En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 580.38 PTS
+0.31 %
5 528.00
+0.48 %
SBF 120 PTS
4 415.60
+0.30 %
DAX PTS
12 222.39
+0.57 %
Dowjones PTS
26 559.54
+0.42 %
7 689.72
+0.00 %
1.124
+0.00 %

"Paris est défiguré!" le choc et les larmes devant Notre-Dame de Paris en flammes

| AFP | 243 | Aucun vote sur cette news
La flèche de Notre-Dame s'écroule en flammes, à Paris le 15 avril 2019
La flèche de Notre-Dame s'écroule en flammes, à Paris le 15 avril 2019 ( Geoffroy VAN DER HASSELT / AFP )

"Oh mon Dieu!" Certains pleurent, d'autres prient: des centaines de touristes et de Parisiens épouvantés regardaient lundi soir, sous le choc, les flammes dévorer la cathédrale Notre-Dame de Paris.

Des cris de stupeur et des pleurs se sont élevés sur le parvis lorsque la flèche de la cathédrale, le monument historique le plus visité d'Europe, s'est effondrée, au milieu des flammes qui ravageaient la charpente en bois.

Incrédules, stupéfaits, les spectateurs filmaient la scène sur leurs téléphones portables. En milieu de soirée (peu avant 23H00, 21H00 GMT), ils sont des centaines réunis pour prier sur le Pont aux Changes, face au monument.

"Je me sens très triste, immensément triste et vide" confie Stéphane Seigneurie, consultant de 52 ans, interrompant son chant. "Depuis que j'habite Paris c'est un point de repère. J'y viens souvent (...) c'est un endroit extraordinaire qui se confond avec l'histoire de la France".

"Paris est défigurée. Cette ville ne sera plus jamais ce qu'elle a été", se désole Philippe, un trentenaire qui s'est précipité sur les lieux après avoir été alerté par un ami. "C'est une tragédie. Si vous êtes croyant, c'est le moment de prier".

Alors que les forces de l'ordre tentaient d'élargir le périmètre de sécurité autour de la cathédrale gothique, emblématique de la religion catholique mais aussi de l'histoire de Paris, les spectateurs stupéfiés continuaient de s'approcher, se massant sur les ponts de l'île de la Cité.

Emotion devant le spectacle de Notre-Dame en flammes, à Paris le 15 avril 2019
Emotion devant le spectacle de Notre-Dame en flammes, à Paris le 15 avril 2019 ( ERIC FEFERBERG / AFP )

Une femme, les larmes coulant sous ses lunettes, peine à trouver ses mots, n'y réussit pas.

"C'est fini, nous ne pourrons plus jamais la voir, c'est un lieu de révélation qui s'effondre devant nous", se désole Jérôme Fautrey, un homme de 37 ans.

"Maintenant on voudrait bien connaître la cause de tout ça. Avec tout ce qui se passe dans le monde, pourquoi Notre-Dame ? C'est peut-être un message divin", marmonne-t-il.

"Oh mon Dieu", s'exclame à ses côtés un officier de police, arrivé sur les lieux.

la chose la plus triste que j'ai jamais vue

L'incendie qui a ravagé la cathédrale a suscité une émotion mondiale, du président américain Donald Trump à la chancelière allemande Angela Merkel, évoquant "un symbole de la France et de notre culture européenne".

Notre-Dame, "c'est la mémoire de Paris, c'est un navire de pierre qui a traversé l'Histoire", résumait l'historien Fabrice d'Almedeida sur France 2, évoquant l'histoire religieuse de la cathédrale, mais aussi l'histoire de France - Charles de Gaulle y célébra notamment la libération de Paris en août 1944- et de la littérature, avec le chef d'oeuvre de Victor Hugo.

Emotion devant le spectacle de Notre-Dame en flammes, à Paris le 15 avril 2019
Emotion devant le spectacle de Notre-Dame en flammes, à Paris le 15 avril 2019 ( Geoffroy VAN DER HASSELT / AFP )

"C'est terrible, notre histoire est en train de partir en fumée", dit Benoît, arrivé en vélo pour assister au désastre, résumant le sentiment général de désolation et de choc.

"Je suis dévastée", renchérit Nathalie Cadwallader, une femme de 42 ans, arrivée à Paris il y a deux jours pour visiter la capitale française avec son mari et ses deux enfants.

"C'est vraiment triste, la chose la plus triste que j'ai jamais vue dans ma vie", dit Sam Ogden, un Britannique venu en famille à Paris spécialement pour visiter Notre-Dame.

"Nous avons le coeur brisé parce que, en tant que new-yorkais, nous sommes passés par là", déclare Jeanne Duffy, une new-yorkaise de 62 ans, venue à Paris pour voir son neveu courir le marathon, dimanche.

"En terme d'héritage, c'est encore pire que ce que nous avons vécu", dit-elle, en référence aux attentats du 11 septembre 2001 et la destruction des Twin Towers.

Sur la place Saint-Michel, à quelques encablures, véhicules de secours, pompiers et véhicules de police passent, sirènes hurlantes. La foule agglutinée sur les quais reçoit des cendres et des braises, chacun prend des photos et raconte au téléphone le nuage de fumée jaune, les cendres, l'affolement, la tristesse. "Elle a mille ans", explique calmement un homme à sa fille d'une dizaine d'années.

Une adolescente tente: "ce n'est peut être pas si grave". "C'est Notre-Dame", lui répond sa mère sans décoller le regard du feu qui embrase le toit de la cathédrale.

js-ach-rmb-cb/cf/fz/fjb

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 20/04/2019

Un manifestant lors du 23e samedi de mobilisation des "gilets jaunes", le 20 avril 2019 à Paris ( Zakaria ABDELKAFI / AFP )Après plus de cinq mois de mobilisation, des milliers de "gilets…

Publié le 18/04/2019

Salle de contrôle d'Euronext, l'opérateur de la Bourse de Paris, à La Défense, le 27 avril 2018 ( ERIC PIERMONT / AFP/Archives )La Bourse de Paris a terminé la semaine sur de nouveaux plus…

Publié le 18/04/2019

La bourse de Paris qui a accusé quelques prises de bénéfices en matinée a rapidement retrouvé le chemin de la hausse pour terminer en...

Publié le 18/04/2019

Salle de contrôle d'Euronext, l'opérateur de la Bourse de Paris, à La Défense, le 27 avril 2018 ( ERIC PIERMONT / AFP/Archives )La Bourse de Paris a terminé la semaine sur de nouveaux plus…

Publié le 18/04/2019

Des pompiers, qui ont combattu l'incendie à la cathédrale Notre-Dame, arrivent à l'Elysée, le 18 avril 2019 ( Christophe PETIT TESSON / POOL/AFP )Emmanuel Macron a salué jeudi le courage des…

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 18/04/2019

Pour l'exercice 2018, Wedia affiche un chiffre d'affaires consolidé de 10,8 ME, en hausse de 16% par rapport à l'exercice 2017, soit 9,3 ME...

Publié le 18/04/2019

Les revenus locatifs de Carmila pour les 3 premiers mois de l'année 2019 s'élèvent à 89,2 millions d'euros, contre 82,1 millions d'euros en 2018 sur...

Publié le 18/04/2019

Implanet affiche pour l'exercice 2018 une perte nette de 5,55 ME, contre 6,61 ME un an auparavant...

Publié le 18/04/2019

L'assemblée générale des actionnaires de CNP Assurances qui s'est réunie le 18 avril 2019 à Paris a approuvé les comptes sociaux et consolidés de...

Publié le 18/04/2019

Accor a fait le point sur son activité du premier trimestre 2019. Ainsi, le groupe hôtelier a réalisé un chiffre d'affaires de 987 millions d’euros sur la période, en progression de 34,2% en…