5 395.36 PTS
+0.16 %
5 394.5
+0.15 %
SBF 120 PTS
4 299.60
+0.10 %
DAX PTS
13 124.61
+0.01 %
Dowjones PTS
24 386.03
+0.23 %
6 393.89
+0.78 %
Nikkei PTS
22 866.17
-0.32 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Facebook aidera ses usagers à savoir s'ils ont été exposés à la propagande russe

| AFP | 129 | Aucun vote sur cette news
Le réseau social Facebook a annoncé mercredi qu'il allait permettre à ses utilisateurs de déterminer s'ils avaient été exposés à des contenus Facebook ou Instagram relevant d'ingérences attribuées à la Russie durant la présidentielle américaine de 2016
Le réseau social Facebook a annoncé mercredi qu'il allait permettre à ses utilisateurs de déterminer s'ils avaient été exposés à des contenus Facebook ou Instagram relevant d'ingérences attribuées à la Russie durant la présidentielle américaine de 2016 ( LOIC VENANCE / AFP/Archives )

Le réseau social Facebook a annoncé mercredi qu'il allait permettre à ses utilisateurs de déterminer s'ils avaient été exposés à des contenus Facebook ou Instagram relevant d'ingérences attribuées à la Russie durant la présidentielle américaine de 2016.

Un nouvel outil sera lancé d'ici la fin de l'année, a promis le réseau social, pour savoir si l'on a "aimé" ou "suivi", entre janvier 2015 et août 2016, des pages ou des comptes de l'Internet Research Agency, une société liée au renseignement russe et accusée d'avoir publié des milliers de messages pour influencer la campagne qui a mené à l'élection de Donald Trump en novembre 2016.

"Il est important que les gens comprennent comment des intervenants étrangers ont tenté de semer la division et la méfiance en utilisant Facebook avant et après l'élection américaine de 2016", écrit Facebook sur son blog.

La création de ce nouvel outil intervient alors que Facebook et d'autres géants d'internet ont été pointés du doigt par le Congrès américain pour avoir permis la diffusion de contenus mis en ligne par des intérêts russes et pour avoir tardé à réagir face à cette campagne d'influence.

Au total, environ 150 millions d'utilisateurs de Facebook et d'Instagram ont vu des contenus créés par des opérateurs russes pour influencer la présidentielle, avait affirmé le directeur juridique de Facebook, Colin Stretch, lors d'une audition parlementaire consacrée au rôle des réseaux sociaux dans la campagne.

Google, Facebook et d'autres groupes technologiques ont rejoint plusieurs médias en début de mois au sein de l'initiative "Trust Project", destinée à identifier les sources d'informations fiables, dernier projet en date pour combattre le phénomène des "fake news".

 ■

Copyright © 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 12/12/2017

Le député LR de l'Oise Eric Woerth, à l'Assemblée, le 27 juin 2017 ( GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP/Archives )Le député LR de l'Oise Eric Woerth a appelé à jouer "d'abord collectif", au…

Publié le 12/12/2017

Des hommes d'affaires, dont Bill Gates, Michael Bloomberg et Richard Branson, à l'Elysée pour une rencontre avec le président Emmanuel Macron le 12 décembre 2017 ( CHRISTOPHE ARCHAMBAULT /…

Publié le 12/12/2017

Selon la RATP, il y aura "un train sur deux aux heures de pointe", et encore moins en milieu de journée ( Bertrand GUAY / AFP/Archives )Le trafic des lignes A et B du RER était très perturbé…

Publié le 12/12/2017

L'inflation britannique a enregistré une accélération certes légère mais néanmoins inattendue en novembre, selon l'Office national des statistiques (ONS) : elle a atteint 3,1% contre 3% en…

Publié le 12/12/2017

L'attaquant Jakup Durmaz et les Toulousains, opposés à leurs voisins de Bordeaux, le 15 septembre 2017 Stadium, vont se retrouver en Coupe de la Ligue ( REMY GABALDA / AFP/Archives )Bordeaux…

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 12/12/2017

Voltalia annonce la nomination de Pierre-Jérôme Desmarquest au poste de directeur de l'activité exploitation et maintenance...

Publié le 12/12/2017

Visiomed a participé au 8ème 'Investor Summit' organisé par Cegedim, devant un parterre d'investisseurs institutionnels et d'analystes financiers...

Publié le 12/12/2017

Communiqué de presse Bruxelles, le 12 décembre 2017     Les start-ups Communithings, Zembro et Charlie24 officiellement sélectionnées pour intégrer la première saison d'Orange…

Publié le 12/12/2017

D'après les chiffres de Médiamétrie...

Publié le 12/12/2017

Le groupe prend des engagements pour l'avenir et réduit son exposition passée...

CONTENUS SPONSORISÉS