En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 482.49 PTS
+0.12 %
5 479.00
+0.26 %
SBF 120 PTS
4 391.59
+0.17 %
DAX PTS
12 363.42
+0.10 %
Dowjones PTS
26 562.05
-0.68 %
7 548.75
+0.00 %
1.176
+0.13 %

Google poursuivi en justice pour le suivi abusif de données de géo-localisation

| AFP | 479 | Aucun vote sur cette news
Logo Google
Logo Google ( Lionel BONAVENTURE / AFP/Archives )

Une action en justice déposée devant un tribunal fédéral accuse Google de non-respect de la vie privée des gens en traquant les allées et venues des utilisateurs de smartphones malgré la désactivation du paramètre "historique de localisation".

L'action déposée vendredi par un Californien cherche à obtenir des dommages-intérêts non spécifiés ainsi qu'un statut de recours collectif pour représenter tous les utilisateurs américains d'iPhone ou d'Android qui ont désactivé l'historique de localisation afin que leurs mouvements ne soient pas enregistrés par Google.

"Google a expressément indiqué aux utilisateurs de son système d'exploitation et des applications que l'activation de certains paramètres empêcherait le suivi de géo-localisation des utilisateurs", peut-on lire dans le document. "Cette allégation était fausse."

Se basant sur un article de presse confirmé par des chercheurs universitaires, la requête accuse Google de violer la loi sur la protection de la vie privée. Google n'a pas voulu faire de commentaires.

Depuis la publication de l'article la semaine dernière, Google, propriété d'Alphabet, a modifié sa page d'assistance. On y lit désormais que le fait de désactiver l'historique de localisation "n'affecte pas les autres services de localisation sur votre appareil".

Les données de localisation peuvent également être récoltés lors de l'utilisation d'autres services tels que les cartes ou la recherche, selon la page d'assistance.

La page indiquait auparavant que la désactivation de l'historique des lieux signifiait que les lieux visités n'étaient pas stockés par Google.

Le Electronic Privacy Information Center (Epic), un groupe d'intérêt public à but non lucratif, a déclaré qu'il a envoyé une lettre à la Federal Trade Commission des États-Unis pour savoir si Google a violé une ordonnance sur consentement de 2011.

"Les modifications ultérieures apportées par Google à sa politique, après avoir déjà obtenu les données de localisation des internautes, ne sont pas conformes à la réglementation de 2011", a déclaré Epic dans sa lettre.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

NOUVEAUTÉ - Bourse Direct lance ses Webinaires

Trader sur Indices, Matières Premières, Devises...
Lundi 2 octobre de 12h00 à 13h00

Les Produits de rendement : découvrir un nouveau support d'investissement
Jeudi 11 octobre de 12h30 à 13h00

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 25/09/2018

Enfin une bonne nouvelle pour Recylex ! Débouté la semaine dernière par la justice dans le conflit l'opposant aux liquidateurs de Metaleurop (22 millions d'euros à la clef), Le spécialiste du…

Publié le 25/09/2018

Comme nous l'avions anticipé, SAFRAN a profité d'un bel élan haussier depuis notre conseil. Nous conseillons donc d'encaisser dès maintenant la plus-value sur le call warrant (V152S). Recommandé…

Publié le 25/09/2018

Le couple de devise a confirmé le dépassement d’une oblique baissière qui pesait sur les cours depuis le début de l’été et est désormais soutenu par une ligne de tendance ascendante en…

Publié le 25/09/2018

Le nouveau patron d'Air France-KLM, Benjamin Smith, recevrait finalement le 1er octobre l'Intersyndicale d’Air France pour tenter de résoudre le conflit salarial. C’est ce qu’a rapporté…

Publié le 25/09/2018

Par courrier reçu le 24 septembre par l'AMF, complété par un courrier reçu le 25 septembre 2018, la société anonyme Sunny Asset Management, agissant...