En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 152.26 PTS
-0.02 %
5 149.00
-0.04 %
SBF 120 PTS
4 085.39
+0.02 %
DAX PTS
11 275.54
-0.21 %
Dowjones PTS
25 883.25
+1.74 %
7 055.18
+0.00 %
1.131
+0.17 %

Droit d'auteur: la presse européenne en appelle à Macron et Merkel

| AFP | 233 | Aucun vote sur cette news
La chancelière allemande Angela Merkel et le président français Emmanuel Macron, ici le 11 novembre 2018 à Paris, sont interpellés par la presse au sujet du droit d'auteur
La chancelière allemande Angela Merkel et le président français Emmanuel Macron, ici le 11 novembre 2018 à Paris, sont interpellés par la presse au sujet du droit d'auteur ( BENOIT TESSIER / POOL/AFP/Archives )

Des associations représentant la presse et les agences de presse en appellent à Emmanuel Macron et à Angela Merkel pour débloquer les discussions sur la réforme européenne controversée du droit d'auteur, dans une lettre ouverte publiée jeudi.

"En septembre, une écrasante majorité du Parlement européen a voté en faveur d'un droit voisin fort pour les éditeurs de presse et les agences de presse et des journalistes, en garantissant une protection pour les très courts extraits de publications de presse", rappellent les signataires dont l'EANA (Alliance européenne des agences de presse) et l'EFJ (Association des journalistes européens).

"Les négociations ont aujourd'hui atteint un stade critique et nous sommes profondément inquiets de la menace désormais réelle d’une remise en cause de cette réforme, faute d'accord entre l'Allemagne et la France dans les prochains jours", s'alarment-ils.

"Nous vous demandons de faire en sorte que ces points de blocage soient levés dans les tout prochains jours afin de ne pas compromettre l'aboutissement de cette directive. La survie d'une presse libre et indépendante est en jeu", conclut la lettre.

Le texte est aussi signé par l'EMMA (Association européenne des médias magazine), l'ENPA (Association européenne des éditeurs de journaux) et l'EPC (Conseil des éditeurs européens).

Une réunion entre les trois institutions européennes -- Conseil, Parlement européen et Commission -- prévue le 21 janvier afin d'aboutir à un texte commun sur cette réforme a été annulée, notamment faute d'accord entre Paris et Berlin sur l'article 13.

Cet article prévoit d'inciter les plateformes, comme YouTube, à mieux rétribuer les créateurs et à les obliger à retirer des contenus qui n'auraient pas fait l'objet d'un accord de licence entre l'artiste et la plateforme. L'Allemagne voulait que les micro-entreprises et les start-up soient exemptées de l'obligation de filtrer les contenus, ce que refusait la France.

La réforme qui prévoit aussi de créer un "droit voisin" du droit d'auteur pour les éditeurs de presse, permettant aux journaux, magazines ou agences de presse, comme l'AFP, d'être rémunérés lors de la réutilisation en ligne de leur production par des agrégateurs d'informations est dénoncée par les géants du numérique.

En décembre, Richard Gringas, vice-président de Google pour les "news", chargé des relations avec l'industrie des médias, avait mis en garde sur "les conséquences imprévues" que pourrait avoir cette disposition sur les petits éditeurs.

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE DE BOURSE

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 18 février 2019

CODE OFFRE : SNOW19

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : SNOW19 lors de votre ouverture de compte.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 18/02/2019

Cafom a enregistré un chiffre d’affaires de 113 millions d’euros au titre du premier trimestre de son exercice 2019, en croissance de 2% retraitée des activités fermées ou en cours de…

Publié le 18/02/2019

Total, Orsted et Elicio, annoncent la création d'un consortium industriel pour soumettre une offre commune pour le projet de parc éolien marin au...

Publié le 18/02/2019

Résultats trimestriels...

Publié le 18/02/2019

Capgemini annonce la reconduction pour trois ans d’un contrat de plusieurs millions d’euros avec Equinor, groupe international du secteur de l’énergie présent dans plus de 30 pays. Dans ce…

Publié le 18/02/2019

Total, le danois Ørsted et le belge Elicio ont créé un consortium industriel pour soumettre une offre commune pour le projet de parc éolien marin au large de Dunkerque pour une puissance pouvant…