En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 429.20 PTS
-
5 435.50
+0.12 %
SBF 120 PTS
4 346.62
-
DAX PTS
12 540.73
-
Dowjones PTS
25 019.41
+0.38 %
7 375.82
+0.00 %
Nikkei PTS
22 597.35
+1.85 %

Le Maire veut que les géants américains du net paient leurs impôts en Europe

| AFP | 315 | Aucun vote sur cette news
Le ministre de l'Economie, Bruno Le Maire, à Paris le 5 juillet 2017
Le ministre de l'Economie, Bruno Le Maire, à Paris le 5 juillet 2017 ( Michel Euler / POOL/AFP/Archives )

Le ministre de l’Économie et des Finances Bruno Le Maire a pressé dimanche l'Europe de "faire payer" aux géants américains du net, Google, Amazon et Facebook, leurs impôts sur le continent.

"Je reviens du G20 de Hambourg et je peux vous dire que l'époque actuelle n'est pas une époque pour les faibles", a affirmé le ministre de l’Économie, lors des rencontres économiques d'Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône).

"Quand vous êtes face à M. Poutine, face à M. Trump ou face à M. Erdogan, eh bien, il temps que l'Europe se ressaisisse, qu'elle défende ses intérêts, qu'elle fasse payer à Google, Amazon et Facebook les impôts qu'elles doivent aux contribuables européens", a estimé le ministre, dont les propos ont été chaudement applaudis par l'auditoire.

Grâce à une activité dématérialisée, les grands groupes internet, pour la plupart américains comme les sociétés Google, Apple, Facebook ou Amazon, souvent présentées à partir de leurs initiales sous l'acronyme GAFA, sont des champions de l'optimisation fiscale grâce à des montages financiers qui minimisent leurs impôts.

En France, Google est ainsi dans le collimateur de Bercy depuis plusieurs années. Mais le géant américain a marqué le mois dernier un point face au fisc: le rapporteur public du tribunal administratif de Paris a estimé qu'il ne devait subir aucun redressement fiscal sur le territoire, alors que l'administration fiscale lui réclame 1,115 milliard d'euros.

Le jugement dans cette affaire sera rendu d'ici à la mi-juillet.

Début mai, en Italie, Google a accepté de payer 306 millions d'euros à l’État, pour régler tous les contentieux liés aux bénéfices réalisés dans ce pays mais déclarés en Irlande, essentiellement entre 2009 et 2013.

Les mesures phares d'Emmanuel Macron sur le numérique dans son programme de campagne étaient d'"imposer les grands groupes internet sur leur chiffre d'affaires réalisé en France" et "la création d'un marché unique du numérique en Europe".

Le secrétaire d’État au Numérique, Mounir Mahjoubi, avait pour sa part appelé à la mi-mai les grandes plateformes de l'internet à payer un impôt "juste et équilibré" en Europe, qui les mette au même niveau que les acteurs nationaux.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

LES SUMMER DAYS

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 16 juillet 2018

CODE OFFRE : SUMMER18

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : SUMMER18 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 16/07/2018

Trappes, Bollène, Cambridge & San Diego, 16 juillet 2018 - 07 :00 (CET) (CET)     Chiffre d'affaires du 2ème trimestre 2018 Chiffre d'affaires du 1er semestre…

Publié le 13/07/2018

GAUMONT       Informations relatives au nombre total de droits de vote et d'actions du capital social prévues par l'article L. 233-8-II du code de…

Publié le 13/07/2018

L'ANR de liquidation dilué grimpe à 2,2 euros (1,49 euro au 31 mars 2017)...

Publié le 13/07/2018

Officiis Properties rappelle avoir cédé l'immeuble Salengro le 19 décembre 2017...

Publié le 13/07/2018

SOFRAGI Société Française de Gestion et d'Investissement       SICAF au  Capital de 3.100.000 euros Siège Social : 37, avenue des Champs Elysées - 75008…