En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 521.68 PTS
+0.13 %
5 518.00
+0.16 %
SBF 120 PTS
4 348.30
+0.17 %
DAX PTS
12 284.84
+0.46 %
Dowjones PTS
26 548.22
-0.67 %
7 591.54
+0.00 %
1.136
-0.02 %

Oxford expose le "premier robot artiste" au monde

| AFP | 247 | 1 par 1 internautes
L'inventeur d'Ai-Da, l'artiste-robot, Aidan Meller (D) pose à côté de sa création lors du lancement de l'exposition des oeuvres de l'humanoïde, le 5 juin 2019 à Oxford, en Angleterre
L'inventeur d'Ai-Da, l'artiste-robot, Aidan Meller (D) pose à côté de sa création lors du lancement de l'exposition des oeuvres de l'humanoïde, le 5 juin 2019 à Oxford, en Angleterre ( Niklas HALLE'N / AFP )

Ai-Da est présentée comme "l'une des artistes les plus exaltantes de notre époque". Son essence la distingue toutefois de ses pairs : Ai-Da est un robot, doté d'intelligence artificielle.

Cette technologie lui permet de créer des oeuvres et l'université d'Oxford, en Angleterre, expose ses premiers travaux du 12 juin au 6 juillet.

"Elle est totalement algorithmique... totalement créative", a expliqué à la presse mercredi son concepteur, le marchand d'art Aidan Meller tandis que l'artiste-robot, vêtue d'une blouse de peintre et coiffée d'une perruque brune, le croquait.

Ai-Da, l'artiste-robot, esquisse un portrait de son créateur, Aidan Meller, lors d'une présentation à Oxford, en Angleterre, le 5 juin 2019
Ai-Da, l'artiste-robot, esquisse un portrait de son créateur, Aidan Meller, lors d'une présentation à Oxford, en Angleterre, le 5 juin 2019 ( Niklas HALLE'N / AFP )

"Ce n'est pas juste une imprimante très chère: on ne sait pas ce qu'elle va réaliser", souligne-t-il. Quarante-cinq minutes plus tard, c'est son visage qui apparaît sur la toile, esquissé par des coups de crayon habiles.

Pour travailler, Ai-Da utilise ses "yeux", des caméras qui capturent ce qui se trouve devant elle. Puis un ordinateur interne, et sa technologie d'apprentissage automatique, traduisent les informations emmagasinées en coordonnées qui lui permettent de reproduire une image.

D'autres croquis d'Ai-Da ornent les murs de la galerie d'art tenue par Aidan Meller. Il y a aussi des tableaux colorés et des sculptures mais ces oeuvres ont été réalisées par des humains à partir des esquisses d'Ai-Da.

Car Ai-Da ne peut, pour le moment, tenir avec son bras robotique que certains types d'outils, comme les crayons à papier, mais pas les pinceaux.

"L'esprit de son époque"

Oeuvre d'Ai-Da représentant le mathématicien et cryptologue britannique Alan Turing, lors d'une présentation de sa première exposition, le 5 juin 2019 à Oxford, en Angleterre
Oeuvre d'Ai-Da représentant le mathématicien et cryptologue britannique Alan Turing, lors d'une présentation de sa première exposition, le 5 juin 2019 à Oxford, en Angleterre ( Niklas HALLE'N / AFP )

Aidan Meller a commencé à rêver d'Ai-Da il y a huit ans et l'a nommée d'après la pionnière anglaise de la science informatique, la mathématicienne du XIXème siècle, Ada Lovelace.

Le dénominateur commun entre tous les grands artistes est d'avoir su "capter l'esprit de leur époque", a-t-il justifié : au XXIème siècle, cet esprit s'incarne, selon lui, dans l'intelligence artificielle.

La conception de ce projet a débuté en 2017 et s'est achevée en avril, avec l'aide d'Engineered Arts, une entreprise en robotique de Cornouailles, et des chercheurs des universités d'Oxford et de Leeds.

Ils lui ont donné l'apparence d'une femme, comme le souhaitait M. Meller : pour ce directeur de galerie, les mondes de l'art et du code manquent de femmes.

Le robot-artiste Ai-Da de dos, lors du lancement de sa première exposition à Oxford en Angleterre, le 5 juin 2019
Le robot-artiste Ai-Da de dos, lors du lancement de sa première exposition à Oxford en Angleterre, le 5 juin 2019 ( Niklas HALLE'N / AFP )

Ai-Da "est une persona, un avatar, elle est fiction, elle est réelle", s'enthousiasme-t-il.

Même si Ai-Da dépend de la technologie, sa production est aussi "hautement créative", assure M. Meller. "Elle est dotée d'incroyables technologies et de compétences pour produire des oeuvres remarquables, innovantes", insiste-t-il, pointant que pas un seul de ses travaux n'est identique.

Discret sur le coût total du projet, M. Meller a indiqué que la vente des oeuvres d'Ai-Da avait permis son financement : l'intégralité des pièces a déjà été cédée pour un million de livres (1,13 million d'euros).

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 1
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE DE BOURSE

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 08 juillet 2019

CODE OFFRE : EVASION19

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : EVASION19 lors de votre ouverture de compte.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 26/06/2019

En tête du CAC40, STMicroelectronics s'adjuge plus de 3% à 15,3 euros...

Publié le 26/06/2019

Sans information particulière, SoLocal s'offre une deuxième séance de forte hausse...

Publié le 26/06/2019

Fedex a publié ses résultats au titre de son quatrième trimestre fiscal 2019 (clos fin mai). Ainsi, le spécialiste américain de livraison de colis a publié une perte nette de 1,97 milliard de…

Publié le 26/06/2019

Les analystes sont nombreux à réagir à l'OPA amicale lancée par Capgemini sur le spécialiste du conseil en ingénierie et de la R&D

Publié le 26/06/2019

Le Conseil d'administration du groupe Valeo a décidé à l'unanimité de coopter Bpifrance Participations en tant qu'administrateur, en remplacement de...