En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 002.30 PTS
-1.01 %
4 989.00
-1.21 %
SBF 120 PTS
3 994.91
-1.35 %
DAX PTS
11 300.14
-1.95 %
Dowjones PTS
25 317.41
-0.50 %
7 141.21
+0.00 %
1.148
+0.13 %

Contrat de diffusion mobile entre NFL et Verizon, qui mise sur Yahoo

| AFP | 397 | Aucun vote sur cette news
Les New England Patriots, champions sortants, brandissent le trophée NFL après leur victoire contre les Atlanta Falcons, à Houston, le 5 février 2017
Les New England Patriots, champions sortants, brandissent le trophée NFL après leur victoire contre les Atlanta Falcons, à Houston, le 5 février 2017 ( Timothy A. CLARY / AFP/Archives )

Verizon a conclu un partenariat avec la ligue professionnelle de football américain (NFL) pour la diffusion sur support mobile de ses matches, qui seront désormais disponibles gratuitement sur Yahoo aux Etats-Unis, signe que l'opérateur téléphonique mise sur le portail qu'il a acheté en début d'année.

Il s'agit de la seconde reconduction d'un contrat initialement paraphé en 2010 et prolongé une première fois en 2013, qui prévoyait jusqu'ici l'exclusivité pour Verizon sur téléphone mobile.

L'opérateur téléphonique a renoncé à cette exclusivité mais a obtenu, en échange, que les matches soient diffusés sur Yahoo ou Yahoo Sport et accessibles gratuitement à tous les utilisateurs mobiles (smartphones ou tablettes), quel que soit leur opérateur.

Verizon a racheté Yahoo en juin pour 4,5 milliards de dollars, et l'a versé avec AOL dans une nouvelle entité baptisée Oath.

A travers cet accord, il valorise son portail, qui vient de vivre plusieurs années difficiles avant son rachat, ne cessant de perdre du terrain sur les autres géants d'internet, en premier lieu Google.

Le nouveau partenariat prendra effet en janvier 2018, selon un communiqué publié lundi, qui ne mentionne ni la durée, ni le montant du contrat. Sollicité, Verizon s'est refusé à tout commentaire sur le sujet.

Selon le Wall Street Journal, la transaction porterait sur 5 ans et 2,25 milliards de dollars au total.

Pour Lowell McAdam, PDG de Verizon, cité dans le communiqué, cet accord va offrir au contenu de la NFL "une échelle mobile massive".

L'accessibilité aux matches en direct depuis un support mobile, quel que soit l'opérateur, "va offrir à des millions de fans des moyens supplémentaires de suivre leur sport favori", a commenté le patron de la NFL, Roger Goodell, également cité dans le communiqué.

Depuis plusieurs années la NFL cherche à élargir son public en ouvrant la diffusion de ses matches à de nouveaux canaux.

En 2016, elle avait conclu un accord avec Twitter portant sur la diffusion en accès gratuit de dix matches de saison régulière le jeudi. Cette année, c'est le géant d'internet Amazon qui a pris le relais, les dix rencontres étant accessibles aux abonnés de son offre Prime.

La ligue professionnelle de football américain a également annoncé, fin septembre, que des résumés de ses matches seraient disponibles sur Facebook après chaque journée de championnat.

Ces initiatives doivent offrir à la NFL des relais de croissance et compenser le tassement des audiences, constaté ces deux dernières saisons.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Les Produits de rendement : découvrir un nouveau support d'investissement
Lundi 5 novembre de 18h00 à 18h30

Trader sur le CAC40 avec du levier
Mardi 6 novembre de 12h15 à 13h15

Les Différents Types d'Ordre de Bourse
Mardi 20 novembre de 12h30 à 13h30

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 23/10/2018

Eurofins Scientific gagne désormais 3,4% à 417,8 euros, dans un volume toutefois assez limité...

Publié le 23/10/2018

Orange Business Services et Telespazio, société commune de Leonardo et Thales, annoncent s’unir pour fournir des services de télécommunication par satellite au Ministère des Armées. Les deux…

Publié le 23/10/2018

Résultats trimestriels...

Publié le 23/10/2018

Un des points faibles historiques d’Atos est revenu le hanter pour la deuxième publication consécutive : la faiblesse de sa croissance organique. Déjà décevante au premier semestre, elle…

Publié le 23/10/2018

Innate Pharma a annoncé la signature d'un accord multi-termes avec AstraZeneca et MedImmune, son bras recherche et développement de molécules...