En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 166.85 PTS
+0.43 %
5 173.50
+0.57 %
SBF 120 PTS
4 149.76
+0.64 %
DAX PTS
11 782.69
+0.58 %
Dowjones PTS
25 706.68
-0.36 %
7 278.63
+0.00 %
1.151
+0.09 %

Claude Lanzmann et Simone de Beauvoir, une grande histoire d'amour

| AFP | 754 | 4 par 1 internautes
Claude Lanzmann (premier à droite) et Simone de Beauvoir au palais de l'Elysée, à Paris, le 14 septembre 1982
Claude Lanzmann (premier à droite) et Simone de Beauvoir au palais de l'Elysée, à Paris, le 14 septembre 1982 ( Yves PARIS / AFP/Archives )

"La présence de Lanzmann auprès de moi me délivra de mon âge", raconte dans "La force des choses", l'écrivaine féministe Simone de Beauvoir tombée amoureuse à 44 ans du jeune Claude Lanzmann alors âgé de 27 ans.

Claude Lanzmann, décédé jeudi à l'âgé de 92 ans, est le seul homme avec lequel l'auteure du Deuxième sexe, toute sa vie libre et insoumise, a cohabité.

L'écrivaine eut une passion absolue pour Jean-Paul Sartre, elle vécut un amour torride avec l'écrivain américain Nelson Algren mais sa relation avec Claude Lanzmann fut unique.

Amants de 1952 à 1959, sans jamais le cacher à Sartre, Lanzmann et Beauvoir restèrent amis au-delà de leur histoire d'amour.

L'an dernier, au cours d'une conversation téléphonique avec un journaliste de l'AFP, l'écrivain expliquait qu'il allait voter Macron car le fait que le futur président vive avec une femme plus âgée, "ce qui n'est pas fréquent dans ce sens", lui rappelait son "amour avec Simone de Beauvoir".

Dans ses mémoires, "Le lièvre de Patagonie", le cinéaste et écrivain se souvient de sa première rencontre avec l'auteure du Deuxième sexe dans les locaux des Temps Modernes, la revue créée après guerre par Sartre et où il fut rédacteur avant de devenir, jusqu'à sa mort, le directeur.

"Et Simone de Beauvoir. Nous y voilà. J'ai aimé aussitôt le voile de sa voix, ses yeux bleus, la pureté de son visage et plus encore celle de ses narines".

"Quelque chose dans ma façon de la regarder, dans mon attention lorsqu'elle prenait la parole ou interrompait Sartre en l'appelant +vous autre+ devait lui signifier l'attrait qu'elle exerçait sur moi".

- Invitation au cinéma -

La suite ressemble à une histoire d'adolescents. En juillet 1952 après la parution de son premier article (sous un pseudonyme) dans les Temps Modernes, le jeune Lanzmann prend son courage à deux mains et appelle Simone de Beauvoir pour l'inviter le soir même au cinéma.

Lanzmann raconte: "+Pour voir quel film?+, lui demande l'écrivaine. +N’importe lequel+, ce qui était une façon de lui signifier que le cinématographe n'était pas du tout le but de ma requête".

Il n'y eut pas de séance de cinéma. Le jeune homme passa la soirée et la nuit dans le studio que Simone de Beauvoir occupait alors rue de la Bûcherie près de Notre-Dame.

"Je ne sais plus si nous dinâmes, ce qui advint après a occulté le reste. Je la pris dans mes bras, nous étions aussi émus et intimidés l'un que l'autre. Nous restâmes longtemps enlacés après avoir fait l'amour...".

Le lendemain de cette première nuit, Beauvoir partit rejoindre Sartre en Italie tandis que Lanzmann prit le train pour Marseille avant de se rendre en Israël.

La relation entre Lanzmann et "Le Castor" dura sept ans. Durant leur liaison les deux amants échangèrent des lettres "d'amour fou".

Au début de l'année, Claude Lanzmann a annoncé qu'il avait vendu les 112 lettres que lui avait adressées Beauvoir à l'université américaine de Yale.

En cédant ces lettres à une université qui possède déjà de nombreux manuscrits de Simone de Beauvoir, Claude Lanzmann expliquait qu'ainsi elles pourraient être un jour accessibles aux historiens et aux chercheurs curieux d'examiner une "exceptionnelle correspondance d'amour unique au monde".

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 4
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Trader sur le CAC40 avec du levier
Lundi 5 novembre de 12h30 à 13h00

Les Produits de rendement : découvrir un nouveau support d'investissement
Lundi 5 novembre de 18h00 à 18h30

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 18/10/2018

Un environnement de marché porteur

Publié le 18/10/2018

Keyrus a signé un partenariat avec la plateforme de développement de chatbots, Botfuel...

Publié le 18/10/2018

Encore un départ de cadre chez Tesla ? Cette fois, ce serait le tour de Gilbert Passin, vice-président en charge de la production du constructeur américain de véhicules électriques. C’est ce…

Publié le 18/10/2018

A contre-courant, LafargeHolcim abandonne 3,4% à 38,2 euros en début de séance à Paris, au plus bas depuis plus de deux ans...

Publié le 18/10/2018

Spineway, spécialiste des implants et ancillaires chirurgicaux pour le traitement des pathologies de la colonne vertébrale (rachis), a finalisé son dossier réglementaire et peut désormais…