En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 806.20 PTS
+1.35 %
4 813.5
+1.67 %
SBF 120 PTS
3 820.27
+1.34 %
DAX PTS
10 780.51
+1.49 %
Dowjones PTS
24 468.27
+0.18 %
6 722.27
+0.59 %
1.132
-0.24 %

Comme Google, Facebook promet d'aider la presse à attirer des abonnés

| AFP | 335 | Aucun vote sur cette news
Facebook s'est associé avec des éditeurs de presse internationaux pour que ses utilisateurs payent plus facilement lorsqu'ils consultent leurs articles à partir du réseau social
Facebook s'est associé avec des éditeurs de presse internationaux pour que ses utilisateurs payent plus facilement lorsqu'ils consultent leurs articles à partir du réseau social ( NICHOLAS KAMM / AFP/Archives )

Facebook va permettre aux éditeurs de presse de faire plus facilement payer les utilisateurs pour accéder aux articles, a annoncé jeudi le réseau social américain, rejoignant ainsi Google qui vient d'annoncer des mesures similaires.

"Dans les semaines qui viennent, nous allons tester des modèles d'abonnement" pour accéder aux articles de presse, "en partenariat avec un petit groupe d'éditeurs aux Etats-Unis et en Europe", écrit le réseau social sur son blog officiel.

Concrètement, un utilisateur de Facebook cliquant sur un article verra apparaître un message signalant que le contenu est payant avant d'être dirigé vers le site de l'organe de presse pour s'abonner.

L'accès payant s'appliquera à partir d'un certain nombre d'articles consultés par l'internaute, ou bien au choix de l'éditeur, qui pourra décider de rendre payant l'accès à certains articles en particulier, explique Facebook, qui cite une série d'éditeurs "partenaires", notamment l'allemand Bild, le britannique The Economist, le groupe américain Hearst (The Houston Chronicle et The San Francisco Chronicle), l'italien La Repubblica, le français Le Parisien ou encore l'américain The Washington Post.

Si l'utilisateur décide de s'abonner, "la transaction se fera sur le site internet de l'éditeur. Celui-ci percevra le paiement directement et gardera 100%" de la somme, détaille encore Facebook, qui ne donne pas de calendrier plus précis.

Cette fonctionnalité sera intégrée à l'outil de Facebook baptisé "Instant Articles", qui permet aux éditeurs de médias de diffuser des articles qui se chargent plus vite que sur une page internet traditionnelle.

Tout cela sera disponible sur les appareils fonctionnant avec le système d'exploitation mobile Android (Google), ajoute le géant technologique, qui espère "l'étendre bientôt".

Selon le site spécialisé Recode, Facebook ne parvient pas à s'entendre avec Apple pour mettre en place le système sur les appareils de la marque à la Pomme car cette dernière exige de prendre 30% sur les abonnements. Sollicité par l'AFP, Apple n'a pas donné suite pour commenter.

Google a annoncé début octobre une série de mesures similaires pour permettre aux groupes de presse d'attirer de nouveaux abonnés.

La presse traditionnelle fait face à des problèmes financiers, qu'elle impute en partie au fait que les articles sont trop souvent accessibles gratuitement sur internet, notamment via des moteurs de recherche ou sur les réseaux sociaux.

Elle perd aussi des revenus publicitaires, largement captés par internet, surtout par Google et Facebook.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 11/12/2018

Conformément à la réglementation applicable, DERICHEBOURG déclare avoir effectué les opérations d'achat d'actions suivantes dans les conditions de l'article 5 §2 du…

Publié le 11/12/2018

DÉCLARATION DE TRANSACTIONS SUR ACTIONS PROPRES RÉALISÉES LES 4 ET 5 DECEMBRE 2018   Présentation agrégée par jour et par marché   Nom…

Publié le 11/12/2018

Cette technologie de localisation terrestre, à faible consommation d'énergie, peut être facilement utilisée pour des équipements déjà connectés...

Publié le 11/12/2018

    Communiqué de presse Villepinte, le 11 décembre2018       DECLARATION RELATIVE AU NOMBRE DE DROITS DE VOTE ET D'ACTIONS COMPOSANT LE CAPITAL DE LA…

Publié le 11/12/2018

Les ambitions du plan de transformation et de croissance durable du Groupe Bel, engagé depuis 2015, et visant à soutenir la croissance de ses marques à l'international et son développement sur le…