En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 220.96 PTS
-
4 230.50
-
SBF 120 PTS
3 317.69
-
DAX PTS
9 570.82
-
Dow Jones PTS
21 413.44
+2.24 %
7 635.66
+0. %

Google et autres réseaux privés ont bien le droit de censure aux Etats-Unis

| AFP | 718 | Aucun vote sur cette news
Les géants technologiques comme Google ont toute liberté pour censurer des contenus sur leurs plateformes internet, sans enfreindre la Constitution américaine, selon un jugement rendu mercredi par un tribunal de Californie
Les géants technologiques comme Google ont toute liberté pour censurer des contenus sur leurs plateformes internet, sans enfreindre la Constitution américaine, selon un jugement rendu mercredi par un tribunal de Californie ( Robyn Beck / AFP/Archives )

Les géants technologiques comme Google ont toute liberté pour supprimer des contenus sur leurs plateformes internet, sans enfreindre la Constitution américaine, selon un jugement rendu mercredi par un tribunal de Californie.

La décision de la cour d'appel de San Francisco rejette la plainte d'un média conservateur, PragerU, qui accusait YouTube d'avoir enfreint le premier amendement de la Constitution qui régit notamment la liberté d'expression et de la presse.

Cet article de la Constitution s'applique aux institutions gouvernementales mais pas aux entités privées. Or malgré ses deux milliards d'utilisateurs mensuels, YouTube, propriété de Google, "reste un forum privé, pas un forum public soumis à l'examen de la justice en vertu du premier amendement", écrit la cour d'appel.

De son côté, PragerU estimait que Google avait enfreint la loi en limitant "de manière arbitraire" l'accès à certaines de ses vidéos portant sur des sujets aussi variés que "les différences homme-femme" ou "des questions environnementales".

Le média conservateur affirmait que des vidéos similaires mises en ligne par des médias plus libéraux n'avaient pas subi le même traitement.

La plateforme YouTube s'est félicitée de la décision de la cour d'appel de confirmer un jugement pris en première instance.

"Les produits Google ne font pas de discrimination politique", a déclaré un porte-parole de YouTube, Farshad Shadloo, dans un communiqué transmis à l'AFP. "Nous prenons toutes les précautions pour concevoir nos produits et appliquer nos procédures de manière à ne pas tenir compte des penchants politiques", assure-t-il.

De son côté, PragerU a dit ne pas vouloir en rester là. "Ce jugement est bien sûr une déception mais nous n'allons pas abandonner la lutte et allons continuer à alerter le public sur la censure des idées conservatrices par les géants de la tech", a déclaré le responsable du marketing de PragerU, Craig Strazzeri.

La directrice générale du média, Marissa Streit, a quant à elle déploré que la cour d'appel de San Francisco "soit elle aussi effrayée par Goliath, Google".

 ■

Copyright © 2020 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 02/04/2020

Groupe ADP remettra, au nom de tous les donateurs, près de 200 tablettes à l'Assistance publique - Hôpitaux de Paris (AP-HP), afin de permettre aux malades hospitalisés de garder le contact avec…

Publié le 02/04/2020

En raison des mesures de confinement adoptées par le Gouvernement français en vue de lutter contre la propagation du coronavirus, le Conseil...

Publié le 02/04/2020

Cet emprunt de Groupe ADP comporte 2 tranches d'un montant total de 2,5 MdsE...

Publié le 02/04/2020

Assemblée générale convoquée pour le 30 avril...

Publié le 02/04/2020

Ces trois dernières semaines, la situation s'est dégradée de manière brutale...