Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 573.42 PTS
+0.04 %
5 562.5
+0.03 %
SBF 120 PTS
4 406.51
+0.03 %
DAX PTS
13 308.98
+0.14 %
Dow Jones PTS
29 872.47
-0.58 %
12 152.22
+0. %
1.190
-0.12 %

Les éditions de Ouest-France perturbées par un virus informatique

| AFP | 502 | 5 par 1 internautes
Ouest-France, premier quotidien français par sa diffusion, ne publiera qu'une seule édition de son journal dominical, contre dix habituellement, après avoir été victime d'un virus informatique
Ouest-France, premier quotidien français par sa diffusion, ne publiera qu'une seule édition de son journal dominical, contre dix habituellement, après avoir été victime d'un virus informatique ( FRED DUFOUR / AFP/Archives )

Ouest-France, premier quotidien français par sa diffusion, ne publiera qu'une seule édition de son journal dominical, contre dix habituellement, après avoir été victime d'un virus informatique "assez redoutable" dans la nuit de vendredi à samedi, a-t-on appris auprès de la direction.

Le virus a touché le système informatique du quotidien régional basé à Rennes, samedi peu après 3H30 du matin, alors que la dernière édition papier venait d'être imprimée.

"Ce virus malfaisant n'a pas impacté le journal de samedi ni notre site internet", a précisé à l'AFP François-Xavier Lefranc, rédacteur en chef de Ouest France.

Cependant, le groupe a dû arrêter ses serveurs informatiques et doit s'assurer qu'ils ont bien été désinfectés avant de les relancer.

"Pour garantir la sortie du journal, nous avons limité le nombre d'éditions. Le journal sera diffusé partout mais en une seule édition", a expliqué M. Lefranc.

Le journal dominical, baptisé Dimanche Ouest-France (DOF), qui s'est vendu à près de 400.000 exemplaires dimanche dernier, ne sera publié qu'en une seule édition cette semaine. D'habitude, une édition départementale est diffusée dans chaque département breton et dans les Pays de la Loire ainsi qu'une édition régionale pour la Normandie.

M. Lefranc a décrit un "virus puissant, assez redoutable et qui se répand très vite" mais n'a pas donné de précision sur son origine. "Le diagnostic est en cours", a-t-il dit, précisant qu'il n'était "pas question de rançon".

"On espère pouvoir sortir normalement lundi", a ajouté le rédacteur en chef.

Le quotidien Paris-Normandie a été victime mercredi d'une cyberattaque qui l'a empêché d'actualiser son site internet et a perturbé ses éditions papier jeudi. Deux journalistes du quotidien ayant requis l'anonymat ont affirmé qu'il y avait eu une demande de rançon.

Les rançongiciels permettent à des cybercriminels de chiffrer les fichiers de leurs entreprises, réussissant à paralyser tout ou partie de leur activité. Les pirates demandent ensuite une rançon pour déchiffrer les fichiers.

Les entreprises sont de plus en plus nombreuses à être victimes de ce fléau, mais rarement les médias. En France, M6 a déjà été touchée par une attaque au rançongiciel qui a sévèrement perturbé ses activités pendant quelques jours, à la mi-octobre 2019.

 ■

Copyright © 2020 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 5
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

Suivez la tendance avec
Nicolas PAGNIEZ,

du lundi au vendredi à 9h55, 12h30, 14h55 et 18h30 sur

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 26/11/2020

Orange annonce le lancement de son réseau 5G dans 15 communes françaises, dès le 3 décembre 2020, dont Nice, Marseille, Le Mans, Angers et Clermont...

Publié le 26/11/2020

Ces hélicoptères remplaceront la flotte Sea Lynx Mk88A de la marine allemande...

Publié le 26/11/2020

Le contrat a finalement été signé. La Bundeswehr a commandé 31 hélicoptères NH90 NFH, connus sous le nom de « Sea Tiger », pour les opérations embarquées de la marine allemande. Les…

Publié le 26/11/2020

Le programme Scorpion prévoit l'acquisition de 333 engins de cette variante dont la moitié sera livrée à l'horizon 2025...

Publié le 26/11/2020

Alstom fournira six trains à pile à combustible à hydrogène, avec une option pour huit autres, à FNM (Ferrovie Nord Milano), le principal groupe de transport et de mobilité de la région…

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne