En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 160.45 PTS
+0.14 %
5 151.00
+0.00 %
SBF 120 PTS
4 086.77
+0.05 %
DAX PTS
11 271.36
-0.25 %
Dowjones PTS
25 883.25
+1.74 %
7 055.18
+0.00 %
1.132
+0.23 %

L'Humanité: un des plus vieux journaux français en dix dates

| AFP | 277 | 1 par 1 internautes
Des exemplaires de l'Humanité fraîchement imprimés à la Courneuve, le 9 septembre 2013
Des exemplaires de l'Humanité fraîchement imprimés à la Courneuve, le 9 septembre 2013 ( FRED DUFOUR / AFP )

Fondé en 1904, le journal L'Humanité qui a été placé jeudi en redressement judiciaire par le tribunal de commerce de Bobigny, est l'un des plus vieux quotidiens nationaux en France avec Le Figaro et La Croix.

Dix grandes dates d'un journal d'abord socialiste puis communiste et aujourd'hui de gauche anti-capitaliste.

1904 : fondé par Jaurès

L'Humanité paraît pour la première fois le 18 avril 1904. Le député socialiste de Carmaux Jean Jaurès est le fondateur de ce journal de quatre pages portant comme sous-titre "Journal socialiste quotidien".

Dans le premier numéro, Jean Jaurès explique le choix de ce titre : "C’est, en effet, à la réalisation de l’humanité que travaillent tous les socialistes".

1911 : organe officiel socialiste

Photo non datée de Jean Jaurès (1859-1914)
Photo non datée de Jean Jaurès (1859-1914) ( / AFP/Archives )

Fondé en 1905, le Parti socialiste qui alors s'intitule SFIO (Section française de l’Internationale ouvrière - deviendra PS en 1969) fait de L'Humanité son organe officiel. Jaurès, pacifiste, est assassiné le 31 juillet 1914 à deux pas du siège du journal, rue Montmartre à Paris.

1923 : organe central du PCF

En 1920, le congrès de Tours consacre le divorce entre socialistes et communistes. Le journal suit la majorité qui penche en faveur de la SFIC qui deviendra plus tard le Parti communiste français (PCF).

En 1921, la manchette "journal socialiste" est remplacée par "journal communiste". En 1923, le journal porte comme sous-titre "organe central du parti communiste".

1930 : première fête de l'Huma

Le journal organise sa première fête de l'Humanité en septembre 1930 au parc Sacco et Vanzetti à Bezons dans le Val-d'Oise. Le but est de développer la diffusion et de dégager des recettes. Durant la période du Front populaire, le journal tire à plus de 300.000 exemplaires.

1939/44 : clandestinité

Interdit de parution par le gouvernement Daladier après l'approbation du pacte germano-soviétique, le journal paraît clandestinement avec 317 numéros entre octobre 1939 et août 1944.

Photo de reliures d'archives d'exemplaires du quotidien communiste français L'Humanité, le 11 mars 2004 à Saint-Denis
Photo de reliures d'archives d'exemplaires du quotidien communiste français L'Humanité, le 11 mars 2004 à Saint-Denis ( MARTIN BUREAU / AFP/Archives )

1953 : rideau noir

A la mort de Staline en mars 1953, le siège de L'Humanité se pare d'un large drap noir et d'un grand portrait du leader communiste. Titre de l'édition spéciale : "Deuil pour tous les peuples, qui expriment dans le recueillement leur immense amour pour le grand Staline".

1954/62 : contre la guerre d'Algérie

Le journal s'oppose à la guerre d'Algérie. Avec le rétablissement de la censure en 1955/56, L'Humanité sera saisi à 27 reprises et fera l'objet de 150 poursuites notamment pour "provocation de militaires à la désobéissance" ou "diffamation envers l’armée".

1989 : déménagement

Le siège parisien du journal de la rue du Faubourg-Poissonnière déménage pour Saint-Denis (Seine-Saint-Denis) dans un bâtiment de verre et de béton, signé par l'architecte brésilien Oscar Niemeyer.

1994: plus "organe central"

A partir de 1994, L'Humanité n'est plus "organe central", mais "journal du PCF". En 1999, il devient "journal communiste". Aujourd'hui, le quotidien se présente comme "journal fondé par Jean Jaurès".

2001: restructuration

Les difficultés financières s'accumulent: en 2001, un plan de restructuration comprend une soixantaine de licenciements.

En 2008, le journal vend son siège à Saint-Denis. Une première souscription est lancée dans la foulée. D'autres appels à la générosité des lecteurs suivront.

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 1
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE DE BOURSE

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 18 février 2019

CODE OFFRE : SNOW19

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : SNOW19 lors de votre ouverture de compte.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 18/02/2019

Cafom a enregistré un chiffre d’affaires de 113 millions d’euros au titre du premier trimestre de son exercice 2019, en croissance de 2% retraitée des activités fermées ou en cours de…

Publié le 18/02/2019

Total, Orsted et Elicio, annoncent la création d'un consortium industriel pour soumettre une offre commune pour le projet de parc éolien marin au...

Publié le 18/02/2019

Résultats trimestriels...

Publié le 18/02/2019

Capgemini annonce la reconduction pour trois ans d’un contrat de plusieurs millions d’euros avec Equinor, groupe international du secteur de l’énergie présent dans plus de 30 pays. Dans ce…

Publié le 18/02/2019

Total, le danois Ørsted et le belge Elicio ont créé un consortium industriel pour soumettre une offre commune pour le projet de parc éolien marin au large de Dunkerque pour une puissance pouvant…