En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 068.85 PTS
-0.65 %
5 064.50
-0.73 %
SBF 120 PTS
4 054.92
-0.59 %
DAX PTS
11 412.53
-0.52 %
Dowjones PTS
25 085.09
-0.80 %
6 784.83
-0.67 %
1.130
+0.10 %

Harcèlement: Après Google, Facebook promet la transparence

| AFP | 178 | Aucun vote sur cette news
"La clause d'arbitrage sera dorénavant optionnelle et non obligatoire dans les cas d'harcèlement sexuel", a expliqué Facebook ( JOEL SAGET / AFP/Archives )

Facebook a annoncé vendredi qu'il allait prendre des mesures pour garantir plus de transparence dans les cas de harcèlement sexuel au sein de l'entreprise, en écho aux récentes annonces de Google sur le sujet.

Les employés et employées qui dénoncent des situations de harcèlement sexuel ne seront plus contraints par la "clause d'arbitrage" obligatoire, qui les oblige à recourir à une forme de médiation hors tribunaux et privée plutôt qu'à un procès, public.

"La clause d'arbitrage sera dorénavant optionnelle et non obligatoire dans les cas de harcèlement sexuel", a expliqué un des responsables de la communication du groupe à l'AFP.

"Le harcèlement sexuel n'a pas sa place chez Facebook", a-t-il ajouté.

La politique interne de l'entreprise a également été modifiée: les responsables ou cadres d'un certain niveau seront dorénavant obligés de prévenir le service des ressources humaines s'ils entretiennent une liaison avec un autre employé, pour prévenir de possibles abus.

Ces annonces interviennent alors qu'un autre géant de l'informatique, Google, a également promis jeudi d'abolir le caractère obligatoire des clauses d'arbitrages.

"Il faut reconnaître que nous n'avons pas toujours fait ce qu'il fallait par le passé et nous en sommes sincèrement désolés", a écrit le patron du géant technologique Sundar Pichai dans un e-mail aux salariés transmis à l'AFP.

"Clairement nous devons effectuer des changements", a-t-il poursuivi.

Google a notamment promis de communiquer régulièrement le nombre de cas de harcèlement sexuels avérés dans l'entreprise et les mesures disciplinaires prises.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Les Différents Types d'Ordres de Bourse
Mardi 20 novembre de 12h30 à 13h30

Tradez les indices mondiaux au travers des CFD
Mercredi 7 décembre de 12h30 à 13h30

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 14/11/2018

Nextedia a doublé sa taille en 2017...

Publié le 14/11/2018

                                                      COMMUNIQUE - 14 novembre 2018   Information à propos d'IHS holding   Au 14 novembre…

Publié le 14/11/2018

Le marché locatif est resté stable sur la période, avec des délais de transaction toujours élevés...

Publié le 14/11/2018

Chargeurs a fait état d'un chiffre d'affaires en hausse de 10,9% à 134,1 millions d'euros au troisième trimestre, dans un contexte intégrant un pic d'activité en juin 2018, l'accélération de la…

Publié le 14/11/2018

Le Groupe Bastide a réalisé un chiffre d’affaires de 79,4 millions d’euros au titre de son premier trimestre 2018-2019. Ce chiffre ressort en hausse de 28,6% en données publiées et de 6,4% en…