En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 378.85 PTS
-0.07 %
5 380.50
+0.16 %
SBF 120 PTS
4 257.86
-0.08 %
DAX PTS
11 549.96
-0.46 %
Dowjones PTS
25 946.04
+0.78 %
7 461.20
+1.09 %
1.135
-0.66 %

Facebook face à une panne d'ampleur, les utilisateurs reviennent à la "vraie vie"

| AFP | 796 | 4 par 4 internautes
Le logo du réseau social Facebook, qui commençait jeudi à rétablir ses services après une vaste panne
Le logo du réseau social Facebook, qui commençait jeudi à rétablir ses services après une vaste panne ( Lionel BONAVENTURE / AFP/Archives )

Facebook commençait jeudi à rétablir ses services après une longue panne, qui a suscité des réactions mi-amusées mi-éplorées d'internautes retrouvant la "vraie vie", réactions bien évidemment diffusées ... sur internet, via d'autres canaux.

"Nous sommes de retour!", a tweeté le compte officiel d'Instagram, l'une des plateformes opérées par le géant de la tech, sur le réseau social concurrent Twitter, à 21H41 heure de Californie (05H41 GMT).

Selon le site Downdetector, l'ensemble des plateformes de Facebook (Facebook, Instagram, WhatsApp, Messenger) ont vu les difficultés apparaitre aux alentours de 17H00 GMT avant de commencer à se résorber aux alentours de 16H00.

Sur la page "Facebook for developpers", dédiée à ceux qui mettent au point les applications qui interagissent avec ses services, le groupe évoquait une panne signalée à 10H30 heure de la Californie (17H30 GMT).

A la même heure, le réseau social avait tweeté être "au courant" du fait que "certains utilisateurs" rencontraient "des problèmes" et promettait de les résoudre "le plus vite possible", sans dire d'où venait la panne.

D'origine pour l'heure inconnue, la panne a affecté les services de Facebook de diverses manières un peu partout dans le monde. Si la situation était revenue à la normale sur le continent américain, certaines zones en Europe et en Asie semblaient toujours concernées.

L'incident a suscité de nombreuses réactions d'utilisateurs rendus à la "vraie vie".

"Vous présentez ça comme la fin du monde alors que vous n'avez simplement pas accès à Facebook? Ayez une vraie vie plutôt qu'une vie numérique", écrivait ainsi "Johanna" sur le site Downdetector.

"Je prédis un +baby boom+ dans neuf mois! Vous vous souvenez de ce jour où Facebook a planté et forcé les gens à prendre conscience de ceux autour d'eux?", a commenté une autre, Palmina D'Allesandro.

Panne de Facebook
Panne de Facebook ( Vincent LEFAI / AFP )

Sur Twitter, les publications siglées #facebookdown ou #instagramdown foisonnaient, avec une tonalité mi-éplorée, mi-ironique. "J’ai posé mon téléphone. Je suis allé prendre l'air et... c’est nul INSTA revient vite la vraie vie c’est nul", twittait l'un. "Je suis complètement perdue. Que quelqu'un l'explique comment interagir avec des gens dans la vraie vie", faisait mine de se lamenter une autre.

Enquête ouverte

La panne a fait des heureux parmi les concurrents du réseau social: son concurrent Twitter mais aussi la messagerie cryptée russe Telegram qui aurait ainsi gagné trois millions d'utilisateurs durant les 24 dernières heures, selon son fondateur Pavel Durov.

Pour le groupe fondé par Mark Zuckerberg, cette panne pourrait être la plus importante connue jusqu'ici. Elle ne résulterait pas d'une attaque par déni de service (DDoS), qui consiste à inonder un service de demandes de connexions, visant ses plateformes, aux 2,3 milliards d'usagers.

L'incident arrive dans un contexte déjà difficile pour le géant de l'internet, qui a appris mercredi soir l'ouverture d'une enquête pénale, lancée par des procureurs à New York, autour de ses partages de données personnelles avec d'autres groupes technologiques, selon le New York Times.

Un grand jury à New York a, d'après le quotidien, exigé officiellement d'"au moins deux importants fabricants de smartphones" qu'ils fournissent leurs informations sur ce sujet, qui concerneraient des centaines de millions d'utilisateurs.

Facebook partage ou a partagé de nombreuses données personnelles avec des entreprises technologiques extérieures, dont les fabricants de smartphones par exemple, pour que ses services soient compatibles avec leurs systèmes d'exploitation, diverses applications ou sites. Il le fait au travers de "partenariats" signés avec ces groupes. Nombre d'entre eux ne sont déjà plus actifs, selon Facebook.

Contacté par l'AFP, Facebook a indiqué qu'il était "connu que des enquêtes fédérales, y compris par le ministère de la Justice, étaient en cours" et qu'il "coopérait" toujours avec les enquêteurs.

Le groupe est soumis à une critique constante depuis le scandale Cambridge Analytica (CA) il y a un an. Elus, régulateurs et enquêteurs dans le monde entier cherchent à déterminer si Facebook a caché d'une façon ou d'une autre les détails de ses pratiques de partage de données.

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
4 avis
Note moyenne : 4
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 15 avril 2019 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 21/03/2019

Dans la zone inondée de Buzi au Mozambique, le 20 mars 2019, après le passage du cyclone Idai ( ADRIEN BARBIER / AFP )Bloquées sur des toits ou affamées dans des zones inondées à perte de…

Publié le 21/03/2019

La commissaire danoise Margrethe Vestager, candidate à la succession de Jean-Claude Juncker à la tête de la Commission européenne, lors d'une conférence de presse le 20 mars 2019 à Bruxelles…

Publié le 21/03/2019

Le groupe Edenred, leader mondial des solutions de paiement dans le monde du travail, a pris à bail des bureaux de son prochain siège international dans Be Issy, un immeuble de Gecina sis 14-16…

Publié le 21/03/2019

Indécis une partie de la séance, les principaux marchés actions européens ont finalement clôturé en très légère baisse, malgré la bonne orientation de Wall Street. Les projections de la Fed…

Publié le 21/03/2019

KKO International a réalisé une augmentation de capital de 2,48 millions d'euros...

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 21/03/2019

Poxel a généré en 2018 un bénéfice net de 13,5 millions d’euros, contre une perte nette de 22,3 millions d’euros en 2017. Dans le même temps, le chiffre d’affaires de la société…

Publié le 21/03/2019

Année solide malgré une provision pour prime...

Publié le 21/03/2019

Eiffage a décroché un contrat de plus de 250 millions d'euros pour la construction du parc éolien offshore Moray East au Royaume-Uni...

Publié le 21/03/2019

Le chiffre d'affaires d'Esker pour l'exercice 2018 progresse de +14,2% et de +16% à taux de change et périmètre constants pour s'établir à 86,9 ME...

Publié le 21/03/2019

26,2 ME de trésorerie...