En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 623.47 PTS
-0.57 %
5 622.50
-0.57 %
SBF 120 PTS
4 433.49
-0.63 %
DAX PTS
12 397.71
-0.57 %
Dowjones PTS
27 219.52
+0.14 %
7 892.95
+0.00 %
1.106
-0.13 %

Kazakhstan: un dispositif espion bloqué par les géants de l'internet

| AFP | 317 | 1 par 1 internautes
Des géants de l'internet comme Google ou Apple ont annoncé des mesures pour bloquer un dispositif de sécurité introduit par les autorités du Kazakhstan et susceptible d'intercepter le trafic internet
Des géants de l'internet comme Google ou Apple ont annoncé des mesures pour bloquer un dispositif de sécurité introduit par les autorités du Kazakhstan et susceptible d'intercepter le trafic internet ( Alastair Pike / AFP/Archives )

Des géants de l'internet comme Google ou Apple ont annoncé des mesures pour bloquer un dispositif de sécurité introduit par les autorités du Kazakhstan et susceptible d'intercepter le trafic internet, par crainte qu'il ne soit utilisé à de mauvaises fins dans ce pays autoritaire d'Asie centrale.

Qaznet, un "certificat racine" développé par les autorités kazakhes, a fait des vagues dans le pays en juillet lorsque les habitants se sont vus intimer l'ordre, dans des messages en ligne, de l'installer sur leurs téléphones portables.

Un "certificat racine" (root certificate) est un fichier contenant des informations d'identification. Il peut être utilisé par son développeur pour obtenir l'accès au trafic internet de l'utilisateur l'ayant installé.

Tour à tour, les plus grandes entreprises de l'internet ont annoncé dans la nuit de mercredi à jeudi leur intention de s'opposer à cette initiative.

Chrome, le plus populaire navigateur internet développé par le géant américain Google, a ainsi expliqué dans un communiqué qu'il "n'est pas opportun que ce mécanisme soit utilisé pour intercepter du trafic internet".

Un porte-parole d'Apple, développeur du navigateur Safari, a indiqué à l'AFP "avoir mis en oeuvre des actions destinées à s'assurer que le certificat ne soit pas validé par Safari et que les utilisateurs soient protégés".

Mozilla, développeur du navigateur Firefox, a également promis de bloquer le certificat Qaznet.

Les autorités kazakhes ont affirmé pour leur part que les utilisateurs étaient libres de télécharger ou non Qaznet, dont le but est selon elles de les protéger du piratage informatique.

L'un des principaux fournisseurs de réseau mobile du pays, Kcell, avait pourtant décrit en juillet l'installation du certificat comme "nécessaire", dans un message à ses abonnés.

Le président kazakh, Kassym-Jomart Tokaïev a de son côté affirmé que Qaznet sera introduit "uniquement en cas d'intrusion extérieure", sans donner davantage de détails.

Les organisations de défense des droits humains critiquent régulièrement le Kazakhstan pour la répression de la presse ou des opposants. Avant l'élection présidentielle de juin dernier, plusieurs sites d'information et des réseaux sociaux avaient été bloqués par les autorités.

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 1
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE DE BOURSE

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 23 septembre 2019

CODE OFFRE : RENTREE19

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : RENTREE19 lors de votre ouverture de compte.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 16/09/2019

Amplitude Surgical affiche un copieux rebond de 25,4% ce lundi à 1,63 euro dans un beau volume de 0,2% du capital...

Publié le 16/09/2019

Witbe, spécialiste de la Qualité d'Expérience (QoE) des services numériques, a été sélectionné par Turkcell, premier opérateur en Turquie, pour automatiser les tests et l'analyse de ses…

Publié le 16/09/2019

Les attaques en Arabie Saoudite font bondir les cours du baril de brut...

Publié le 16/09/2019

La flambée du pétrole (+8,7% pour le Brent; +7,9% pour le WTI) soutient logiquement les valeurs pétrolières. TechnipFMC bondit de 6,4% tandis que Total grimpe de 2,9%. Sur le SBF 120, CGG s'adjuge…

Publié le 16/09/2019

Cette offre s'appuie sur le savoir-faire de Petits-fils, qui a rejoint Korian en novembre 2018