5 366.15 PTS
-
5 364.00
-
SBF 120 PTS
4 270.60
-
DAX PTS
13 167.54
-
Dowjones PTS
23 590.83
+0.69 %
6 378.63
+1.11 %
Nikkei PTS
22 646.08
+1.02 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

La culture, nouveau champ de coopération pour France Télé et Radio France

| AFP | 120 | Aucun vote sur cette news
Delphine Ernotte, le 29 juin 2016 à Paris
Delphine Ernotte, le 29 juin 2016 à Paris ( BERTRAND GUAY / AFP/Archives )

Après l'information avec franceinfo, France Télévisions et Radio France s'allient dans le domaine de la culture et planchent sur un projet de plateforme commune, une offre qui s'inscrit dans l'ambitieuse stratégie numérique de France Télévisions détaillée jeudi par sa patronne Delphine Ernotte.

"On s'est dit qu'il y avait un certain nombre de secteurs sur lesquels il fallait qu'on mette le booster et qu'on prenne le leadership et l'un de ces secteurs c'est la culture", a dit Delphine Ernotte lors d'un déjeuner avec l'Association des journalistes médias.

"On a décidé, et j'en ai parlé avec Mathieu Gallet (patron de Radio France, ndlr) cette semaine, de faire ensemble la première plateforme d'offre culturelle en France", a-t-elle déclaré. Le projet est ouvert à d'autres partenaires, comme Arte, s'ils le souhaitent.

Le projet est conduit par Michel Field côté France Télévisions et la directrice de France Culture Sandrine Treiner pour Radio France.

S'il est trop tôt pour donner un calendrier de l'offre, elle devrait s'appuyer sur le site de France Télévisions Culturebox, qui permet notamment de suivre des spectacles et concerts en direct et de s'informer sur l'actualité culturelle.

"Culturebox, c'est comme le canal 27 (canal sur lequel est diffusé franceinfo, ndlr), c'est formidable mais il y a plein de gens qui ne connaissent pas", a regretté Delphine Ernotte.

"L'idée n'est pas d'avoir la plus grande bibliothèque culturelle numérique, mais un endroit accessible à tous où vous allez pouvoir trouver un opéra si vous êtes amateur, des critiques sur la rentrée littéraire, des conseils", ce sera "une offre complètement repensée autour de la culture" et "éditorialisée", a-t-elle assuré.

Le siège de France Télévisions à Paris, le 19 juillet 2016
Le siège de France Télévisions à Paris, le 19 juillet 2016 ( BERTRAND GUAY / AFP/Archives )

Ce projet s'inscrit dans une vaste refonte de l'offre numérique de France Télévisions, avec une première étape intervenue en mai lors du lancement de france.tv, nouveau site regroupant toutes les vidéos en ligne et replay du groupe et accessible librement, après des plaintes de téléspectateurs contre l'obligation de s'identifier en créant un compte.

- 50 millions -

"On veut faire une méga plateforme france.tv avec des chaînes soeurs. On a déjà franceinfo, une offre thématique sur l'information, on veut lancer une offre culturelle et on va lancer avant la fin de l'année une offre pour les 15-30 ans avec des contenus purement web", a déclaré Delphine Ernotte.

Le groupe s'interroge également en matière de sport : "on ne va pas mettre plus d'argent dans les droits (de diffusion de compétitions, ndlr), mais on peut chercher des moyens de mieux exploiter ceux qu'on a déjà" et la création d'une chaîne numérique est l'une des possibilités envisagées, a dit Delphine Ernotte.

L'autre volet de ce chantier numérique, le lancement d'une offre de vidéo illimitée sur abonnement (SVOD), sorte de "Netflix à la française", initialement prévu cet automne, pourrait être retardé, a-t-elle laissé entendre.

Techniquement, l'élaboration de la plateforme est en cours mais la priorité est de "stabiliser" france.tv, sachant que c'est la même équipe travaille sur les deux projets. "On n'a pas arrêté la date, si ce n'est pas à l'automne, ce sera en tout début d'année", a dit Delphine Ernotte.

Cette offre comprendra les catalogues d'une dizaine des principaux producteurs et distributeurs français, détenteurs des droits de diffusion qui ont conclu des accords avec France Télévisions.

Le modèle économique repose sur le partage des revenus, avec 20% du chiffre d'affaires pour les producteurs (davantage si ça marche, selon Delphine Ernotte), le reste finançant les investissements et la promotion.

Des discussions sont également en cours avec les partenaires publics francophones, RTBF, RTS et Radio Canada, mais l'obtention des droits dans tous les pays est compliquée, a précisé Delphine Ernotte, dont le "rêve" est de déployer cette offre sur tout le territoire européen.

Au total, le groupe investit 50 millions d'euros par an dans le numérique, selon la présidente, qui ne souhaite pas demander plus d'argent à l'Etat pour France Télévisions.

 ■

Copyright © 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE BOURSE DU MOMENT

Jusqu'à
1000 € OFFERTS

sur vos frais de courtage !*

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 30 novembre 2017

CODE OFFRE : RENTREE17

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : RENTREE17 lors de votre ouverture de compte.

SUR LE MÊME SUJET
Publié le 21/11/2017

L'équipe de France victorieuse de la Coupe Davis, le 2 décembre 2001 à Melbourne ( GREG WOOD / AFP/Archives )La saga des Mousquetaires, la "Saga Africa" de Gerland, le numéro d'équilibriste…

Publié le 21/11/2017

Baptiste Serin et François Trinh-Duc avec le capitaine du XV de France Guilhem Guirado, le 4 novembre 2017 à Marcoussis ( CHRISTOPHE SIMON / AFP )Du sang frais: pour terminer samedi contre le…

Publié le 21/11/2017

Les marchés européens ont enchainé leur deuxième hausse consécutive, accroissant leurs gains tout au long de la journée. Après un début de séance hésitant faute de catalyseurs, le coup de…

Publié le 21/11/2017

Un entrepot d'Amazon à Paris le 9 juin 2016. Les ventes en ligne en France devraient atteindre 80 milliards d'euros en 2017, selon le secteur ( ERIC PIERMONT / AFP/Archives )Le commerce en ligne…

Publié le 21/11/2017

Cinq régions "enregistrent le plus de déclarations de détachement" : le Grand-Est (56.343 salariés), PACA (49.494), Auvergne-Rhône Alpes (47.472), Hauts-de-France (42.897) et Ile-de-France…

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 21/11/2017

Lors de la conférence annuelle de la RSNA 2017La toute dernière technologie offre de nouvelles modalités d'imagerie avec des vitesses et des...

Publié le 21/11/2017

L'Iran a mis en garde Total contre la perte de son investissement s'il se désengageait du champ gazier géant South Pars.

Publié le 21/11/2017

Le chiffre d'affaires du 3e trimestre de l'exercice 2017 d'ESI s'établit à 24,9 ME, en recul de 2,4% à taux constants par rapport à la même période...

Publié le 21/11/2017

Sur les 9 premiers mois de l'exercice 2017, le groupe réalise un chiffre d'affaires de 51 ME

Publié le 21/11/2017

Au troisième trimestre, ESI Group a réalisé un chiffre d'affaires de 24,9 millions d'euros en baisse de 2,4% à taux de change constant. L'effet de change sur la période est négatif à hauteur de…

CONTENUS SPONSORISÉS