5 317.37 PTS
+0.15 %
5 319.5
+0.24 %
SBF 120 PTS
4 256.95
+0.13 %
DAX PTS
12 483.79
+0.18 %
Dowjones PTS
25 103.18
+0.56 %
6 834.11
+1.07 %
Nikkei PTS
21 892.78
+0.72 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Facebook aidera ses usagers à savoir s'ils ont été exposés à la propagande russe

| AFP | 269 | Aucun vote sur cette news
Le réseau social Facebook a annoncé mercredi qu'il allait permettre à ses utilisateurs de déterminer s'ils avaient été exposés à des contenus Facebook ou Instagram relevant d'ingérences attribuées à la Russie durant la présidentielle américaine de 2016
Le réseau social Facebook a annoncé mercredi qu'il allait permettre à ses utilisateurs de déterminer s'ils avaient été exposés à des contenus Facebook ou Instagram relevant d'ingérences attribuées à la Russie durant la présidentielle américaine de 2016 ( LOIC VENANCE / AFP/Archives )

Le réseau social Facebook a annoncé mercredi qu'il allait permettre à ses utilisateurs de déterminer s'ils avaient été exposés à des contenus Facebook ou Instagram relevant d'ingérences attribuées à la Russie durant la présidentielle américaine de 2016.

Un nouvel outil sera lancé d'ici la fin de l'année, a promis le réseau social, pour savoir si l'on a "aimé" ou "suivi", entre janvier 2015 et août 2016, des pages ou des comptes de l'Internet Research Agency, une société liée au renseignement russe et accusée d'avoir publié des milliers de messages pour influencer la campagne qui a mené à l'élection de Donald Trump en novembre 2016.

"Il est important que les gens comprennent comment des intervenants étrangers ont tenté de semer la division et la méfiance en utilisant Facebook avant et après l'élection américaine de 2016", écrit Facebook sur son blog.

La création de ce nouvel outil intervient alors que Facebook et d'autres géants d'internet ont été pointés du doigt par le Congrès américain pour avoir permis la diffusion de contenus mis en ligne par des intérêts russes et pour avoir tardé à réagir face à cette campagne d'influence.

Au total, environ 150 millions d'utilisateurs de Facebook et d'Instagram ont vu des contenus créés par des opérateurs russes pour influencer la présidentielle, avait affirmé le directeur juridique de Facebook, Colin Stretch, lors d'une audition parlementaire consacrée au rôle des réseaux sociaux dans la campagne.

Google, Facebook et d'autres groupes technologiques ont rejoint plusieurs médias en début de mois au sein de l'initiative "Trust Project", destinée à identifier les sources d'informations fiables, dernier projet en date pour combattre le phénomène des "fake news".

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 23/02/2018

Traders sur le parquet du New York Stock Exchange le 9 février 2018 ( SPENCER PLATT / GETTY IMAGES NORTH AMERICA/AFP/Archives )Wall Street évoluait dans le vert à la mi-séance vendredi alors…

Publié le 23/02/2018

Un enfant syrien au milieu des destructions dans la localité de Hammouriyé dans la Gouta orientale, le 22 février 2018 ( ABDULMONAM EASSA / AFP )Les avions du régime syrien ont déversé…

Publié le 23/02/2018

AXA a annoncé avoir publié au Bulletin des annonces légales obligatoires les résolutions que le Conseil d'administration soumettra à la prochaine Assemblée générale annuelle des actionnaires,…

Publié le 23/02/2018

Les marchés européens ont fini en légère hausse. Ce sont les résultats d’entreprises qui ont continué d’animer la séance et au final, le bilan d’aujourd’hui est mitigé. Valeo a ainsi…

Publié le 23/02/2018

L'occupation le 2 décembre d'un magasin Apple proche de l'Opéra de Paris par une centaine de militants d'Attac ( CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP/Archives )La justice a débouté vendredi à Paris…

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 23/02/2018

      CASINO, GUICHARD-PERRACHON Société anonyme au capital de 169 825 403,88 EUR Siège social : 1, Cours Antoine Guichard 42000…

Publié le 23/02/2018

Eiffage, au travers de sa filiale Eiffage Énergie Systèmes, a conclu un accord en vue d’acquérir 51 % du groupe Kropman, basé à Nimègue, aux Pays-Bas, spécialisé dans les domaines multi…

Publié le 23/02/2018

AXA a annoncé avoir publié au Bulletin des annonces légales obligatoires les résolutions que le Conseil d'administration soumettra à la prochaine Assemblée générale annuelle des actionnaires,…

Publié le 23/02/2018

BLEECKER   Société Anonyme à Directoire et Conseil de Surveillance Au capital de 20.787.356,70 EUR 39, Avenue George V - PARIS (75008) 572 920 650 RCS PARIS       Paris, le 23…

Publié le 23/02/2018

Natixis soumettra au vote de ses actionnaires, le 23 mai, le versement d'un dividende ordinaire, payé en numéraire, de 0,37 euro par action, au titre de l'année fiscale 2017. Le dividende sera…

CONTENUS SPONSORISÉS