En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 967.69 PTS
-1.69 %
4 998.50
-1.02 %
SBF 120 PTS
3 976.99
-1.79 %
DAX PTS
11 274.28
-2.17 %
Dowjones PTS
25 059.87
-1.02 %
7 051.19
-1.26 %
1.148
+0.15 %

Les Suisses vont bloquer les sites étrangers de jeux d'argent

| AFP | 615 | Aucun vote sur cette news
Des affiches pour et contre la loi sur les jeux d'argent, le 19 mai 2018 à Neuchâtel, soumise au vote des Suisses
Des affiches pour et contre la loi sur les jeux d'argent, le 19 mai 2018 à Neuchâtel, soumise au vote des Suisses ( Fabrice COFFRINI / AFP/Archives )

Les Suisses ont largement approuvé dimanche la loi sur les jeux d'argent qui prévoit d'interdire l'accès aux sites internet basés à l'étranger, un texte jugé dangereux par ses opposants qui dénoncent un premier pas vers une censure d'internet.

Les 23 cantons helvétiques ont répondu "oui" à 72,9% en faveur de cette loi qui va favoriser les casinos et loteries suisses, seuls autorisés à offrir des paris sportifs et des jeux de poker, black jack et roulette en ligne, selon les résultats définitifs. Mais un tiers seulement des électeurs ont pris part au vote.

La "Loi fédérale sur les jeux d'argent", l'une des plus restrictives d'Europe, a déjà été approuvée par le parlement, mais les opposants à ce texte, notamment les mouvements de jeunes des Verts et du PLR (droite), avaient réussi à imposer un référendum sur son application en réunissant 50.000 signatures.

Ils dénoncent des "méthodes dignes d'un Etat autoritaire" et accusent le gouvernement de vouloir instaurer une "censure d'internet".

"C'est un très dangereux précédent", a déclaré à l'AFP Luzian Franzini, coprésident des Jeunes Verts suisses et responsable de la campagne du Non.

La nouvelle loi est censée lutter contre les addictions au jeu, mais il s'agit surtout pour le gouvernement de ramener dans les caisses de l’État une partie des quelque 250 millions de francs suisses (215 millions d'euros) dépensés par les joueurs suisses dans les jeux en ligne proposés par des sites étrangers.

Le texte, qui entrera en vigueur l'an prochain, taxera désormais tous les jeux autorisés en Suisse, y compris en ligne, pour pouvoir continuer à alimenter un fonds anti-addiction ainsi que les systèmes d'assurance sociale ou des programmes culturels et sportifs. Près d'un milliard de francs suisses (860 millions d'euros) est reversé chaque année par les exploitants du secteur du jeu aux collectivités publiques.

Les sites basés à l'étranger devront eux fermer l'accès aux internautes suisses et en cas de refus, les fournisseurs d'accès devront renvoyer les utilisateurs sur une autre page.

- "Jackpot" pour les casinos suisses -

Pour ses détracteurs, la nouvelle loi est surtout une aubaine pour les 21 casinos enregistrés en Suisse qui vont pouvoir proposer des jeux en ligne et les loteries helvétiques qui offriront des paris sportifs.

"Les casinos suisses ont remporté le jackpot", a déclaré sur la télévision publique RTS Isabelle Chevalley, membre du parti des Verts Libéraux.

La conseillère fédérale à la Justice, Simonetta Sommaruga, estime que ce texte va permettre un strict respect du droit suisse ainsi qu'"une efficace prévention contre la dépendance au jeu".

Selon Addiction Suisse, fondation spécialisée dans l'étude des dépendances, quelque 75.000 personnes sur les 8,3 millions d'habitants du pays alpin souffrent d'une addiction au jeu, un problème qui coûte environ 500 millions de francs suisses (430 millions d'euros) à la société par an.

Dans un communiqué, le comité organisateur du référendum a reconnu sa défaite, tout en mettant en garde contre "l’isolement digital".

"La censure d’internet n’a pas sa place au 21e siècle", a-t-il martelé.

Les électeurs suisses ont par ailleurs rejeté massivement (75,7%) une initiative dite "Monnaie pleine" censée pouvoir mieux lutter contre les bulles financières et les faillites bancaires.

Les partisans de cette initiative entendaient mettre la monnaie à l'abri des crises en confiant uniquement à la banque centrale suisse la mission de créer de la monnaie.

Actuellement, 10% de la masse monétaire sont émis par la Banque nationale Suisse (BNS) sous forme de pièces et billets, les 90% restants, la monnaie dite scripturale, étant créée de manière électronique par les banques notamment lorsqu'elles octroient des crédits.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Les Produits de rendement : découvrir un nouveau support d'investissement
Lundi 5 novembre de 18h00 à 18h30

Tradez sur le CAC40 avec du levier
Mardi 6 novembre de 12h15 à 13h15

Les Différents Types d'Ordres de Bourse
Mardi 20 novembre de 12h30 à 13h30

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 23/10/2018

Le 1er semestre d'Envea s'est terminé une nouvelle fois sur un carnet de commandes record et les perspectives du 2nd semestre sont excellentes...

Publié le 23/10/2018

  ACANTHE DEVELOPPEMENT Société Européenne au capital de 19 991 141 euros 2 rue de Bassano - 75116 PARIS RCS PARIS 735 620 205 - SIRET 735 620 205 00121 - APE…

Publié le 23/10/2018

    Dynamique de croissance maintenue     En MEUR T3 2018 T3 2017 9 mois 2018 Europe 57,0 54,5 181,5 Amérique du…

Publié le 23/10/2018

Mardi 23 octobre 2018   COMMUNIQUE DE PRESSE : Activité à fin septembre 2018   Données consolidées en…

Publié le 23/10/2018

Artefact a présenté des résultats consolidés du premier semestre 2018 en progression. Ainsi, le résultat net part du groupe s’élève à 574 000 euros, contre -1 486 000 euros au premier…