En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 363.79 PTS
+0.28 %
5 365.0
+0.32 %
SBF 120 PTS
4 309.93
+0.31 %
DAX PTS
12 157.67
+0.51 %
Dowjones PTS
26 231.46
+0.65 %
7 501.19
+0.89 %
1.166
-0.17 %

Droits voisins: "Il en va de la survie de la presse", alertent les agences de presse

| AFP | 151 | Aucun vote sur cette news
Le siège de l'Agence France-presse, à Paris, le 22 août 2014
Le siège de l'Agence France-presse, à Paris, le 22 août 2014 ( FRED DUFOUR / AFP/Archives )

Une vingtaine de patrons d'agences de presse, dont celui de l'Agence France-Presse, estiment dans une tribune publiée mardi que la réforme du droit d'auteur, qui prévoit l'instauration de "droits voisins", est une question de "survie de la presse".

Cette réforme, soumise au vote des parlementaires européens le 12 septembre, introduit des "droits voisins" qui contraindraient les géants du Net à contribuer au financement de la presse.

"Il s'agit ni plus ni moins que d'introduire le principe d'une juste rémunération des médias. Les députés européens ont le devoir de faire aboutir la réforme du droit d'auteur qui est engagée. Il en va de la survie de la presse, du maintien de son indépendance et de la défense des valeurs démocratiques", assurent les signataires de cette tribune.

"La campagne de Google et Facebook contre ce projet a été axée autour d’une énorme +fake news+ : la gratuité d’internet pour le consommateur serait menacée par le projet de directive sur le droit d’auteur. Il n'en a pourtant jamais été question. Il s’agit simplement de faire en sorte que les géants du net partagent demain une modeste fraction de leurs revenus avec les producteurs de ces contenus", précisent-ils.

"La question est au fond simplissime : pourquoi les plateformes toucheraient-elles la quasi intégralité des recettes publicitaires liées à la consultation d'articles dont elles n'ont pas financé la production ?", s'interrogent les signataires, parmi lesquels les agence DPA, Belga ou TT.

"La responsabilisation des grandes plateformes en ligne est indispensable. (...) Il n'y a pas lieu d'opposer le monde du numérique, qui serait celui des citoyens, de la gratuité et de la liberté, avec celui des artistes", a déclaré de son côté la ministre de la Culture française Françoise Nyssen, lors de la 75e édition de la Mostra de Venise.

"C'est bien tout l'inverse : la liberté de l'usager d'internet est bien dans la garantie d'avoir accès à un contenu intellectuel le plus diversifié et dynamique possible, grâce au soutien de la création par sa juste rétribution", a-t-elle ajouté.

"Sans protection des droits d'auteurs, il n'y a pas de journalisme professionnel", ont rappelé de leur côté les fédérations internationale et européenne des journalistes (FIJ et FEJ) dans un communiqué exhortant les députés européens à adopter la réforme.

La Guilde des artistes de la musique (GAM) lance également cette semaine une campagne de soutien à la réforme.

La semaine dernière, plus d'une centaine de grands reporters et rédacteurs en chef de 27 pays de l'UE avaient cosigné une tribune de leur confrère de l'AFP Sammy Ketz appelant les eurodéputés à instaurer des droits voisins.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 18/09/2018

Le tour d'horizon des principaux titres de la presse internationale...

Publié le 17/09/2018

  Communiqué de presse   Bezons, le 17 septembre 2018 - 17h45 - La société RIBER informe ses actionnaires qu'elle considère la baisse brutale de son cours depuis le 31…

Publié le 17/09/2018

Le tour d'horizon des principaux titres de la presse internationale...

Publié le 16/09/2018

Le tour d'horizon des principaux titres de la presse internationale...

Publié le 16/09/2018

Un dispositif Amazon exposé à Las Vegas, dans le Nevada, le 5 janvier 2017 ( David Becker / GETTY/AFP/Archives )"Ok Google, quelles sont les nouvelles?": les assistants vocaux constituent un…

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 18/09/2018

Vinci a annoncé le succès d’une émission obligataire de 1,750 milliard d’euros, répartis entre une souche de 0,75 milliard d’euros à échéance septembre 2025, assortie d’un coupon de…

Publié le 18/09/2018

PARIS-LA DEFENSE (FRANCE), 18 septembre 2018 - Le Conseil de surveillance de Tarkett a décidé de nommer Fabrice Barthélemy en qualité de Président du Directoire de Tarkett par…

Publié le 18/09/2018

SFR et Canal+ ont annoncé un accord commercial autour de la distribution du bouquet RMC Sport pour les abonnés satellite. Dans le cadre de cet accord, les abonnées satellite du groupe Canal+ …

Publié le 18/09/2018

Au 30 juin, Visiativ a enregistré un chiffre d'affaires de 64,1 ME, en croissance de +16% dont +2% en croissance organique...

Publié le 18/09/2018

Visiativ est tombé dans le rouge au premier semestre 2018. Le groupe a accusé une perte nette de 3,6 millions d'euros contre un bénéfice de 0,6 million au 30 juin 2017. L'éditeur et intégrateur…