En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 591.69 PTS
+0.20 %
5 523.00
-0.22 %
SBF 120 PTS
4 424.76
+0.21 %
DAX PTS
12 313.16
+0.63 %
Dowjones PTS
26 597.05
-0.22 %
7 810.71
+1.26 %
1.116
+0.02 %

Google "optimiste" pour l'avenir de la presse

| AFP | 477 | 1 par 1 internautes
La responsable du Google News Lab, Olivia Ma, se dit
La responsable du Google News Lab, Olivia Ma, se dit "optimiste" pour l'avenir des médias, mettant en avant les nouveaux revenus prometteurs des abonnements en ligne ( LOIC VENANCE / AFP/Archives )

La responsable du Google News Lab, Olivia Ma, s'est dite vendredi "optimiste" pour l'avenir des médias, mettant en avant les nouveaux revenus prometteurs des abonnements en ligne.

"Les revenus de la publicité en ligne ne croissent pas assez rapidement pour couvrir la baisse des revenus des publicités papier", a reconnu Olivia Ma lors d'une conférence au festival de journalisme de Pérouse, en Italie.

Mais "il y a tellement de raisons d'être optimistes à propos du journalisme à l'ère du numérique", a souligné la responsable du géant américain, que de nombreux médias accusent de phagocyter les revenus de la publicité en ligne.

Le groupe a aussi été condamné à de lourdes amendes par l'UE pour abus de position dominante.

Olivia Ma a souligné que Google avait reversé 14 milliards de dollars de revenus publicitaires aux médias en 2018, contre 12,7 milliards en 2017.

Fin mars, les députés européens ont adopté une réforme du droit d'auteur qui prévoit la création d'un "droit voisin" devant permettre aux médias de se faire mieux rémunérer lors de la réutilisation en ligne de leur production par des sites comme Google News ou des réseaux sociaux comme Facebook.

Google fait "des expériences pour identifier des modèles économiques durables (pour la presse) qui pourraient être répliqués", a indiqué Olivia Ma. Le groupe voit notamment des "signaux prometteurs" dans les nouveaux revenus tirés des abonnements en ligne.

Le système d'identifiant unique lancé l'année dernière, qui permet de se connecter à tous les médias partenaires de Google avec un seul mot de passe, a permis de recruter 20% d'abonnés en plus, a-t-elle assuré.

Cet identifiant est en cours d'adoption par 48 médias dans 19 pays, dont le New York Times ou le journal italien La Repubblica. Le Guardian va bientôt tester de son côté un identifiant permettant de faire des dons occasionnels.

Des groupes de presse indépendants tentent en parallèle de développer leur propre identifiant, pour éviter les 5 à 15% de commission que prélève Google sur l'abonnement.

Tout en distribuant des bourses à de nombreux médias européens, le groupe américain a aussi lancé fin 2018 des "challenges de l'innovation", avec 30 millions d'euros à distribuer sur deux ans.

Après une première étape en Asie, Google va étendre l'initiative au reste du monde cet été, avec un focus en Europe et en Amérique du Nord sur les innovations dans la presse locale.

Cela fait partie d'un projet de 300 millions d'euros lancé début 2018, la Google News Initiative, pour aider les médias à augmenter leurs revenus et combattre la diffusion d'infox.

"C'est notre mission et c'est aussi par intérêt commercial", a déclaré la dirigeante aux médias présents dans la salle: "Nous ne nous développons pas si vous ne vous développez pas".

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 1
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 24/04/2019

es deux microcathéters ont rejoint le portefeuille de Guerbet à l'issue de l'acquisition d'Accurate...

Publié le 24/04/2019

Worldline annonce son chiffre d'affaires pour le premier trimestre de 2019...

Publié le 24/04/2019

L'annonce était plus ou moins attendue...

Publié le 24/04/2019

Guidance réitérée sur le chiffre d'affaires et l'Ebitda

Publié le 24/04/2019

Mersen a affiché un chiffre d’affaires consolidé pour le premier trimestre 2019 de 240 millions d’euros, en croissance de 8,4 % à périmètre et change constants. En tenant compte d’un effet…