En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 084.66 PTS
-0.63 %
5 084.50
-0.56 %
SBF 120 PTS
4 076.70
-0.66 %
DAX PTS
11 553.83
-0.31 %
Dowjones PTS
25 444.34
+0.26 %
7 107.23
-0.12 %
1.151
+0.00 %

Google renonce à concourir pour un contrat géant avec le Pentagone

| AFP | 249 | Aucun vote sur cette news
Le logo de Google, qui a renoncé mardi à un contrat géant avec le Pentagone, photographié ici le 4 novembre 2016 en Californie.
Le logo de Google, qui a renoncé mardi à un contrat géant avec le Pentagone, photographié ici le 4 novembre 2016 en Californie. ( JOSH EDELSON / AFP/Archives )

Google a renoncé à se positionner pour un contrat massif de stockage de données en ligne ("cloud") du ministère de la Défense américain, d'un montant total pouvant atteindre 10 milliards de dollars, indiquant qu'il pourrait être en contradiction avec ses "principes" en matière d'intelligence artificielle.

"Nous ne soumettrons pas de proposition pour le contrat JEDI (Joint Enterprise Defense Infrastructure), d'abord parce que nous n'avons pas reçu l'assurance qu'il serait conforme à nos principes en matière d'intelligence artificielle", a indiqué Google dans une déclaration transmise mardi à l'AFP.

En juin, le directeur général de Google, Sundar Pichai, avait présenté un ensemble de principes censés guider le développement et l'utilisation de l'intelligence artificielle par le groupe, filiale de la holding Alphabet.

Le géant de Mountain View (Californie) entendait ainsi ne pas s'impliquer dans des "technologies qui sont ou pourraient être nocives" et "des armes ou d'autres technologies dont le but principal ou la mise en oeuvre causeraient ou faciliteraient l'atteinte physique aux personnes".

Autre motif invoqué mardi pour renoncer au contrat: "nous avons établi que des parties du contrat dépassaient le champ de notre certification par le gouvernement", a précisé le groupe californien.

L'annonce est intervenue quelques heures après la révélation de l'existence d'une faille de sécurité qui a exposé, durant trois ans, les données personnelles de 500.000 comptes du réseau social de Google, Google+, avant d'être découverte en mars dernier.

La décision de Google laisse le champ libre à ses concurrents, notamment Amazon, déjà très bien positionné dans le secteur du stockage de données en ligne ("cloud computing"), mais aussi Microsoft ou Oracle.

Pour faciliter le déploiement d'une nouvelle architecture de stockage, le ministère de la Défense a décidé d'attribuer la totalité du contrat à un seul prestataire, plutôt que de le scinder en plusieurs appels d'offres.

"Si le contrat JEDI avait été scindé, nous aurions soumis des propositions convaincantes pour certaines portions", a expliqué Google dans sa déclaration. "Google Cloud estime qu'une approche +multi-cloud+ (plusieurs prestataires) est dans le meilleur intérêt des agences gouvernementales."

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Les Produits de rendement : découvrir un nouveau support d'investissement
Lundi 5 novembre de 18h00 à 18h30

Trader sur le CAC40 avec du levier
Mardi 6 novembre de 12h15 à 13h15

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 19/10/2018

SOCIETE DE TAYNINH       Paris, le 19 octobre 2018     COMMUNIQUE DE PRESSE       INFORMATION FINANCIERE TRIMESTRIELLE   3ème TRIMESTRE 2018       Chiffre…

Publié le 19/10/2018

Nanobiotix a annoncé la présentation des résultats positifs de son étude de phase II/III Act.in.sarc évaluant NBTXR3 sur des patients atteints de Sarcome des Tissus Mous (STM) localement avancé…

Publié le 19/10/2018

  CAISSE REGIONALE DE CREDIT AGRICOLE MUTUEL SUD RHONE ALPES SOCIETE COOPERATIVE A CAPITAL VARIABLE Au capital actuel de 69 949 310,00 euros Siège social : 12 Place de la résistance…

Publié le 19/10/2018

Getlink a été retenu pour la neuvième année consécutive, par Gaïa Rating, parmi 230 sociétés analysées pour intégrer le Gaïa Index composé des 70 meilleures valeurs françaises. La note…

Publié le 19/10/2018

    Paris, le 19 octobre 2018     CESSATION ET MISE EN OEUVRE D'UN CONTRAT DE LIQUIDITE   À compter du 22 octobre 2018 et pour une période d'un an renouvelable…