoir voulu influencer la campagne électorale américaine de 2016, a-t-il annoncé vendredi.

Twitter a détecté et fermé 1.062 comptes supplémentaires associés à l'Internet Research Agency (IRA), considérée comme une "usine à trolls" liée au Kremlin, a indiqué le groupe sur son blog vendredi, portant le total à 3.814 comptes.

Ces comptes ont publié pendant la campagne 175.993 tweets, a ajouté le réseau social américain.

"Conformément à notre volonté de transparence, nous envoyons des mails à 677.775 personnes aux Etats-Unis, ayant suivi un de ces comptes, ou ayant retweeté ou +aimé+ l'un de leurs messages pendant la période électorale" de 2016, ajoute Twitter, qui fut sommé par des parlementaires américains, comme Facebook et Google, de rendre publiques leurs investigations sur la présence de contenus problématiques liés à la Russie autour de l'élection présidentielle.

Twitter dit aussi avoir identifié 13.512 comptes de plus ayant créé des contenus automatiques, relatifs aux élections et liés à la Russie, portant le total de comptes de ce type à 50.258.

Twitter, Facebook et Google sont sous le feu des critiques depuis plusieurs mois, accusés d'avoir malgré eux servis de plateforme à une propagande venue de Russie pendant la campagne électorale qui a mené à la victoire du républicain Donald Trump.

Les accusations d'ingérence pleuvent contre le Kremlin depuis plus d'un an, entre hackers, "trolls" et médias sous contrôle. Des allégations niées en bloc par Moscou.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 21/08/2018

   Bollène (France) - Le 21 août 2018 - 20:00 (CET)     EGIDE RENFORCE SON ORGANISATION COMMERCIALE AUX ETATS-UNIS   Le groupe Egide (ISIN: FR0000072373 - Reuters:…

Publié le 21/08/2018

Le montant du transfert s'élève à 6,5 ME auxquels pourront s'ajouter des incentives pour un maximum de 3,5 ME...

Publié le 21/08/2018

L'installation reflète l'adoption croissante de la technologie EOS en tant que standard de soin dans les centres orthopédiques...

Publié le 21/08/2018

Nacon officialise sa collaboration avec Marie-Laure 'Kayane' Norindr, joueuse professionnelle de eSport...

Publié le 21/08/2018

Entre le 13 et le 17 août, Bic a racheté pour près de 3,06 millions d’euros de ses propres actions. Ces transactions portent sur environ 39 000 titres rachetés à un prix moyen pondéré…