En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 754.08 PTS
-0.95 %
4 775.5
-0.35 %
SBF 120 PTS
3 776.40
-0.94 %
DAX PTS
10 740.89
-0.29 %
Dowjones PTS
23 896.66
+1.29 %
6 540.75
+1.43 %
1.136
+0.15 %

Google renonce à concourir pour un contrat géant avec le Pentagone

| AFP | 319 | Aucun vote sur cette news
Le logo de Google, qui a renoncé mardi à un contrat géant avec le Pentagone, photographié ici le 4 novembre 2016 en Californie.
Le logo de Google, qui a renoncé mardi à un contrat géant avec le Pentagone, photographié ici le 4 novembre 2016 en Californie. ( JOSH EDELSON / AFP/Archives )

Google a renoncé à se positionner pour un contrat massif de stockage de données en ligne ("cloud") du ministère de la Défense américain, d'un montant total pouvant atteindre 10 milliards de dollars, indiquant qu'il pourrait être en contradiction avec ses "principes" en matière d'intelligence artificielle.

"Nous ne soumettrons pas de proposition pour le contrat JEDI (Joint Enterprise Defense Infrastructure), d'abord parce que nous n'avons pas reçu l'assurance qu'il serait conforme à nos principes en matière d'intelligence artificielle", a indiqué Google dans une déclaration transmise mardi à l'AFP.

En juin, le directeur général de Google, Sundar Pichai, avait présenté un ensemble de principes censés guider le développement et l'utilisation de l'intelligence artificielle par le groupe, filiale de la holding Alphabet.

Le géant de Mountain View (Californie) entendait ainsi ne pas s'impliquer dans des "technologies qui sont ou pourraient être nocives" et "des armes ou d'autres technologies dont le but principal ou la mise en oeuvre causeraient ou faciliteraient l'atteinte physique aux personnes".

Autre motif invoqué mardi pour renoncer au contrat: "nous avons établi que des parties du contrat dépassaient le champ de notre certification par le gouvernement", a précisé le groupe californien.

L'annonce est intervenue quelques heures après la révélation de l'existence d'une faille de sécurité qui a exposé, durant trois ans, les données personnelles de 500.000 comptes du réseau social de Google, Google+, avant d'être découverte en mars dernier.

La décision de Google laisse le champ libre à ses concurrents, notamment Amazon, déjà très bien positionné dans le secteur du stockage de données en ligne ("cloud computing"), mais aussi Microsoft ou Oracle.

Pour faciliter le déploiement d'une nouvelle architecture de stockage, le ministère de la Défense a décidé d'attribuer la totalité du contrat à un seul prestataire, plutôt que de le scinder en plusieurs appels d'offres.

"Si le contrat JEDI avait été scindé, nous aurions soumis des propositions convaincantes pour certaines portions", a expliqué Google dans sa déclaration. "Google Cloud estime qu'une approche +multi-cloud+ (plusieurs prestataires) est dans le meilleur intérêt des agences gouvernementales."

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 18/12/2018

      Paris, le 18 décembre 2018   Natixis confirme ses ambitions stratégiques et le paiement d'un dividende exceptionnel de 1,5 MdEUR en dépit d'éléments…

Publié le 18/12/2018

Altice Europe et KKR annoncent la création d'Hivory, la plus grande société indépendante de tours de télécommunication en France et la troisième plus grande société européenne de tours. La…

Publié le 18/12/2018

Michelin a finalisé l’acquisition de Camso, conformément aux modalités communiquées le 12 juillet dernier et après obtention de la totalité des autorisations requises pour cette opération,…

Publié le 18/12/2018

    Paris, le 18 décembre 2018     Avenant au MANDAT DU PROGRAMME DE RACHAT D'ACTIONS       La société Kaufman & Broad SA a annoncé le 10 octobre 2018 avoir confié…